Essai du blouson DXR Stanford


DXR Stanford CE cou

Est-ce que l’on peut avoir un look à l’ancienne en restant protégé ? Qu’est-ce que le coton waxé ? Est-ce que le blouson DXR Stanford est fait pour vous ? Aujourd’hui, je vais vous partager mon avis et mes retours d’expérience sur le ce blouson textile dans son coloris taupe.

Depuis 2008, la marque de Motoblouz propose aux motards et motocyclistes une gamme d’équipements de protection de qualité et accessible. En 2017, la marque DXR est née et augmente son offre en nous proposant des blousons, vestes, gants, chaussures, bottes, dorsales, cagoules, bagageries… Ainsi que de nombreux autres équipements indispensables pour tous motards qui se protègent.

focus boutons pression du blouson DXR Stanford

Passe-partout avec classe

Bien sûr quand je choisis un blouson que je vais porter des heures durant, je ne regarde pas que le niveau de protection. Le style a son importance.
D’ailleurs, connaissez-vous le principe du coton waxé ? Non ?! Le coton waxé est une méthode « à l’ancienne » qui consiste à cirer un textile avec de la cire. L’intérêt est d’offrir une protection hydrophobe pour retenir l’eau à l’extérieur du blouson.

blouson DXR Stanford au tissu waxé

L’autre aspect intéressant est que ça donne directement une apparence vieillie au blouson. Ainsi, même en portant un blouson DXR Stanford tout neuf, vous laissez croire aux admirateurs que vous êtes un baroudeur, un vrai. Le genre de ceux qui ont passé des heures au guidon de leur meule, ne craignant ni les kilomètres ni les aventures.

Malgré tout, cet effet reste sobre. Je porte ce blouson même sans sortir mon Scrambler. En effet, que ce soit pour aller en ville, chercher un camembert ou aller bosser, le blouson DXR Stanford reste civilisé.

Un blouson DXR Stanford plein de subtilité

détails sur le blouson DXR Stanford

J’ai toujours pris le temps d’inspecter les détails, coutures, fermetures éclair de mes blousons. Et en regardant de plus près, on peut juger la qualité et le soin apporté à la conception et l’assemblage. Sans détour, le blouson DXR Stanford offre de très belles finitions pour ce niveau de prix. Enfin, sa coupe droite permet à toutes les morphologies de se sentir à l’aise.

Asymétrie utile

Les manches sont légèrement différentes. En effet, celle de droite près de l’épaule, arbore une broderie du logo DXR qui fait ton sur ton avec la couleur du blouson. Tandis que la manche de gauche offre une poche sur l’avant-bras refermable avec une glissière YKK. Cette dernière est idéale pour glisser le ticket de péage ou quelques petits objets. C’est bien pratique, et ça devrait être comme ça sur tous les blousons moto.

Poignets serrés

poignets fermés sur blouson DXR Stanford

Au niveau des poignets, ça coince un peu pour moi. Difficile de fermer le zip et la pression si vous souhaitez glisser le manchon de votre gant dans la manche. Oui, je mets mes manchons de gants dans mes manches… Ne me jugez pas ! Si vous ne faites pas comme moi, ça passera très bien au-dessus. C’est un détail récurrent sur de très nombreux blousons moto. Malgré de nombreux essais de blousons et vestes moto, je n’ai jamais trouvé de modèles qui arrivaient à être convaincants sur la liberté de mouvement des poignets.

Torse poché

Que serait un blouson en coton ciré sans poche à pression ? Ce serait une faute de goût. Là encore, le blouson DXR Stanford respecte les codes avec ses deux poches d’inspiration militaire sur le torse. Torse qui se verra d’ailleurs refroidi par deux aérations zippées situées entre les deux poches à bouton. Le placement est idéal pour se rafraîchir en cas de grosses chaleurs.

DXR Stanford CE torse poches

Un rabat à pression vient couvrir la fermeture zip principale du bas au cou. J’ai senti la différence de protection quand j’ai oublié de la fermer. En effet, ce rabat évite à l’air frais de passer au travers de la fermeture éclair. Dans ce rabat se cache une grande poche au niveau du torse. Cette dernière est protégée par une fermeture éclair étanche pour mettre au sec vos papiers. Bien sûr, on retrouve deux poches zippées traditionnelles au niveau du ventre.

