Essai pantalon Dainese Delta Pro C2


Dans la lignée du blouson Avro C2 que j’avais testé pour vous il y a quelques mois, je vous présente aujourd’hui le pantalon assorti : le pantalon Dainese Delta Pro C2. Si le blouson faisait preuve d’une très grande polyvalence malgré un look très typé sport, il en va autrement de ce Dainese. Il s’adresse davantage aux motards qui souhaitent aller poser leurs roues sur circuit. Cependant, le porter dans le cadre d’une utilisation sport-route peut très bien s’envisager. Ce, grâce à ses nombreuses qualités et surtout grâce à un niveau de confort tout à fait honorable pour un pantalon moto de cette catégorie.

Le pantalon Dainese Delta Pro C2 m’a accompagné pendant mes balades sportives, lors de ces 3 derniers mois, principalement en Yamaha YZF-R6 et Ducati StreetFighter 1098. Faisons ensemble le bilan !

Souplesse du cuir et effet « seconde peau »

Le pantalon Dainese Delta Pro C2 ne déroge pas à la règle en matière de qualité de fabrication, par rapport à ce que propose habituellement la marque. Coutures soignées, cuir bovin de première qualité et robustes fermetures sont au programme. Si vous possédez déjà un équipement de la marque, vous serez en terrain connu.

Le cuir de vachette employé se montre souple même en étant neuf (pour un cuir de cette épaisseur). Il se fera rapidement à votre morphologie, après quelques sorties, devenant une véritable « seconde peau ». Et ce, malgré les larges dimensions des protections dont je parlerai plus bas. Pas d’inquiétude si le pantalon serre un peu lors du premier enfilage… D’autant que ce genre d’équipement doit se porter ajusté pour assurer une protection efficace.

Bien entendu, côté look, on retrouve le style racing commun aux équipements de la gamme C2 avec un grand logo Dainese sur le côté de la cuisse. Juste au dessus, on découvre une bande rétro-réfléchissante astucieusement placée le long de la couture avec la seconde pièce de cuir composant la jambe. Plutôt bien vue ! Cette disposition permet d’apporter un élément de sécurité utile sur route tout en restant assez discret.

Pantalon Dainese Delta Pro C2, objectif : confort pour tous

Même si l’objectif premier est de protéger le pilote, le pantalon Dainese Delta pro C2 ne fait pas l’impasse sur le confort. Il fait appel à de grandes pièces en tissu bi-élastique à l’entrejambe et à l’arrière des mollets, participant grandement au confort. Elles permettent en plus au pantalon de s’adapter à toutes les morphologies, même à mes fameux mollets de rugbyman !

En lisant vos avis sur les pages produits de Motoblouz, je constate que ce problème de mollets est loin d’être anecdotique. Comme moi, plusieurs d’entre vous sont concernés par la question au moment de choisir une paire de bottes ou un pantalon. Ici, aucun souci à ce sujet. D’autant que le Dainese est pourvu d’un double zip à l’arrière des mollets. Un pour fermer le bas de la jambe et un autre permettant d’augmenter de façon significative la circonférence du cuir au niveau du mollet.

Idéal pour les jambes musclées donc, mais aussi pour gagner la place nécessaire aux bottes « in », comme les Dainese Torque D1 « In », qui seront disponibles prochainement chez Motoblouz. « In » signifie qu’elles sont conçues pour se mettre sous le bas d’un pantalon ou d’une combinaison.

Quelques aspects pratiques limités mais présents

Comme je le disais en préambule, le pantalon Dainese Delta Pro C2 est destiné à une utilisation sportive. Pour autant, Dainese a inclus quelques éléments permettant de rendre son pantalon compatible avec une utilisation sur route. En témoignent les deux poches, assez profondes mais bien trop étroites pour y glisser une main gantée. Oubliez donc l’idée d’y glisser votre carte bancaire pour régler le péage sans devoir retirer vos gants.

