Essai des gants DXR Curbstones CE


Discrets, les inserts en silicone offrent un grip excellent!

Tiens, des gants ! Cela faisait près de 2 ans que je n’en avais pas testés alors autant vous dire que j’étais impatient d’enfiler les gants DXR Curbstones CE… Et pour une fois, les transporteurs ont bien fait les choses ! Livrés le matin même de mon départ pour les 24 Heures du Mans Motos, j’ai été incapable de résister à la tentation. Ainsi, c’est par un périple de plusieurs centaines de kilomètres que j’ai débuté ce nouvel essai.

Vous êtes à la recherche de votre prochaine paire de gants, et les gants DXR Curbstones CE vous font de l’oeil ? Après avoir porté ces derniers sur ma Daytona comme sur ma Duke, je vous propose de les décortiquer au fil des prochains paragraphes…

Gants DXR Curbstones

DXR, la marque « Made in Motoblouz » !

On ne va pas se le cacher, je reçois régulièrement des messages au sujet de DXR via mon compte Instagram… Et c’est bien souvent la même question qui revient : d’où vient DXR ?

C’est en 2008 que Motoblouz lance sa première marque propre sous le nom de Dexter. Dès le début de l’aventure, l’objectif est clair. Les équipements devront être de qualité et disposer d’un haut niveau de protection. Et le tout devra s’afficher au prix le plus juste… Le challenge est de taille mais le but est d’offrir à tous les motards, la possibilité d’être bien équipé. Après quelques années, Dexter sera rejoint par la marque DXR. Si la première se spécialisera uniquement dans la création de casques, la seconde se retrouve désormais en charge de tout l’habillement destiné à la pratique du deux-roues.

Soucieux de proposer des produits répondant aux attentes de ses clients, Motoblouz travaille selon un cahier des charges français. Ainsi, les collections sont dessinées puis étudiées dans les Hauts de France. Afin que le processus soit complet, les employés de l’entreprise (dont la majeure partie est motarde) sont souvent mis à contribution… En effet, ce sont souvent ces derniers qui testent les pré-séries et valident certains choix techniques.

Petit prix… Grosse impression

Bon je pense que maintenant les présentations faites, vous avez compris que DXR, c’est du sérieux… Mais la marque Nordiste a-t-elle réussi à appliquer ses principes lors de la conception des nouveaux gants DXR Curbstones CE ? Je vous propose de le découvrir avec un « unboxing » réalisé juste avant mon départ pour les 24 Heures du Mans Motos…

Reçu moins de 30 minutes avant de prendre la direction du Circuit Bugatti, j’ai sauté sur le carton afin de décortiquer ces gants en cuir de vachette, affichés à moins de 65 €… Et la surprise fut bonne ! Le look des Curbstones CE est conforme à celui affiché sur le site. C’est donc un produit racé, disponible en 3 coloris, et aux finitions soignées que l’on découvre au déballage. Mon choix s’est porté sur une version tricolore. Bien intégrées, les touches de rouge et de blanc viennent suggérer la sportivité, et le gant s’accorde à merveille avec mon blouson DXR BLAST CE que je vous détaillerai dans mon prochain essai.

Look racé pour les gants DXR Curbstones

Look racé, finitions soignées : les gants DXR Curbstones assurent !

Les empiècements mélangent cuir lisse et perforé, et les coutures n’appellent aucun reproche. La paume de la main présente des inserts en silicone et des surépaisseurs de cuir laissant présager un niveau de confort correct. Je finirai ce tour du propriétaire en évoquant les coques de protection, homologuées CE. De taille conséquente, elles ne chargent pas le design pour autant… L’astuce ? Elles sont constituées d’éléments à la finition matte et d’autres vernis. Bien joué de la part des stylistes DXR.

Du confort et du grip pour les gants DXR Curbstones

Avec un style relativement sportif, les gants DXR Curbstones CE pouvaient laisser craindre le pire niveau confort… Et curieusement, mes craintes étaient infondées.

Pour commencer, le cuir de vachette utilisé dans la conception de ces gants offre une souplesse appréciable. Légers, ils se font vite oublier et s’avèrent très ergonomiques. Dès l’enfilage, j’ai eu le sentiment d’être « comme à la maison ». Plutôt rassurant lorsqu’on s’apprête à faire 1h30 de route avec un équipement neuf.

Côté serrage, le système est composé d’une languette en silicone équipée d’une traditionnelle bande velcro. Là encore, c’est le caractère souple du mécanisme qui retiendra mon attention. Le tout permet de bien ajuster le gant, tout en s’adaptant aux mouvements du poignet. Sur mon Daytona, malgré plusieurs centaines de kilomètres effectués avec les poignets en contrainte, aucune douleur n’est venue noircir le tableau.

