Permis moto 2014 : A, A1, A2, le point sur les nouveautés


Le permis moto, comment ça marche en 2014 ? Si certains se posent encore des questions sur les conditions d’accès au nouveau permis suite à la dernière réforme, cet article leur permettra sûrement d’en savoir un peu plus ! Suivez le guide…

Quel permis moto pour conduire la machine de ses rêves ? Rien de bien compliqué ! Le permis est nuancé par la mise en place de paliers progressifs en fonction de l’âge et de l’expérience du futur détenteur du permis. On distingue trois types de permis moto : A1, A2 et A.

Permis moto 2014

Les motos les plus puissantes sont réservées aux titulaires du permis A

Le passage du permis nécessite l’obtention du code, vous n’y échapperez pas ! Concernant le côté pratique de l’examen comprenant plateau et circulation, les épreuves restent identiques quel que soit le permis passé, A1, A2 ou A.

Mieux comprendre les différences entre ces trois permis :

Le permis A1 pour les 125 cm³

Accessible pour ceux souhaitant conduire des véhicules tels qu’une moto, un scooter ou encore un tricycle à moteurs de moins de 125 cm³, ce permis peut s’obtenir dès 16 ans. Prévoyez une vingtaine d’heure de formation pour commencer à maîtriser l’engin.

A savoir : Le deux-roues ne doit dépasser une puissance supérieure à 11 kW (14.9 ch) et son rapport puissance/poids ne doit aller au-delà de 0.1 kW/kg. Un permis également accessible aux véhicules automatiques.

Vers l’évolution du permis : Après 2 ans de pratique, le permis permettra automatiquement à ceux qui le souhaitent la conduite des scooters 125cm³ à 2 ou 3 roues.

Le permis A2 pour les deux-roues jusqu’à 47,5 chevaux

Si vous avez entre 18 et 24 ans, il est temps de vous lancer pour obtenir votre permis A2. Ces 20 heures de formation et son obtention vous permettront de conduire des deux roues dont la puissance s’élève à 35 kW (47+1915 ch), qu’elles soient bridées ou non. Seule contrainte, les motos bridées ne doivent pas développer plus de 70 kW (soit environ 95 chevaux) avant bridage. Quelques exemples de motos accessibles : Yamaha MT-07, Honda CB 650 F, Suzuki GSF 650 Bandit, Kawasaki 650 Versys, etc.

A savoir : le rapport puissance/poids est inférieur ou égal à 0.2 kW/kg. À noter qu’un bridage devrait être possible si le deux-roues d’origine (en version standard et non bridée) n’excède pas 70 kW (95 ch).

Vers l’évolution du permis : Après 2 ans de pratique, le permis A sera alors accessible aux détenteurs du permis A2. Il vous suffira de suivre une formation « post permis » de 7 heures. Son coût tourne autour de 250/300 €. Un soulagement pour ceux qui souffrent du stress des examens puisque ce dernier n’est pas imposé.

Le plateau, une étape cruciale du permis moto

Le plateau, une étape cruciale du permis moto

Le permis A pour tous types de cylindrées

Le Cap des 24 ans passé, vous pourrez accéder au permis A sans limite de cylindrée. Il vous suffira d’une formation d’un minimum de 20 heures.

A savoir : Ce permis donne le droit de conduire toutes motos dont la puissance n’excède pas 75 kW (106 ch)

Source : service-public.fr / Photos : Yamaha Motor France, Suzuki France.

Tags Pratique

Partagez cet article

gplus-profile-picture

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis l'extra-terrestre qui attend impatiemment la pluie pour mettre à l'épreuve l'étanchéité d'une veste ou d'une paire de gants... Fan inconditionnel de routes à virages, la moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.