Test du blouson en cuir DXR WATT


DXR WATT - ouvert

Grand fan des produits DXR pour leur polyvalence, j’ai testé pour vous un des – rares – blousons exclusifs de la gamme des cuirs DXR : le blouson DXR Watt. Pourquoi « exclusif » me direz-vous ? Parce qu’il est plus chaud qu’un journaliste moto la veille de la réouverture du salon EICMA en 2072. En clair et pour faire court, question chaleur le WATT envoie des watts !

La base commune à tous les cuirs DXR est (nous l’avons tous testée) hyper bien conçue, et elle leur permet cette polyvalence qui sonne comme une insulte aux oreilles des grandes marques. Pour son blouson DXR Watt, la marque a résolument changé son fusil d’épaule et nous propose un cuir hiver exclusif. Pas de doublure amovible ici. Et croyez-moi, le confort thermique prodigué par ce cuir est MUY CALIENTE.

Du cuir, du cuir, du cuir…

Le blouson DXR Watt ne s’adresse pas aux végans. Si vous aimez le cuir, le souple qui couine, même dans les poches, même sur la tête, vous allez être servi. Ce cuir de mouton noir, et plutôt mat, est très souple.

essai du blouson DXR Watt

Peu de marque du caractère motard sur le blouson DXR Watt

Ce blouson DXR est constitué de nombreuses pièces de taille moyenne, dont les empiècements ne souffrent d’aucune critique. La finition des coutures est impeccable. Aucun saut de ligne, ni de fil qui dépasse. On retrouve les logos DXR embossés qui remplacent maintenant depuis quelques temps les écussons. Bon choix, si vous voulez mon avis. La face interne des poches est elle-même composée d’un pan de cuir, souple et doux comme le reste du blouson.

logo DXR sur le blouson DXR Watt

Le logo DXR embossé, tellement plus classe qu’un écusson

Le mouton noir de la famille DXR

Le blouson DXR Watt possède des particularités propres par rapport au reste de la famille des cuirs DXR :

poignet en bord-côte sur le blouson DXR Watt

Poignet en bord-côte et bouton pression pour un ajustement sur-mesure

Les manches et la taille sont en bord-côte. Inhabituel mais pas dénué de logique pour un blouson hiver. De cette manière, l’imperméabilité à l’air est très bonne. Presque impossible pour le moindre filet d’air glacé de s’engouffrer par les poignets ou dans le bas du dos. Les codes esthétiques du cuir motard sont un poil chamboulés mais le sens prévaut sur l’apparence.

capuche amovible sur le blouson DXR Watt

Capuche en cuir doublé amovible

La présence d’une capuche, en cuir elle aussi, comme évoqué plus haut, respecte les codes des blousons « civils » à la mode. Elle est réglable en profondeur à l’aide d’un bouton pression sur patte et de lacets. La capuche possède une légère visière. Cette capuche est amovible et j’ai donc pu torturer le Watt avec ET sans cet appendice. Pour être franc, je n’ai pas trouvé un grand intérêt à cette capuche que j’ai trouvée trop peu profonde pour mon crâne. Même sans faire partie du peuple de cuisiniers extraterrestres des Kanamits. Du coup, sous la pluie, mon visage n’était pas totalement protégé des gouttes. Notez en revanche qu’elle vous protègera du froid car elle est généreusement doublée.

Tiens, si on en parlait de cette doublure ?

WOUANONDOUDJOU, c’est moi ou il fait chaud ici ?

capuche du blouson DXR Watt

Une capuche bien chaude mais un peu courte pour protéger de la pluie

Amis trompe-la-mort, n’espérez pas porter le blouson DXR Watt s’il fait plus de 15°C. Je me suis baladé entre 0 et 17°C, et des brouettes, avec un simple tee-shirt en dessous. Passés les 15°C, cela devient trop chaud pour moi. Le confort thermique est dingue. Je me doute qu’un simple sweat suffira avec des températures négatives. Je me suis surpris à ouvrir largement le zip central pour essayer de rafraîchir la bête. En dessous de 15°C. Sans blague.