Au niveau des hanches, un serrage par de robustes sangles munies de velcro permet d’ajuster le tour de taille. Cependant, ce réglage s’avère assez limité (+ ou – 2 cm tout au plus de chaque côté). Donc il faudra prendre garde à bien choisir sa taille d’après le guide disponible sur la fiche produit au moment de l’achat. A ce sujet, pas de souci particulier. Pour ma part, une taille 54 convenait parfaitement, et aucune surprise n’est à déclarer de ce côté.

Toujours dans un souci de confort, et afin de ne pas brider les mouvements du pilote, de larges soufflets d’aisance se trouvent au dessus des genoux, idéalement positionnés.

Dainese Delta Pro C2 et agrément thermique

A l’instar du blouson Avro C2, le pantalon Dainese Delta pro C2 possède une doublure intérieure en mesh (non amovible). Elle bénéficie du traitement Nanofeel aux ions d’argent, anti-bactérien et régulateur de température.

Concernant cet aspect « régulateur de température », ses effets sont limités. Malgré la circulation d’air au niveau des inserts élastiques et les perforations sur le bas des jambes, il faudra éviter les passage en ville ou les bouchons par temps très chaud.

En revanche, il protège (avec surprise) bien du froid matinal de cette saison. Sans toutefois obtenir le même résultat qu’avec un équipement multi-saison ou dédié à l’hiver. Bien évidemment : pas de miracle. Il ne s’agit pas d’un pantalon appartenant à la catégorie touring ou muni d’une membrane de type GORE-TEX®. Ici, c’est l’épaisseur du cuir seule qui vous tient au chaud.

Enfin, notez que le pantalon Dainese Delta Pro C2 n’est pas étanche. Il vous protégera un peu sous une fine pluie mais pas davantage. Les inserts élastiques à l’entrejambe et aux mollets étant perméables à l’eau.

Sécurité haut de gamme

Venons-en au cœur du sujet : la sécurité. On trouve sur ce pantalon des protections genoux/tibia ainsi que des protections aux hanches. Toutes sont homologuées selon la norme européenne EN 1621-1:2012.

Les protections souples de hanche sont faites en mousse haute densité « Pro-shape ». Et elles se font très discrètes. A tel point que je me suis demandé si elles étaient bien là au premier essayage !

Les protections des jambes associent cette mousse avec une épaisse coque extérieure en matériaux composites. J’ai apprécié la façon qu’ont ces protections genoux/hanches de s’adapter parfaitement à la jambe du pilote, de rester parfaitement en place et de ne jamais gêner les mouvements sur la machine. A condition toutefois de correctement ajuster leur position. Comme souvent chez Dainese, celles-ci font partie des plus couvrantes du marché, et on se sent réellement protégé.

Le pantalon Dainese Delta Pro C2 dispose d’un zip de liaison blouson-pantalon « complet ». Entendez par là que celui-ci fait presque le tour complet de la taille, en opposition à ceux qui ne s’attachent qu’en bas du dos. Et il est compatible avec les blousons de la marque.

En bon pantalon racing qui se respecte, on trouve bien évidemment des sliders interchangeables. Un jeu de sliders est livré installé sur le pantalon. Enfin, le pantalon Dainese Delta pro C2 est certifié CE et classé EPI pour motocycle de catégorie 2 d’après la directive 89/686/EEC. Il répond ainsi aux exigences en terme de résistance à l’abrasion, au déchirement, à la traction (solidité des coutures entres autres) et à la perforation.

Un mot concernant le choix des bottes à associer avec le Dainese Delta Pro C2

Après avoir lu les avis clients de plusieurs modèles de pantalons racing Dainese, certains rapportent des difficultés à fermer leurs bottes correctement par dessus le pantalon. La faute à l’épaisseur de la protection genoux/tibia dont je parlais plus haut. Sa conception peut poser problèmes avec certaines bottes d’autres marques que Dainese (qui conçoit ses bottes en prévoyant la place nécessaire à l’épaisseur généralement plus importante des protections tibia de ses pantalons).

