Essai du casque LS2 FF399 Valiant


Lorsque Justine, en charge de nous proposer les équipements que nous testons pour vous, m’a demandé si je voulais essayer le casque LS2 FF399 Valiant, j’ai tout de suite répondu oui ! Pourtant, ceux qui me connaissent un peu savent que je ne suis pas du tout un aficionado des casques modulables. Mais pour ne pas mourir idiot, et confirmer ou non mon avis, un essai sur plusieurs centaines de kilomètres me semblait la solution parfaite !

Le casque LS2 FF399 Valiant, équipé comme un conquérant

Fiche technique

Le casque LS2 FF399 Valiant propose une base technique complète, conforme aux exigences de la catégorie. On peut citer sa coque en KPA (un mélange de polycarbonate et thermoplastiques) robuste et légère, disponible en deux tailles pour s’adapter à toutes les morphologies ; un écran fumé interne pour éviter d’avoir à piloter d’une seule main comme Ari Vatanen dans sa montée de Pikes Peak ; un écran principal au champ de vision extra large pour appréhender tous les détails de la route ; un Pinlock Max Vison de série pour affronter sereinement toutes les conditions de roulage.

Pour peaufiner cette fiche technique, la marque LS2 a soigné l’aérodynamique de son casque. Ce, pour limiter les turbulences désagréables, même lorsque que la mentonnière vient se positionner à l’arrière en mode Jet.

Deux aérations ont été placées sur le haut du casque et sur la mentonnière, épaulées par deux extracteurs à l’arrière. Elles vous permettent de garder les idées fraîches et claires même lorsque que vous roulez en configuration Intégral. On regrettera juste leur simple position ouvert/fermé sans possibilité de réglage intermédiaire.

Et belles finitions

La mentonnière passe de la position Intégral à Jet, et vice versa, super facilement grâce à un bouton unique placé en son milieu. On appuie, on relève, c’est un Jet. On relève, on verrouille, et c’est un intégral. Simple et efficace. D’ailleurs, quelle que soit la position dans laquelle vous l’utilisez, le casque LS2 FF399 Valiant est homologué. Dans les deux configurations.

Pour les finitions extérieures, le casque LS2 FF399 Valiant n’a pas à rougir de la concurrence. Une peinture de qualité, quelques touches de chrome judicieusement placées, et le système de rotation de la mentonnière recouvert par deux plaques chromées également, rehaussent encore la très belle finition de ce casque.

Enfin sur le plan du poids, ce casque LS2 se place dans la moyenne. Sur la balance de Madame, réglée par les ingénieurs du team usine SEB, il chiffre 1 700 g tout rond pour une taille M.

Vaillant et valeureux

Première sensation, c’est lourd !

Oui, je porte habituellement un casque intégral racing qui ne pèse que 1 300 g. Et la différence de poids se fait bien sentir. Mais comparons ce qui est comparable. Ces deux types de casques ne sont pas conçus pour la même utilisation. Malgré tout, le casque LS2 FF399 Valiant reste très confortable et plutôt agréable à porter. Surtout, il reste bien équilibré une fois la mentonnière relevée.

En venant se placer à l’arrière du casque, elle ne perturbe pas le centre de gravité. Elle n’offre pas non plus de résistance aérodynamique, gênante pour le cou sur la durée. Vraiment facile à manipuler, elle s’ouvre et se ferme en un clin d’œil. Son mouvement actionnant également l’ouverture de l’écran principal.

L’écran d’ailleurs offre un champ de vision vraiment important, que ce soit en hauteur ou en largeur. Aussi, il offre une excellente clarté de vision. L’écran solaire amovible lui, est aussi simple à manipuler grâce à sa commande placée sur la base du flan côté gauche. En revanche, si elle est bien positionnée pour être manipulée, elle pourra poser problème aux utilisateurs d’intercoms BlueTooth qui seront obligés de placer leur module sur le côté droit du casque. Pas toujours pratique.

Comme c’est le cas de l’ensemble des commandes, les aérations sont simples à utiliser même avec des gants hiver. Elles sont d’ailleurs suffisamment efficaces pour ne pas avoir de problème de buée. Je n’ai pas vraiment pu tester leur efficacité question refroidissement, pour les raisons climatiques que vous connaissez tous ! J’étais déjà bien assez refroidi comme ça.

