Retour d’expérience : Ils ont testé un stage de pilotage DRRS !


Pour progresser sur circuit, le pilotage au pifomètre n’est pas a meilleur option… Rien de mieux qu’un stage de pilotage encadré par des pilotes expérimentés qui vous aiguillent dans la bonne direction ! Pour nous en rendre compte, nous avons envoyé trois des membres de l’équipe Motoblouz coutumiers des sessions piste au stage de pilotage organisé par la De Radiguès Rider School sur le circuit du Val de Vienne début mai. Découvrez en vidéo ce que peut vous apporter un stage de pilotage à travers leur expérience.

Comme en 2018, Motoblouz était présent au stage de pilotage organisé par la De Radiguès Rider School (DRRS), l’école de pilotage dont nous sommes partenaire, sur le circuit du Val de Vienne. Bien entendu, nous sommes venu avec notre lot de cadeaux et de services offerts aux participants, comme le séchage et le nettoyage de leur casque ou le graissage de leur chaîne.

Pilotes Motoblouz

Les trois pilotes Motoblouz nous rapportent leur ressenti en vidéo

Mais cette année, on a voulu pousser l’expérience plus loin en entrant dans le vif du sujet. Comprenez en prenant directement part au stage. On a donc mobilisé deux membres de l’équipe, ainsi qu’un client privilégié. Tous les trois ont suivi aux différents ateliers, avec pour objectif de partager avec vous leur ressenti dans une vidéo retour d’expérience.

En quoi consiste un stage de pilotage DRRS

On ne va pas s’étaler sur la question puisqu’on l’a déjà abordée en détail dans cet article. Mais pour résumer, il s’agit d’une série d’ateliers pratiques, chacun développant une thématiques à travailler. Pour améliorer la position de pilotage des élèves par exemple, le cours théorique est suivi d’un exercice de slalom entre des plots sur la ligne droite des stands.

Le débriefing qui s’ensuit analyse de avec l’aide de la vidéo la prestation de chacun, où l’instructeur – un pilote professionnel – donne des axes d’amélioration individualisés. Puis on passe à l’atelier suivant, dédié à la vitesse de passage en courbe, puis au freinage, etc.

Stage de pilotage DRRS Motoblouz

Le stage de pilotage, une école pour la circulation sur route également

Pourquoi suivre un stage de pilotage ?

  • Pour améliorer vos chronos sans vous mettre en danger. Les conseils des moniteurs permettent d’améliorer sensiblement vos résultats en exploitant mieux votre moto plutôt qu’en allant chercher la vitesse brute.
  • Pour mieux maîtriser votre moto sur route. Vous pousser vous et votre moto dans vos retranchements vous permet de mieux connaître vos limites, limites qu’on a rarement l’occasion d’expérimenter sur route. Vous y apprenez par exemple à mieux placer votre regard, à bien vous positionner sur votre moto, à suivre la bonne trajectoire en courbe ou à mieux gérer la puissance de votre freinage. De quoi se sortir de pas mal de situations périlleuses !
  • Pour reprendre confiance après une mauvaise chute. Les conseils et les roulages cadrés vous permettent de vous réapproprier virage après virage les remontées d’info et les limites de votre moto.
  • Pour passer un bon moment ! Parce que rouler sur circuit dans le contexte d’un stage, c’est super sympa : l’ambiance est hyper conviviale, à la fois ludique et studieuse, et ça parle moto tout le temps 😉

Stage de pilotage DRRS au Vigeant 2019 : Retours d’expérience

Pilotes Motoblouz stage de pilotage

De gauche à droite : Max, Joff et Dems

Max, pilote intermédiaire sur Suzuki GSX-R 750

« C’était deux jours intenses, vraiment durs physiquement et quasiment sans temps mort puisqu’on a droit à des débriefings et des cours entre chaque session. Sur la piste, on roule en suivant les conseils, généralement avec des sujets à travailler dans le cadre d’ateliers pratiques. Par exemple, un slalom nous a permis d’améliorer notre position, ou une session sans frein/sans boîte qui permet de se concentrer sur la vitesse de passage en courbe. Les instructeurs sont pédagogues et peuvent être un peu dur pour motiver leurs stagiaires pilotes. Tout était vraiment super intéressant ! »

Joff, pilote confirmé sur une Yamaha R1

« Super impression de ce stage. J’ai appris beaucoup de choses. J’y avais déjà participé l’année dernière, et j’ai encore appris énormément cette fois ! Les moniteurs sont hyper pédagogues, ils expliquent vraiment bien les choses et arrivent à cerner les points d’amélioration. J’en ressors grandi, c’est cool. Il y a beaucoup de points où j’ai progressé, notamment question confiance sur la moto, sur la roue avant pendant le freinage par exemple. Je sors d’une mauvaise chute l’année dernière, et là j’ai repris confiance sur le pneu arrière et l’avant également. Ça m’a permis de passer en courbe un peu plus rapidement. Mais je dois encore pratiquer pour approfondir les choses. »

Joff teste aussi de l’équipement et des pièces racing à l’occasion sur #EnjoyTheRide.

Dems, Pilote intermédiaire sur Triumph Daytona

« Super journée, avec des profs au top. Moi qui ai beaucoup l’habitude de faire des roulages libres et de rouler un peu « freestyle », ça m’a permis de recadrer ma conduite. Ça m’a aussi aidé à prendre conscience des risques, parce que la formation met l’accent sur le pilotage en toute sécurité. Tout en ayant une démarche de compétiteur, en freinant le plus tard possible et en accélérant le plus tôt possible. Et en se faisant plaisir, surtout ! Niveau chronos, comme c’est un circuit que je découvrais, il m’a fallu du temps pour mémoriser son tracé. Donc les premières sessions n’étaient pas terribles. Puis au fil des passages, on améliore ses temps, jusqu’à un seuil où on arrive plus à progresser. C’est là que le conseil des formateurs permet d’explorer des pistes d’amélioration. Après quoi les chronos ont recommencé à baisser. J’ai encore une belle marge de progression, mais globalement c’est plutôt pas mal ! »

Que vous ayez une approche routière ou sportive de la moto, pensez aux stage de pilotage. Il vous assure une progression réelle grâce quax instructeurs qui mettent le doigt sur les points où vous pouvez vous améliorer !

Si vous voulez être tenu au courant des prochains stages dont nous serons partenaires, suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Partagez cet article

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis l'extra-terrestre qui attend impatiemment la pluie pour mettre à l'épreuve l'étanchéité d'une veste ou d'une paire de gants... Fan inconditionnel de routes à virages, la moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.