Après un essai, j’ai moi aussi éprouvé des difficultés à refermer mes bottes Alpinestars SMX Plus par dessus le pantalon. Alors que je ne rencontre pas de soucis majeurs avec les DXR Code testées il y a quelques semaines (pas plus qu’avec ma combinaison Alpinestars). Pour les plus attentifs, vous pourrez remarquer que certaines photos de l’essai des bottes DXR ont été réalisées en portant ce pantalon. Je n’ai certes pas réussi à les fermer sur la longueur totale du zip, mais c’est un problème que je rencontre souvent avec ma morphologie.

Mon conseil sera donc de tester le pantalon avec vos bottes habituelles dès la réception du pantalon Dainese Delta Pro C2. Et en cas de problème, joindre les moto-conseillers de MotoBlouz.

3 Coloris et un modèle destiné aux femmes

Le pantalon Dainese Delta Pro C2 existe en 3 coloris. Noir (celui de cet essai), noir/blanc et rouge. Attention, la référence du modèle rouge est différente. n modèle femme existe également(en coloris noir et noir/blanc). Il qui partage les mêmes qualités que son homologue destiné aux hommes.

La qualité Dainese : une référence

Vous le savez probablement si vous lisez mes articles : je suis amateur des produits proposés par la marque de Molvena depuis longtemps. Surtout pour la très grande qualité de ses produits. Ceux-ci me suivent depuis de nombreuses années, et supportent très bien l’épreuve du temps.

Certes le prix est souvent plus élevé que chez la concurrence. Mais vu la qualité de fabrication et l’endurance de ces équipements, l’investissement est à mon sens justifié. Surtout si comme moi vous êtes du genre à conserver longtemps votre équipement.

Autre détail pouvant orienter votre choix sur de l’équipement Dainese : son excellent service après vente. Je vous en parlais à la fin de l’essai du blouson Avro C2. Qu’il s’agisse de réparer le cuir suite à une chute ou de donner un coup de jeune à un équipement fatigué, Dainese propose de multiples solutions. Le travail est toujours très soigné : toutes les coutures et les éléments sensibles pour la sécurité sont systématiquement passés en revue à chaque intervention lors du retour aux ateliers italiens. C’est l’assurance de pouvoir conserver son équipement en parfait état pendant de longues années.

STYLE9.5
CONFORT8.5
COUPE8.5
PROTECTION9.5
FINITION10
ASPECTS PRATIQUES6

Mon avis : un pantalon racing d'exception !

Le pantalon Dainese Delta pro C2 réussit un quasi sans faute. Les rares inconvénients sont mineurs. Et il sera difficile de réellement reprocher à ce pantalon son manque d'aspects pratiques vu son positionnement clairement racing. Pour autant, le niveau de confort est largement suffisant pour envisager de le porter dans le cadre d'une utilisation "sport-route", auquel cas vous aurez la certitude d'avoir une protection de très haut niveau, une des meilleures sur le marché, et naturellement de quoi aborder la piste en toute sérénité avant de passer à la combinaison une pièce.
9

Partagez cet article

gplus-profile-picture

Cédric

Enseignant de la conduite et de la sécurité routière depuis 8 ans et motard depuis plus de 14 ans, j’ai lancé le site "Le Moniteur Hors Des Clous !" dans le but de partager le regard particulier que je portais sur l'actualité auto/moto, tout en amenant les lecteurs à penser “en dehors du cadre” concernant les événements en lien avec notre passion. Bénéficiant au quotidien d'une position d’observateur privilégié concernant la “Route”, j'essaye d’apporter un éclairage particulier sur la prévention routière, la législation et la formation, en dépassant les dogmes et en apportant les éléments nécessaires pour se forger sa propre opinion.