Côté look, je suis assez mitigé. Je lui trouve un look très sympa en version Jet. Il est plutôt dynamique et agressif, et ses finitions soignées le mettent bien en valeur. En revanche, une fois le casque passé en version Intégral, je suis moins emballé par son allure très ovale. Ça reste, bien sûr, un avis très personnel. Et surtout, ça n’en fait pas un moins bon casque.

Seconde sensation : le confort et l’ajustement

J’étais très surpris par la qualité, et surtout par la sensation très agréable au toucher du revêtement intérieur. Les mousses sont épaisses et parfaitement ajustées. Assez proéminentes sur les joues, elles viennent augmenter la sensation de confort et de sécurité. Elles permettent également de conserver ce confort une fois le casque refermé, car la mentonnière vient légèrement resserrer les flancs.

La boucle micrométrique en titane résistante et légère, permet un bon ajustement de la fermeture. Facile à utiliser et simple à ouvrir, grâce à sa petite languette. À noter que les deux sangles de la jugulaire sont doublées par un revêtement doux et très épais qui, comme l’ensemble du casque, respire la qualité. Vraiment, une fois enfilé ce casque LS2 FF399 Valiant offre un confort surprenant.

Sabre au clair, chargez !

En roulant, le bon équilibre du casque fait oublier son poids. On a même une sensation de légèreté en mode Jet. Dans cette position, et lorsque l’écran est baissé, on peut rouler jusque 80 – 90 km/h sans avoir ce petit courant d’air qui vient vous faire pleurer les yeux. Au-delà, il est à la fois plus prudent mais aussi plus confortable de passer en position Intégral.

Dans ce mode, on retrouve un intégral presque classique. Correctement insonorisé, il n’y aucun sifflement. Et ce, que les aérations soient ouvertes ou fermées. « Presque classique » car même mentonnière fermée, on conserve un champ de vision d’une largeur que n’offrent pas les casques intégraux classiques.

En conduite, les bienfaits de son design et du positionnement de la mentonnière en mode Jet se confirment. Pas de mouvements de tête incontrôlables ou de sollicitations particulières des cervicales. Pas plus de prise au vent qu’un casque classique.

Comme je le dis plus haut, les commandes du casque LS2 FF399 Valiant sont assez simples à utiliser. Petit inconvénient (pour moi) : l’écran principal ne s’ouvre et se ferme que par un ergot placé en haut et au milieu. Lui n’est pas très pratique à utiliser. Question d’habitude peut-être.

Mais c’est aussi en roulant que l’on s’aperçoit du côté sympa des casques modulables. Le jet ou l’intégral en un seul mouvement. En fonction du temps, de la température, de la vitesse. Dans ce cadre là, le casque LS2 FF399 Valiant remplit parfaitement le contrat.

Esthétique6.5
Confort8.5
Sécurité6.8
Manipulation Mentonnière10
Insonorisation6
Qualité et Finitions8.5

Mon avis : Assez vaillant pour devenir Prince ?

S’il n’a pas complètement changé mon avis sur les casques modulables, le casque LS2 FF399 Valiant a des atouts, et propose des arguments sérieux face à ses adversaires. Une finition sans peur et sans reproche, un confort digne de confiance, des tissus intérieurs dignes des plus belles étoffes, ce casque est à prendre au sérieux. Côté sécurité, il est également présent. Sa double homologation « Jet » et « Intégral », sa coque en KPA, sa boucle micrométrique en titane, et ses mousses épaisses et parfaitement ajustées qui enveloppent votre tête à la perfection. Si vous êtes à la recherche d’un modulable simple, efficace et performant, le casque Valiant ne vous décevra pas. Il peut d’ores et déjà prétendre au rang de Prince. Mais si les quelques petits défauts de jeunesse sont rapidement corrigés, il pourra alors briguer le trône de sa catégorie.
7.7

Partagez cet article

facebook-profile-picture

Emeric74

Tout jeune moniteur auto-école et futur moniteur moto-école, je roule depuis maintenant plus d'une vingtaine d'années. Passionné, j'ai toujours attaché beaucoup d'importance à l'équipement, son utilité, son côté pratique, son efficacité en terme de protection, sa technicité et la qualité de sa fabrication. Je suis, aujourd'hui, très heureux de faire partie des rédacteurs d'#EnjoyTheRide et de pouvoir partager mon avis sur les produits que je testerai pour vous. Bonne route ! #RideSafe #MotoGpAddict