Essai Casque LS2 MX470 Subverter


La marque LS2 signe son retour au MX avec le casque LS2 MX470 SUBVERTER. Nouveau look, mais aussi et surtout nouvelles caractéristiques, j’ai pu tester ce casque cross dans le froid polaire d’un hiver à Loon-plage.

Pour cette nouvelle saison, la marque de casques LS2 fait un retour en force grâce à son casque LS2 MX470 SUBVERTER. Avec ce nouveau casque, la marque met en avant la couleur, la sécurité mais aussi et surtout la ventilation.

Le point fort du casque LS2 MX470 SUBVERTER : la ventilation

Au 1er coup d’œil, il est impossible de rater cet atout sur le casque LS2 MX470 SUBVERTER.

Pas moins de 18 entrées / sorties d’air sur ce casque. Si on veut être précis, 7 sorties d’air pour 11 entrées, mentonnière comprise ! Sous la visière, sur le haut du casque, à l’arrière… Elles sont immanquables. Pour les plus pointilleux, ce système LS2 se nomme le « Dynamic Flow-through Ventilation ». Alors forcément, avec ce nombre important d’entrées et de sorties d’air, ce casque cross LS2, il respire !

Parfois même un peu trop. Comme je le dis dès l’introduction, j’ai commencé le test de ce casque LS2 MX470 SUBVERTER au moins de janvier, lors de la préparation pour l’Enduropale à Loon-Plage. Et forcément, au mois de janvier, il ne faisait pas bien chaud. Mais l’avantage de cette température, c’est qu’elle m’a permis de vérifier le flux d’air de ce casque. Et je vous promets qu’on sent effectivement l’air circuler au-dessus de son crâne. Alors si vous connaissez des problèmes de transpiration, de chaleur, ou alors si vous roulez sous un soleil californien avec +50°C dehors, ce casque sera parfait ! Rassurez-vous, si vous roulez par -2°, vous n’aurez pas froid aux oreilles pour autant 😉

Des ventilations pas démontables…

Ce système de ventilation est selon moi très bien pensé à une exception près… Je me suis fait la réflexion lors du nettoyage du casque : les ventilations ne sont pas démontables. Alors jusqu’ici, pas de souci : ce n’est le cas de presque aucun autre casque. Mais les pilotes de la région qui ont par exemple déjà roulé au Beach Cross de Berck sur mer en début de CFS vous diront tout comme moi « c’est le sable le plus fin qui existe, il va se faufiler partout… »

Et je pense que c’est vrai. Je me demande alors comment il sera possible de vider le sable présent dans le casque. Déjà, avec mon casque actuel (un shoei VFX-W), j’entends la mer jusqu’au mois de juin tellement il y a de sable dans les ventilations, entre les calottes, etc. Mais là, je suis curieux de voir ce qui va se passer. Selon moi, deux possibilités :

  • Le casque restera rempli de sable… Ainsi, de février à Septembre, on oublie pas de faire de la préparation physique pour le CFS.
  • Les ventilations sont tellement bien pensées que le sable va naturellement glisser vers l’extérieur…

Mais pour être honnête, je n’ai pas pu tester cet aspect du casque. Le sable en cette période de l’année étant lourd et collant, il ne s’est pas infiltré dans les ventilations.

La sécurité avant tout !

Un autre point fort du casque LS2 MX470 SUBVERTER – qui va plaire à vos parents ou à votre compagne 😉 – c’est son côté sécuritaire. Tout d’abord, il dispose d’un système qui permet de retirer rapidement les mousses des joues. C’est un point important selon moi, en cas de chute lourde. On le retrouve très souvent sur les casques cross très haut de gamme. LS2 l’a mis ici dans son casque LS2 MX470 SUBVERTER, et je trouve ça intelligent. Cela peut sembler banal, mais ce système permet de retirer les mousses latérales du casque sans pour autant le bouger… Et croyez-moi, ça aide les secouristes.

Toujours sur la sécurité de ce casque, LS2 a misé sur une calotte multi-épaisseur. Ne parlons pas KPA, c’est un gros mot, mais dites-vous juste que c’est rassurant. Et aussi et surtout sur une système « Safety Sliding Structure« . Après avoir lu mes précédents tests, vous n’êtes toujours pas bilingue en MX ? Je vais donc dire ça de manière plus simple : cette appellation, c’est en fait le système MIPS vu par LS2. Vous savez, ce système qui permet au casque de coulisser sur le sommet de votre tête en cas d’impact afin de réduire l’onde de choc ? De plus en plus de marques l’adoptent (et je trouve ça vraiment bien), et il est rare de l’avoir sur un casque à ce prix là.

