Essai du blouson Bering Eskadrille


BERING Eskadrille - Un look résolument sportif

Qui dit sportif, ne veut pas dire forcément hyper ventilé et froid. La marque Bering nous propose, avec son blouson Bering Eskadrille, un look sportif, et paré à rencontrer des conditions délicates.

Première approche : le look

La première chose que l’on remarque sur le blouson Bering Eskadrille, c’est son look sportif. Une coupe en V, des ajustements de toutes parts. Et du rouge, il est bien connu que les motos rouges sont celles qui roulent le plus vite. Mais pour ceux qui n’ont pas de moto rouge ou qui souhaitent aller moins vite, il y aussi ici une déco noire et blanc des plus classiques.

essai du blouson Bering Eskadrille

La coupe body fit du blouson Bering Eskadrille 

Soyons clair, cette coupe appelée body fit par Bering n’ira pas à tout le monde. Les vêtements de la marque qui portent cette mention sont destinés à des personnes ayant un physique en V ou aux motards qui veulent avoir un blouson qui fait office de seconde peau. Pour les autres, il y a les coupes classiques de la marque, voire pour les plus en forme, les gammes King pour les hommes et Queen pour les femmes. Autant dire que tout le monde trouvera un blouson en rapport avec son physique.

Pour ma part, mes mensurations sont 1,89 m pour 85 kg. Je n’ai pas un physique de mannequin hyper sportif. Je suis disons, dans la moyenne. J’ai choisi une taille XL comme mes autres blousons. Avec la doublure en place et un sweat (pas trop épais) dessous, ça passe tout juste. Ne prévoyez pas une bonne grosse raclette avant de rentrer en moto. Vous avez aussi la possibilité de prendre une taille au-dessus si vous préférez plus de confort à ce niveau. Le blouson taille vraiment juste et près du corps. Vous avez le droit de vous tromper, chez Motoblouz les retours sont gratuits.

Les réglages sont multiples : des boutons pression au niveau des bras pour les resserrer, des pattes de serrage à la taille et sur le bout des manches.

Ne cherchez pas le zip de raccordement au pantalon, le blouson Bering Eskadrille n’en possède pas. Ce n’est pas grave, mais j’aurais aimé que des pattes permettant de l’accrocher à la ceinture du pantalon soient présentes. Ainsi Monsieur Bering, si vous me lisez, pensez à moi la prochaine fois.

blouson Bering Eskadrille à l'essai

Côté protections

Commençons de suite à râler. Afin de proposer des tarifs toujours plus bas (ça c’est bien pour nous), les équipementiers n’intègrent plus de dorsale automatiquement dans les blousons. C’est selon eux pour vous laisser le choix si vous prenez une dorsale à bretelle ou un gilet airbag. De ce fait, beaucoup n’y pensent pas et remettent l’achat de la dorsale à plus tard (autant dire jamais pour certains). Bering avec le blouson Eskadrille ne déroge pas à la règle. La poche est bien présente mais elle est vide. Bref, si vous voulez vraiment être bien protégé, n’oubliez pas d’en commander une.

Je ne saurais trop vous conseiller à ce titre, pour le rapport qualité / prix, la dorsale DXR Back Protector CE Level 2.

Pour le reste, le blouson Bering est doté de coques amovibles de niveau 1 aux épaules et aux coudes. Le textile utilisé est du Fibretech 600D (un textile similaire à du cordura 600 deniers). Des empiècements sont présents au niveau des épaules et des coudes pour apporter encore plus de résistance.

blouson Bering Eskadrille : homologué CE

Les rangements

Avoir des rangements, c’est quand même bien pratique pour y ranger tout son barda. Le blouson Bering Eskadrille dispose de 2 poches extérieures fermées par un zip et de 2 poches intérieures, plus une sur la doublure amovible, fermées par un velcro. Sur ce modèle, pas de poche dédiée à un téléphone portable.

poche intérieure et doublure du blouson Bering Eskadrille

La protection thermique

La caractéristique surtout mise en avant sur ce blouson Bering Eskadrille, c’est la protection thermique. Notamment avec la participation de Sylvain Guintoli, pilote de moto français exerçant le poste de pilote d’essai de l’équipe Suzuki en Moto-GP.

Le blouson Eskadrille dispose d’une épaisse doublure thermo amovible 3M Scotchlite en tissu polaire. Elle prend de la place à l’intérieur mais il est vrai qu’elle est confortable et chaude. Ajoutez à ça un grand rabat au niveau de la fermeture éclair, empêchant l’air de passer. Lors de sorties matinales autour des 8°C, j’étais parfaitement à l’aise, et pourtant je suis frileux.

Pour les températures plus chaudes, il y a la possibilité d’enlever cette doublure et d’ouvrir des évents au niveau des omoplates et le dos. Bien que cela ne lui permette pas de jouer le rôle de blouson 100% été, c’est bien agréable d’avoir un renouvellement d’air frais.

Au niveau de sa résistance à l’eau, une membrane étanche et respirante est intégrée au blouson Bering Eskadrille. J’ai été surpris par une petite pluie fine lors d’une de mes sorties, et je n’ai pas eu d’infiltration d’eau.

Look sportif pour le blouson Bering Eskadrille

Souplesse et légèreté

L’avantage d’un blouson textile comme le Bering Eskadrille par rapport à un cuir, c’est le poids et la souplesse du vêtement.

Comme à son habitude, Bering nous sort un blouson bien fini. J’ai beau l’inspecter, il n’y a aucun fil qui dépasse, les coutures sont bien réalisées et ajustées.

Pour le prix, moins de 140 € chez Motoblouz au moment de la rédaction de ce test, il faut avouer que le rapport qualité / prix est excellent.

BERING Eskadrille - Un look sportif, même de dos

Look4.5
Confort4.3
Protections3.8
Etanchéité4.8
Chaleur4.8

Mon avis : chaud, étanche et racé

Il est vrai que ce type de coupe (body fit) ne va pas à tout le monde... Mais le blouson Bering Eskadrille pourrait être qualifié de toutes saisons, chaud l’hiver, légèrement ventilé aux beaux jours, étanche. Il a de quoi affronter de multiples situations. Son rapport qualité / prix / polyvalence est très bon.
4.4

Partagez cet article

Thibaud

Amateur de gros roadsters et de routes à virages. La moto pour moi est un loisir, je l'utilise rarement en tant qu'utilitaire, je me balade souvent avec les copains ou en duo avec mon fils.