S’agissant des coques, si les plus proéminentes (situées sur le dos de la main) ne m’ont jamais dérangé, j’admets que la protection de l’annulaire droit m’a posé quelques soucis. Peut-être mal positionnée, j’ai toujours ressenti une gêne après plus d’une heure de route.

Le confort est un point essentiel au moment de choisir une paire de gants. Cependant, la notion de feeling est aussi primordiale. DXR en a conscience et a équipé les gants DXR Curbstones CE d’inserts en silicone au niveau des paumes. Discrets, ces éléments offrent un excellent retour d’information grâce au grip qu’ils procurent.

Inserts en silicone sur les gants DXR Curbstones

Discrets, les inserts en silicone offrent un grip excellent.

La manchette courte… Force ou faiblesse ?

Les gants DXR Curbstones CE disposent d’une manchette courte. Véritable plus lorsqu’il s’agit de parler confort, ce parti pris stylistique avoue aussi quelques limites… Au terme de mes semaines d’essai, je suis bel et bien obligé de livrer un avis contrasté.

compagnons du quotidien les gants DXR Curbstones

Confortables même durant de longs trajets, les gants DXR Curbstones sont de solides compagnons au quotidien.

En termes d’ergonomie, le gain apporté par les manchettes courtes est indéniable. La liberté offerte au niveau des poignets est totale. Dès lors, le gant devient une véritable « seconde peau » qui n’entrave pas la conduite. En revanche, c’est lorsque la météo vient jouer les trouble-fêtes que l’histoire se gâte… En effet, en présence de vent, l’air parvient à pénétrer entre le blouson et l’extrémité des gants DXR Curbstones. De même, sous la pluie, l’humidité parviendra rapidement à se frayer un chemin.

Vous l’aurez compris, les gants DXR Curbstones CE révèlent leurs qualités par beau temps. Dès que le mercure grimpe et à condition que le vent reste modéré, ces gants raviront le plus grand nombre d’entre vous.

Côté sécurité, DXR met le paquet !

Les gants DXR Curbstones CE se sont illustrés par leur confort et leur look hyper valorisant… Mais il reste un point incontournable que je n’ai pas encore évoqué : la sécurité.

Pour prendre soin de vos petites mains, la marque de Motoblouz a commencé par garnir ses gants de coques de protection. Relativement volumineuses au niveau des articulations situées au dos de la main, elles inspirent la confiance. Ces coques principales sont secondées par des éléments insérés sur le dessus des doigts.

En cas de chute, le premier reflex du motard est de mettre les paumes en avant. Afin de limiter les risques liés à l’abrasion, DXR a doublé les épaisseurs de cuir sur cette zone sensible ainsi que sur le dessus des doigts. La marque a ajouté un slider en plastique à l’intérieur du gant.

Enfin, ces gants mi-saison disposent d’un lien en cuir qui permet de relier l’auriculaire et l’annulaire. Très répandu sur le marché des gants racing, ce dispositif permet d’éviter les déplacement du « petit doigt »…

Gants racing les gants DXR Curbstones

Racing jusqu’au bout des doigts, les gants Curbstones CE disposent d’un lien entre l’annulaire et l’auriculaire.

Sécurité4
Confort5
Étanchéité3.5
Ergonomie4.5
Look5
Finition4.5

Mon avis : avec les gants DXR Curbstones, on en a pour son argent !

Avec leur look sympathique et leur finition irréprochable, les gants DXR Curbstones CE vous en donnent pour votre argent. Aussi confortables sur une sportive qu'au guidon d'un roadster, ces derniers sont rapidement devenus incontournables dans ma garde-robe motarde. Si leurs manchettes courtes les destineront plutôt à usage estival, ils s'adapteront merveilleusement bien aux conditions dites de "mi-saison". En bref, si vous cherchez un gant au look sportif mais sachant rester docile au quotidien, n'hésitez pas, foncez.
4.4

Partagez cet article

JBuzZzLightyear

Tombé dans le chaudron motard dès le plus jeune âge, je suis un motard passionné... Véritable fan de MotoGP, d'Endurance et de Superbike, je partage mes photos sur Instagram sous le pseudo @Jbuzzzlightyear! Côté garage ma préférence va aux motos européennes... Propriétaire d'une KTM 690 Duke et d'une Triumph Daytona 955i, je ne manque pas une occasion de sortir mes jouets!