Essai gants Furygan TD21 Lady


Ca y est, les grosses chaleurs sont bien installées sur la France en ce mois d’août 2018, il est plus que temps de se procurer une paire de gants compatible avec ces fortes températures. On a pris un peu d’avance, avec ma copine : nous subissons une chaleur caniculaire depuis février, date de notre départ en Asie du Sud-est. Six mois déjà que ma passagère préférée porte ces gants d’été Furygan TD21 Lady au quotidien sur les routes de la région. Voici un petit retour sur ses impressions concernant cet équipement, qui lui va comme un gant.

Veuillez pardonner l’aspect incomplet de ce retour d’expérience : ma copine ne pilote pas elle-même, elle n’est “que” passagère, et nous ne pourrons pas vous parler, par exemple, de son feeling des commandes. Ses impressions et notre expérience commune avec ces gants pourront tout de même, je l’espère, vous guider au moment de choisir votre future paire de gants.

Les gants ventilés, un incontournable en été

Principal critère pour nous au moment de choisir une paire de gant : la sécurité. On vous l’a dit et répété, en cas de chute, la première partie du corps à morfler est très souvent la main. Question de réflexe. Cela est d’autant plus vrai pour les chutes à basse ou moyenne vitesse. Même à très faible vitesse, les mains non protégées peuvent subir des blessures très importantes, et particulièrement handicapantes. D’autant plus que l’être humain normalement constitué à tendance à beaucoup se servir de ses mains. Je n’ai personnellement pas trop de scrupules à “oublier” la veste pour prendre la moto sur de très courtes distances par grosse chaleur, mais les gants, jamais. Un(e) motard(e) doit toujours, toujours, toujours porter ses gants. Voilà, c’est dit.

Sécurité maximale

Et niveau sécurité, ces Furygan TD21 Lady semblent au top. Leur fabrication en cuir de chèvre assure une parfaite solidité ainsi qu’une excellente résistance à l’abrasion comme à la déchirure. Une résistance renforcée par la doublure “Furygan Skin Protect”, une technologie issue du laboratoire de recherche de l’équipementier, dédiée à la protection de votre épiderme sans compromis sur le confort. Un vrai plus. Cette doublure renforcée se trouve sur la paume, la tranche de la main et les doigts. Les métacarpes, quand à eux, bénéficient de protections coquées.

Confort garanti malgré la canicule

Hormis la sécurité, l’autre critère pris en compte pour le choix de ces gants fut le confort par grosse chaleur. Les fortes températures étaient en effet au programme de notre périple asiatique. Ventilation et confort optimal doivent être sérieusement étudiés pour des gants destinés à être portés de nombreuses heures chaque jour.

Excellente surprise pour ma copine sur ce point. Le cuir perforé des gants Furygan TD21 Lady permet une très bonne ventilation, sans remettre en cause leur résistance. En roulant, il suffit à ma passagère de lever la main une seconde pour que le flux d’air vienne rafraîchir l’ensemble de la main. Il est évident que cette fraîcheur bienvenue intervient encore plus rapidement en pilotant la moto. Nul besoin alors de lever les bras au ciel pour bénéficier de cette circulation d’air en interne.

Les Furygan TD21 Lady, très souples

Le niveau de confort est également largement au dessus des attentes de ma copine. Les fourchettes des doigts en élasthanne permettent une mobilité parfaite ainsi qu’une vraie aisance. Les manchettes courtes et le serrage au poignet par scratch des Furygan TD21 Lady favorisent l’enfilage très rapide. Pas besoin d’être contorsionniste pour mettre et enlever ces gants, véritable seconde peau tant ils savent finalement se faire oublier.

Finitions et longévité – presque – au top

Les finitions sont à la hauteur de la réputation de Furygan. Aucune faiblesse ou fragilité ne sont venus mettre à mal la structure de ces gants, malgré une utilisation plus que soutenue. Seul point faible à souligner : la très fine couche de cuir située sur la protection des métacarpes s’est fortement dégradée (voir photos). Il s’agit là du résultat d’un des effets pervers, bien connu, des fortes chaleurs associées à un environnement humide. Rien de grave pourtant, ce revêtement de cuir en particulier n’est qu’esthétique et ne remet nullement en cause le niveau de protection de la main.

NB : Ces gants sont également disponibles en version homme.

Confort9
Finitions8
Ventilation10
Protection9
Serrage8

Mon avis : Un très bon compromis sécurité/confort

Nous ne sommes pas sûrs de pouvoir trouver un meilleur compromis entre sécurité et confort en été dans cette gamme de prix. Ma passagère, très pointilleuse sur le niveau de sécurité apporté par l’équipement, est parfaitement satisfaite de ces Furygan TD21 et continuera de les porter après notre retour en France. Du moins, tant que le soleil le permettra…
8.8

Partagez cet article

Cédric Bret

Baroudeur de petite et longue portée, j'avoue une préférence pour les bécanes tâchées par la boue des grands espaces. De nombreux périples au compteur, souvent dans des contrées exotiques, à la rencontre des gens du cru !