Cou large et épaules matelassées

La coupe du blouson DXR Stanford laisse de la place à votre cou. L’orientation de l’encolure est parfaite que vous rouliez bien droit ou tête dans le guidon. Les designers du Stanford ont opté pour un col court. Le style est là mais la protection en hiver est minimale. Prévoyez un tour de cou si vos cervicales sont sensibles au froid, tout comme moi.

manteau au col court

J’adore les épaules matelassées sur un blouson moto, les surpiqûres diamants donnent l’air (au choix) d’un dandy biker ou d’un aventurier des années 60. Dans le dos se trouve le seul élément résolument moderne, une fine bande réfléchissante qui vous rend plus visible quand vient la nuit. Sa discrétion ne trahit pas le style du vêtement, bien joué DXR !

Protections pour l’hiver

Sous son apparence vintage se cachent de nombreuses protections. La membrane étanche est intégrée et inamovible, ce qui est un vrai agrément pour le confort. Le fait d’avoir parfois deux doublures amovibles dans certains blousons nuit réellement au confort. Dans le blouson DXR Stanford, il n’y a qu’une doublure thermique qui est amovible.

blouson DXR Stanford, une barrière antifroid

De plus, cette dernière propose un rabat « barrière antifroid » qui permet de couvrir le torse juste derrière la grande fermeture éclair. Ce rabat est très efficace même quand on s’approche du +0°C. En somme, avec un t-shirt, un vêtement technique et cette doublure thermique, le Stanford m’a gardé au chaud et au sec même à +5°C.

Blouson DXR Stanford : homologué CE

équipement homologué CE

Au-delà de son style et de sa protection contre les éléments, le blouson DXR Stanford est homologué CE. Dans les épaules se glissent des protections Safemax homologuées CE de niveau 1. Même niveau de protection et d’homologations pour les coudes. Enfin, la dorsale est vendue séparément, mais ce blouson est prédisposé à accueillir une dorsale niveau 1 ou 2. J’ai bien aimé la bande velcro qui permet d’ajuster les protections des coudes, le système est simple et efficace.

En selle !

Peu de chose à dire sur les sensations en selle. J’ai pu rouler dans les bouchons en ville, sur les axes rapides de la région lilloise et sur l’autoroute A25. Bien sûr, il m’a tenu chaud pendant mes déplacements matinaux sur les routes de campagne de ma région.

Et finalement, je trouve que la coupe du Stanford est très adaptée à ma morphologie.

DXR Stanford CE fermé

Il est très confortable et se fait oublier tant il n’entrave pas mes mouvements. Les zips sont faciles à manipuler même avec des gants. Enfin, mention spéciale pour la petite poche sur la manche gauche qui est vraiment utile au quotidien. Bref, c’est un blouson que j’aime porter pour faire des trajets quotidiens.

 

Voir la fiche produit

Protection4.5
Coupe4.5
Souplesse5
Qualité / finition4.5

Mon avis : un blouson vintage, discret et protecteur

Le blouson DXR Stanford est idéal pour les petits budgets qui veulent s’offrir un blouson en coton ciré confortable. Je préconise d’ajouter un tour de cou pour un usage en hiver. Ce conseil est valable pour tous les blousons à col court. Le niveau de finition est excellent pour le prix. J’ai choisi le coloris “Taupe” passe-partout mais si vous souhaitez être plus visible, le coloris “Tobacco” est fait pour vous. Bref, avec ce blouson DXR Stanford CE, il est possible de rouler avec style en restant protégé. Prenez soin de vous et roulez tranquillement ;)
4.7

Partagez cet article

Monsieur Marcin

Un motard qui aime les bons mots autant que les belles motos. Un "Roule Toujours" sur son Triumph Scrambler XE qu'il emmène en offroad. Il aime tous les styles de motos, tant que ça a du couple, beaucoup de couple. Tout en contradictions, il aime tout ce qui est high-tech mais son domaine de prédilection c'est la moto classique, vintage et custom. Son objectif, vous aidez à faire le bon choix !