Blouson DXR Watt, court et chaud

Un blouson assez court et très chaud

C’est bien là le défaut de ses qualités. Ce blouson DXR ne vous accompagnera pas toute l’année. Pas de souci en revanche pour affronter les frimas de l’hiver, les vents glacés, les matins blêmes ou votre libido, assis sur une selle gelée à 6 h du matin pour aller taffer. Le Watt réchauffera, au moins, votre trajet.

Un design civilisé

Adieu les références testostéronées du cuir motard. S’il est un blouson hiver pur, le Watt n’est pas cantonné à l’univers esthétique du deux-roues. Outre la capuche amovible et les bords-côtes, un œil averti remarquera la migration de la très connotée poche ticket de l’avant-bras gauche sur le biceps. Elle reste pratique, semble être imperméable à l’instar de la poche intérieure gauche, mais dénote dans l’univers motard. Ce sont dans ces détails que ce blouson affirme sa personnalité.

poche ticket sur le biceps du blouson DXR Watt

Migration de la poche ticket sur le biceps

Le Watt est un blouson plutôt court. Même si son apparence le rapproche d’une doudoune, il s’agit bien d’un blouson. De fait, le bas du dos peut être dévoilé dans certaines positions de pilotage. Notez qu’il dispose d’un passant de raccordement blouson / pantalon mais la pression n’encaissera pas une contrainte de déglingo non plus. Ainsi, évitez les rondades et autres saltos arrières carpés, et tout ira bien.

Les nombreuses poches (3 internes et 3 externes), profondes et faciles d’accès, témoignent de l’ADN DXR. Le quotidien est toujours facilité par ce type d’attention.

essai du blouson DXR

protections intégrées et discrètes sur le blouson DXR Watt

Les protections sont bien intégrées et restent discrètes

Les protections embarquées et amovibles sont semblables à celles que l’on retrouve dans tous les nouveaux modèles DXR. A savoir, des coques Safemax de catégorie 1 homologuées CE. Elles sont assez discrètes, autant du point de vue du port que de l’esthétique. La poche dorsale vous permettra d’y loger la protection maison dans sa version catégorie 1 ou 2 DXR Back protector.

Et en plus, le Watt est disponible dans une coupe femme avec les mêmes caractéristiques. Quand on peut faire plaisir 😉 !

Le blouson DXR WATT en sourdine

Mon seul grief contre le Watt réside dans sa propension à couiner. Certes cela s’est estompé après trois semaines d’utilisation mais ne comptez pas accomplir vos missions de ninja ce blouson sur le dos… Pas de souci une fois sur la machine. Le haut du corps reste souvent assez peu mobile, vous en conviendrez. Sauf lorsqu’une guêpe décide de vous témoigner son affection dans votre col ou votre casque.

Les premières semaines de port, et surtout les premières heures, le moindre de mes mouvements s’accompagnait de couinements dus aux frottements des pièces de cuir les unes contre les autres. Heureusement que je passais plus de temps à rouler qu’à marcher. Du coup, si l’on veut rester discret, le port du Watt en dehors de la pratique du deux-roues devra attendre qu’il perde un peu de sa voix.

Voir la fiche produit

Protection4
Coupe3.8
Souplesse4.3
Qualité / Finitions4.5

Mon avis : un cuir qui envoie les watts

Le blouson DXR Watt est chaud ! Pas de polyvalence de ce côté-là, vous adopterez la WATT pour cette particularité, en plus de son look civilisé. Les aspects pratiques communs aux cuirs DXR sont là, avec une capuche en plus. Pour les inconditionnels du cuir, même en dehors des moments de pilotage, le WATT saura prendre place dans votre garde-robe.
4.2

Partagez cet article

Anthony

Passionné de moto et friand de tout ce qui touche à la culture motarde depuis l'adolescence, j'écume les routes quotidiennement en deux ou trois roues depuis la crise de la quarantaine. Scooteriste et motard urbain, je soigne mes trajectoires et pose le regard comme un vrai, pour le genou on verra plus tard!