Essai veste Furygan Bronco 3en1


Destinée à ceux qui utilisent leur deux-roues toute l’année, et donc sous toutes conditions météo, la veste Furygan Bronco reprend, avec succès à son compte, le concept du 3 en 1. Elle permet à son possesseur de répondre à (presque) tous les besoins qui sont les siens en matière de protection. Pour rouler aussi bien au quotidien qu’au long cours.

Préambule…

Avant de rentrer dans le détail, il faut sans doute poser clairement ce qu’est le concept du 3 en 1. Surtout pour une veste de moto. Le 3 en 1 est en fait ici un 4 en 1 ! 3, c’est le nombre d’éléments qui composent cette veste Furygan :

  • la veste elle-même,
  • la doublure d’étanchéité,
  • et la doublure thermique.

Ainsi, avec ces 3 éléments, on a bien 4 combinaisons possibles :

  • la veste seule, sans aucune doublure, très bien pour rouler quand il fait chaud et sans risque d’intempéries,
  • la veste + doublure thermique, dès lors que la température passe sous les 10°C environ,
  • veste + doublure étanche pour rouler en intersaisons et/ou sous la pluie,
  • ou enfin, veste + doublure étanche + doublure thermique, impeccable en hiver par exemple.

Veste Furygan Bronco, le souci du détail

La veste Furygan Bronco 3 en 1 est un produit de gamme moyenne supérieure. Elle bénéficie du long savoir-faire du fabricant français Furygan, en matière de matériel conçu dans les moindres détails, pour la pratique du deux-roues. La finition globale de cette veste apparaît donc comme irréprochable. Notamment par le soin apporté aux petits détails qui vous facilitent la vie au quotidien. Détails qui font aussi et souvent la différence avec un produit d’entrée de gamme.

Donc, vous apprécierez sans doute comme moi que toutes les pattes de serrage (poignets, ceinture, hanches) soient de bons gros velcros robustes. Faciles à ajuster, ils sont aussi dotés d’une petit embout en caoutchouc qui permet de les attraper aisément. Même avec de gros gants ! Vous aimerez aussi à coup sûr le travail fait sur le col de cette veste. Il offre, avec les jeux de matière, un excellent confort tout en évitant les entrées d’air et d’eau. Puisque l’on parle du col, notez le petit détail qui tue avec le mini-crochet plastique sur le côté gauche. Il permet de venir fixer le rabat du col replié via un petit passant, afin que le col ne vous gêne pas lorsque la veste est ouverte !

Quand on roule toujours, on circule aussi bien sûr de nuit. On remarquera donc avec plaisir que la veste Furygan Bronco est munie de quelques petits inserts rétro-réfléchissants. Ils sont disposés sur le torse, les bras et dans le haut du dos… Mais avec discrétion pour ne pas ressembler à un panneau publicitaire ou une enseigne lumineuse.

La fête des poches

Les deux grandes poches extérieures sont elles aussi manipulables très facilement grâce aux velcros. Et leur rabat assure que leur contenu soit en sécurité. Deux autres poches plus petites sont présentes derrière. Elles se ferment quant à elles par fermeture éclair, lesquelles ne sont malheureusement pas dotées de “tirettes” qui en aideraient l’usage avec des gants. Tant qu’à parler des poches, autant faire le tour du propriétaire : une autre poche extérieure est présente sur le torse, qui se ferme aussi par zip. On reprochera cependant à cette poche l’étroitesse de son ouverture, qui ne permet que difficilement à une main (taille XL) de passer, même sans gant.

En ce qui concerne l’extérieur, la veste Furygan Bronco possède un beau compartiment dans le bas du dos, à l’instar de ce que l’on retrouve souvent sur les vestes typées Aventure. Très pratique, cette grande poche permettra d’y mettre au choix une carte routière, des papiers, des victuailles, un camelback… Ou encore la doublure étanche en cas de météo incertaine ! Enfin, vous disposez également d’une poche intérieure de belle taille pour accueillir les effets qui ont le plus besoin d’être préservés.

Et la protection, dans tout ça ?

Parlons d’abord de la protection contre les éventuelles chutes. La veste Furygan Bronco est fournie avec des protections D30 aux coudes et aux épaules. Leur finesse et leur souplesse permettent de faire le job sans être une gêne ou un inconfort. Voilà un sacré bon point.

En revanche, et comme encore bien trop souvent, la dorsale n’est pas fournie de série. Cela reste incompréhensible pour moi de proposer un EPI pour motard sans l’une des pièces maîtresses du dispositif. A savoir une protection du dos ! Enfin, l’emplacement pour en mettre une est prévue. Il “suffira” donc de s’en procurer une optionnelle, soit de la marque Furygan, soit une compatible, afin d’avoir le full package nécessaire pour assurer la protection du pilote. La veste Furygan Bronco est par ailleurs réalisée dans un robuste polyester qui donne confiance. Et la doublure interne contribuera à limiter les dermabrasions en cas de glissade sur le rude bitume de nos routes.

