Essai du casque modulable Schuberth C4 PRO


De retour avec un nouvel essai, celui du casque modulable Schuberth C4 Pro Magnitudo. Le genre de casque que j’aime appeler un casque de « papa ». De l’allemand, de la très bonne facture, assez neutre… Le genre de casque pour les rouleurs de GS quoi !

Après le C3, le C4 qui n’avait pas fait grand succès, Schuberth revient avec son petit dernier, le C4 Pro : le best-seller de la marque, et une référence sur le marché du casque modulable haut de gamme. Ce casque fait partie d’une fratrie avec le C4 basic et le C4 Carbon. Très ressemblants, leurs différences se marquent sur le poids, les accessoires et bien sûr, le prix.

Softness*

Comme ses prédécesseurs, le casque modulable Schuberth C4 Pro typé Touring est doté d’un design très épuré. À l’opposé de l’agressivité de Shark par exemple, Schuberth nous confie un casque passe-partout, des lignes assez sobres mais finalement très bien dessinées. Il existe plusieurs coloris dont le Magnitudo blanc que j’ai testé, avec un espèce de planisphère. Bon, on aime ou on n’aime pas. Moi, je n’aime pas. Je préfère un casque uni plutôt qu’un casque avec une carte collée dessus. Les goûts et les couleurs…

essai du casque modulable Schuberth C4 Pro coloris Magnitudo blanc

La douceur de ce casque n’est pas, et de loin, que dans son esthétisme. Quand je l’ai enfilé pour la première fois, oh mon dieu… Que c’est doux ! Tu as l’impression de mettre ta caboche dans de la soie. L’intérieur est d’ailleurs sans couture, et ça se sent !

intérieur du casque modulable Schuberth C4 Pro

C’est allemand, ça marche bien.

Je crois que je n’ai jamais essayé un casque modulable aussi qualitatif. En fait, je crois que je ne suis pas un grand fan des modulables. Ça ne s’ouvre jamais vraiment bien ou si, mais pas longtemps. Puis, tu finis par t’énerver sur la gâchette d’ouverture jusqu’à ce que quelque chose te pète entre les mains. Vu le prix du casque modulable Schuberth C4 Pro, t’as pas envie que quoi que ce soit te pète entre les mains ! Mais franchement, il n’y a pas de raison. C’est du Made in Germany, la mécanique est ultra solide, pas un poil de jeu, la finition est extra. L’ouverture se fait de manière très fluide jusqu’au cran de blocage, idem pour la fermeture. Schuberth me remet peut-être copain avec les modulables !

casque modulable Schuberth C4 Pro à l'essai

Que ce soit l’ouverture, l’écran 5 positions, l’écran solaire ou les prises d’air, tout semble vraiment costaud. Concernant l’écran solaire qui s’ouvre par une glissière sur le côté du casque, je me suis juste dit qu’un petit bouton pour remonter automatiquement l’écran n’aurait pas été de trop.

Sur la route avec le casque modulable Schuberth C4 Pro

Le casque modulable Schuberth C4 Pro est vendu comme étant un casque léger, avec un poids annoncé de 1700g environ ce qui n’est pas non plus une plume. Alors, sur le papier, c’est pas si ouf… Mais sur la tête franchement, il se fait rapidement oublier. J’imagine que son profil aérodynamique bien étudié l’aide beaucoup à fendre le vent.

L’écran anti-rayure offre un champ de vision très large, c’est top. L’accès aux différents boutons et ouvertures se fait facilement, et le Pinlock P120 pré-installé fonctionne à merveille.

ouverture et ventilation mentonnière sur casque Schuberth

Ce que j’ai préféré sur ce casque Schuberth, mis à part son textile intérieur, c’est le bruit. Enfin, le silence. L’isolation phonique est très bien réussie. Toi qui roule sur de longues distances, et/ou sur l’autoroute, tu ne seras pas déçu !

Attention à la taille que tu choisiras, il taille un poil petit. Je te conseille donc de prendre une taille au-dessus de celle que tu as pour habitude de prendre !

Communication

Le casque modulable Schuberth C4 Pro est pré-disposé à recevoir le kit intercom SC1/SC2, de la même marque, avec intégration plug & play. Alors, ça veut dire quoi ? Ça veut dire que tu achètes un casque avec une antenne, des haut-parleurs et un micro déjà installés. Super, et frustrant à la fois, car il te faudra remettre 250 € pour recevoir la commande avant de pouvoir en profiter. Une fois reçue, rien de plus simple cela dit : tu mets la commande dans le compartiment prévu, « click! » et c’est parti. Tu as un intercom ! Sur mon casque, l’intercom est complet, et je t’avoue qu’après en avoir testés plusieurs, celui-ci m’a conquis !

intercom intégré au casque modulable Schuberth C4 Pro

*Softness = douceur

 

Voir la fiche produit

Poids3.5
Insonorisation 4
Confort intérieur4.5
Qualité / Finition4.3
Manipulation de la mentonnière 4
Ventilation 3.5

Mon avis : de la très bonne came

Schuberth ne m'a vraiment pas déçu avec son casque modulable Schuberth C4 Pro. On est bien dedans, et ça durera longtemps ! Mais heureusement, car il faut sortir le "petit billet".
4

Partagez cet article

Sylvain

Débuté la moto en Inde il y a quatre ans, je me suis rapidement retrouvé à faire le tour du sous-continent puis à revenir en France avec une ancienne Royal Enfield. La mouche m'a piqué, je suis devenu un accroc du road trip moto. Depuis mon retour en France, je me suis mis au trail avec actuellement un Ténéré de 1990. Je crois que j'aime ce qui n'est pas tout jeune...