Essai des gants Bering Arkade


Le modèle Arkade, proposé en version masculine et féminine, est une nouveauté Bering pour l’hiver 2018/2019 dans la gamme sportive. Ces gants Bering Arkade tout en cuir peuvent toutefois être utilisés avec n’importe quel type de moto… Mais pas par tous temps et avec n’importe quelle tenue !

Les gants Bering Arkade sont la première tentative de gants à la fois « sportifs » et hivernaux par l’équipementier français. Ils se distinguent dans la gamme de gants Bering par une conception très ajustée, au plus près du corps, en l’occurrence de la main. Est-ce compatible avec la performance d’un gant moto hivernal, nécessairement isolé et donc épais ?

Un gant confortable… une fois enfilé !

A vrai dire, on ressent une certaine difficulté aux premiers enfilages, tellement les gants Bering Arkade serrent la main. A tel point que, même si je fais une taille de main 10/10,5, j’ai dû retourner la paire qui m’avait été attribuée pour une taille 11. En taille 10, je pouvais tout juste entrer la main, et il m’était impossible de serrer le poing à fond. Et même avec une taille au-dessus, je peux vous dire que ces gants restent très ajustés ! Certes, le zip de la manchette facilite l’enfilage… Mais la languette de serrage au poignet s’avère plutôt serrée, et tout juste assez longue pour la fermer. Même avec des poignets fins comme les miens.

Ainsi, il faudra impérativement essayer ces gants, surtout si vous avez le poignet fort ou de larges mains. N’hésitez pas à commander une taille au-dessus de celle habituelle, voire à demander à Motoblouz un retour pour changer de taille suite au premier enfilage…

Conditions d’essai

Du coup, cet essai prévu sur la première quinzaine du mois de janvier 2019 a été retardé de quelques jours. Il s’est finalement étalé sur plusieurs semaines, sur janvier février, avec environ un millier de kilomètres parcourus aux guidons de deux motos différentes. Les trajets d’essai se sont déroulés de jour comme de nuit, par beau temps et sous des pluies parfois vigoureuses, avec des températures ambiantes variant de +15°C à -4°C.

Une variété de conditions climatiques qui a permis de rapidement mettre en lumière les qualités et défauts des gants Bering Arkade face aux intempéries. En bref, c’est assez simple : excellents gants en cas de pluie. Bien moins bons par grand froid…

Concrètement, n’espérez pas parcourir de longs trajets par temps de gel ou s’il fait moins de 5°C ambiants. Et ce, même avec des poignées chauffantes réglées à fond ! Par contre, ces gants Bering Arkade conviendront soit pour de courts trajets (moins de 50 km), soit pour des températures ambiantes supérieures à +5°C. Ce, surtout si vous bénéficiez de pare-mains, manchons, chaufferettes ou poignées chauffantes.

Pourquoi ?

La raison est simple : la couche de ouate (d’une densité trop faible de 120 grammes au m²) n’est pas assez épaisse pour assurer une véritable isolation thermique.

Cette doublure ouatée, renforcée par une membrane dite softyline autour de la paume, procure une excellente sensation de douceur et de confort à l’enfilage. Mais elle peine à préserver la peau du froid mordant, notamment à cause de la conception ajustée du gant qui serre fort la main et qui empêche de créer une couche d’air chaud à l’intérieur du gant. Il aurait fallu un grammage de ouate supérieur à 200 gr/m² pour compenser cette faible épaisseur. Du coup, l’onglée apparaît au bout de 10 à 15 minutes de route, selon le degré de froid…

Les gants Bering Arkade, imperméables mais pas assez isolants

Les gants Bering Arkade se sont en revanche montrés tout à fait convaincants face à la pluie.

A condition toutefois que l’eau ne pénètre pas par la manchette du gant… Et là, les gants Bering Arkade pèchent de nouveau pour leur conception « sportive ». Là où les gros gants routiers d’hiver proposent une manchette longue et large, ces gants Bering se contentent d’une manchette « moyenne ». Elle est juste assez longue pour protéger l’articulation du poignet, mais ne remonte pas sur l’avant-bras. Surtout, elle s’avère elle aussi très ajustée. Il est impossible de l’enfiler par dessus la manche d’un blouson épais, surtout avec une doublure thermique. Et difficile de l’enfiler dans l’emmanchure de la veste, à moins que celle-ci ne soit vraiment bien large.

On se retrouve comme le capitaine Haddock, à chercher la meilleure position : au-dessus ou en dessous ? Cela change selon les blousons. Un mauvais choix, et c’est le courant d’air froid désagréable au niveau du poignet, par lequel peut s’insinuer l’eau. En cas de forte pluie, la seule solution reste d’enfiler une sur-veste qui viendra recouvrir largement la manchette du gant. Comme ce dernier reste par ailleurs bien imperméable grâce à une membrane Hipora efficace, on roule alors au sec.

Côté protections ?

Les gants Bering Arkade disposent de plusieurs protections. A savoir, une coque rigide sur le dos de la main, des coques sur les métacarpes et des renforts sur les doigts pour atténuer les chocs. Ils sont bien entendu certifiés CE en tant qu’équipement de protection individuelle de niveau 1 et conformes à la norme EN 13594 version 2015 avec le niveau 1 / KP. Un classement permis par leur confection en cuir de chèvre (sauf zones en textile softshell sur les côtés des doigts) et au « patch » de renfort rigide sur la partie basse de la paume de la main, très exposée en cas de chute.

La conformité est attestée par deux étiquettes bien visibles. Une se trouve à l’extérieur et l’autre à l’intérieur à la lisière de la manchette. Ceci facilitera le contrôle par les forces de l’ordre.

Au bout des doigts, un insert textile (appelé « Sensor System ») est présent pour utiliser, sans retirer le gant, un écran tactile comme sur un téléphone ou un GPS. Dans les faits, il faut bien appuyer et la largeur des doigts gantés fait perdre toute précision. Hors de question de taper un SMS !

Bering a cru bon d’ajouter deux inserts qui restent assez symboliques… Des zones rétro-réfléchissantes tellement fines qu’elles ne servent guère que l’esthétique, et une « raclette » d’écran en tissu Amara sur le côté de l’auriculaire de chaque gant, totalement inutile du fait de son positionnement.

En résumé, voici d’excellents gants pour l’automne, pour la mi-saison froide et humide… Mais pas pour l’hiver ! La version pour hommes est disponible de la taille 8 à la taille 13. Quant à la version femmes (appelée Lady Arkade), elle est dispo de la taille 5 à la taille 9. Toutes deux sont proposées uniquement en coloris noir.

Confort4
Isolation2.5
Étanchéité4.5
Protection4
Souplesse3.5

Mon avis : un bon gant pour la mi-saison

Les gants Bering Arkade ne tiennent pas toutes leurs promesses : l'isolation thermique s'avère trop juste pour les vrais frimas. Par contre, ils vous protégeront bien contre le temps frais et la pluie... à condition d'avoir choisi la bonne taille à l'achat car la coupe très ajustée ne laisse pas de place à l'approximation.
3.7

Partagez cet article

Fabien Lecoutre

Formateur de conduite, journaliste moto, auteur de guides touristiques motards et du site Passion Moto Sécurité... je suis surtout un "roule toujours" passionné.