Un bémol tout de même…

Je ne doute pas que ce casque soit concluant à tous les tests de frappe, contrôles, normes etc. Vu qu’il est homologué. Mais j’ai un doute sur le polystyrène intérieur qui est peint en jaune. Alors, oui niveau look, c’est cool. Mais en cas d’impact, il se passe quoi ? Est-ce que la peinture ne va pas nuire à l’écrasement de la partie en polystyrène ? Malheureusement, je n’ai pas la réponse… et je vous avoue que je ne veux pas faire le test avec mon crâne.

Des coloris pour tous les goûts

Il faut l’avouer : orange et noir, ce ne sont pas vraiment mes couleurs. Mais pour ce test, je m’en suis contenté. J’ai par la suite vu l’ensemble des coloris qui sont proposés pour ce modèle, et je peux vous dire qu’il y a du choix !

Trois coloris unis (noir, blanc et jaune fluo), et 9 décos (dont 3 modèles haute visibilité signalés par un HV dans leur nom). Soit un total de 12 décos pour un seul casque. Orange, bleu, rouge, noir… Il y en a pour tous les goûts !

Vous noterez que l’intérieur du casque est lui aussi haut en couleur. Étant daltonien, je ne jugerai pas le choix des couleurs, je trouve juste ça original et plutôt cool.

Les petits bonus

Tous les casques de cette gamme sont livrés avec une mentonnière couleur chrome ainsi qu’un « spoiler » chrome lui aussi, au niveau des 3 aérations arrière. Il est visible sur les photos de la fiche produit… Personnellement, je ne les avais pas sous la main.

La visière est réglable en hauteur, comme sur tous les casques, mais aussi en profondeur. En effet, bien que la visière semble assez imposante au premier coup d’œil, il est possible de l’avancer ou de la reculer pour optimiser le champ de vision ! Aussi, contrairement aux autres casques, ici l’intérieur de la mentonnière est en plastique dur, ce qui facilite son lavage.

Une dernière chose : je ne sais pas si c’est dû au fait qu’elle soit réglable plus que les autres, mais je trouve que la visserie du casque doit être resserrée assez souvent… Rien de bien grave, mais il faut le savoir pour y faire attention (ou alors, je ne suis pas tombé sur le bon casque. Sans mauvais jeu de mots).

En résumé ?

(si tu as la flemme de lire l’article, c’est cette partie qui t’intéresse) 

Les + :

  • Un design et des coloris cool
  • Un intérieur avec un système de démontage rapide
  • Un système de protection de la tête équivalent au MIPS
  • Un système de ventilation top et innovant

Les – :

  • Un polystyrène intérieur sous une couche de peinture
  • Le manque d’un système pour fermer certaines ventilations
  • Une visserie qu’il faut resserrer un poil trop souvent

En conclusion

Le casque LS2 MX470 SUBVERTER est comparable à un casque haut de gamme grâce à sa technologie en matière de ventilation et de sécurité. Et il reste pourtant à un prix très abordable. Comment ? Simplement car la calotte est en thermoplastique… Ce casque est donc un peu plus lourd que les nouveautés du marché (avec un poids d’environ 1 300 grammes). Mais quand certaines marques décident de miser sur un poids réduit, d’autres mettent en avant la sécurité à un prix abordable. Et là-dessus, je dis oui !

Poids7
Ergonomie8.5
Ventilation10
Confort9
Finitions8
Sécurité9.5

Mon avis : Un concurrent de taille !

Look agressif, intérieur confortable, ventilation optimale et multitudes d’éléments assurant la sécurité de votre petite tête, le casque LS2 MX470 Subverter est un nouveau concurrent de taille sur le marché du MX ! Avis aux amateurs d’originalité, ce casque est fait pour vous.
8.7

Partagez cet article

gplus-profile-picture

Julien

Si je passe mes journées dans les bureaux de Motoblouz.com, le plus clair de mon temps libre est consacré au Mx ! Le sable est mon terrain de prédilection, les Yamaha celles qui mettent le feu à ma passion...