Protection… thermique et étanchéité

Car la protection, c’est aussi les aspects thermiques et d’étanchéité. Comme expliqué plus haut, c’est grâce à deux doublures amovibles que ces points sont traités.

Avec la doublure étanche (mais respirante !), la veste Furygan Bronco permettra de rouler sous la pluie sans se faire tremper comme une soupe. Bien sûr, le textile de la veste finira par s’imbiber d’eau. Mais vous, à l’intérieur, vous resterez préservé de l’humidité. La doublure thermique prendra du service probablement dès lors que la température passera sous la barre des 10°C, et que le motard ne souhaitera pas porter de gros pull ou de polaire sous sa veste. Elle procure un réel surplus de chaleur à l’ensemble, et elle permettra même de rouler sereinement avec des températures négatives. En associant les deux doublures, on obtient un combo parfait pour les roulages hivernaux qui s’avèrent souvent aussi frisquets qu’humides. Et l’avantage de cette modularité fait qu’il reste toujours possible de retirer l’une ou l’autre des doublures en cours de route, si les conditions changent.

Tenir chaud et au sec, c’est bien, mais si l’on choisit ce genre de vêtement 3 en 1, c’est aussi pour TOUT faire avec… Et donc aussi possiblement rouler quand il fait chaud ! Furygan y a pensé, en aménageant des ouvertures dans sa veste : une sur chaque bras et une dans le haut du dos. Ce système baptisé AFS (Air Flux System), est conçu pour favoriser un courant d’air à l’intérieur de la veste. Honnêtement, sur ma BMW 1200 GS Adventure avec sa bulle haute et sa protection importante, je n’ai pas franchement ressenti ledit flux d’air. Sans doute que cela serait mieux sur un roadster ou tout type de machine non carénée et sans bulle. En tout état de cause, je subodore que si les ouvertures sur les bras descendaient sur l’avant-bras, l’efficacité du système serait bien meilleure…

Confort…

Malgré deux doublures et une construction en textile résistant, la veste Furygan Bronco ne fait pas armure lorsque on la porte. Elle s’avère même étonnamment souple. Elle procure une liberté de mouvement très appréciable, surtout lorsque l’on évolue sur un deux-roues.

La coupe n’est pas trop ajustée près du corps. Mais les pattes de serrage en ceinture et aux hanches permettront de “fitter” le tout à votre gabarit en cas de besoin. J’ai personnellement apprécié son format modéré en termes de longueur. L’avant fait plus blouson long que veste, tandis que l’arrière est lui nettement plus long. Ceci garantit une bonne couverture du bas du dos pour une protection accrue et l’absence de mauvais courants d’air qui remontent en hiver ! Par ailleurs, cette coupe longue sur l’arrière permet de disposer de la fameuse poche dorsale bien pratique.

Et look !

Sobriété, tel est le meilleur descriptif que l’on peut faire quant au look de cette veste, uniquement disponible en noir. La présence de la marque se fait en outre particulièrement discrète (et utile) puisqu’elle se cantonne aux zones rétro-réfléchissantes. C’est d’autant plus remarquable que Furygan a parfois démontré une tendance à afficher marque et logo de manière bien plus ostensible, sur des modèles à vocation beaucoup plus sportive. On ne se plaindra donc pas de cet état de fait qui siéra à l’immense majorité des daily users de leur bécane.

Dans le détail, la veste Furygan Bronco dispose néanmoins de quelques empiècements sur les bras et les épaules. Ils lui donnent une petite touche personnalisée plutôt agréable. À titre personnel, j’aurais aimé que les toutes petites touches de couleur rouge présentes soient un peu plus nombreuses…

Confort9
Sécurité8
Imperméabilité8
Agrément thermique8.5
Finition9

Mon avis : Un produit très polyvalent

D’une réalisation particulièrement soignée, offrant une excellente polyvalence grâce à son concept 3 en 1, et proposée à un tarif bien placé, la veste Furygan Bronco s’avère être un bon choix. Surtout pour le motard qui ne veut pas se ruiner, et ne veut avoir qu’une seule pièce pour rouler toute l’année, quelles que soient les conditions météo. On regrettera juste l’absence d’une dorsale CE de série, et quelques petits détails de conception. Mais l’ensemble est parfaitement homogène et vise bien sa cible. Il vaut mieux, la concurrence est rude sur le segment !
8.5

Partagez cet article

facebook-profile-picture

Le Brélomane

Deux roues, un moteur et un guidon ? Ca m'intéresse ! En selle plus de 300 jours par an, des dizaines de milliers de kilomètres avalés par tous les temps, pour aller chercher le pain comme pour un road trip, je vis la "brèle" comme beaucoup : avec une indéfectible passion !

  • magic92

    Merci