VIDEO : Test des protections auditives Alvis Audio Mk4


Protéger son ouïe est quelque chose que l’on a tendance à négliger. Pourtant, quand on roule entre 100 et 130 km/h (voire plus), nos oreilles se prennent un sacré niveau de décibels ! Moi le premier, je n’ai jamais pensé à m’équiper alors que je roule tous les jours, et majoritairement sur route. J’ai testé les protections auditives Alvis Audio Mk4 sur plus de 2 000 km. Histoire de voir si elles ont un réel intérêt ou s’il s’agit d’un simple gadget… Résultat ?

Petit cours théorique : comment fonctionnent les protections auditives Alvis Audio Mk4 ?

Les protections auditives Alvis Audio Mk4 sont fabriquées par une société Française, Alvis Audio. Elle est spécialisée dans les protections auditives high-tech et haut de gamme depuis plus de 20 ans… Autrement dit, ils connaissent bien leur boulot.

Et dès la réception, dans leur petit boîte de transport étanche, on constate clairement qu’on n’a pas affaire à de simples protections auditives en mousse ! Leur ergonomie permet une mise en place simple et rapide, pour un maintien en toutes situations. Leur composition, en silicone médical souple, facilite aussi l’insertion dans le conduit auditif. Une fois portées, on a presque l’impression d’avoir un modèle sur-mesure. Dernière chose : ces protections auditives disposent d’un petit clapet qui permet une plus forte atténuation du bruit une fois fermé.

La particularité des Mk4, c’est qu’elles proposent une progressivité de l’atténuation. Qu’est-ce que cela signifie ? Un bouchon classique, en mousse ou en cire, diminue le niveau sonore que l’on entend de façon constante. Alors que les bouchons progressifs vont être plus fins. Explication en image.

Atténuation progressive par les Alvis Audio Mk4

Dans le calme, les protections auditives Alvis Audio Mk4 offrent une faible atténuation du bruit. Dans une situation avec bruits moyens, l’atténuation est modérée. Enfin, dans une situation avec des bruits alentours élevés, elles permettent une atténuation plus forte, pour une meilleure protection. La courbe sonore est ainsi lissée. Tous les bruits élevés et impulsifs sont atténués au même seuil, confortable et inoffensif pour l’audition. Et quand on vous parle, vous entendez sans difficulté.

A l’enfilage, tout roule !

L’enfilage dans les oreilles se fait très simplement. D’ailleurs, l’extension qui permet de caler la protection est particulièrement efficace. Il vous suffit de bien les enfoncer dans le conduit auditif, puis d’insérer l’ergo dans le creux de l’oreille. Et pour avoir testé, je peux affirmer que les Mk4 ne bougent pas lorsqu’on enfile ou retire son casque. Que ce soit avec un casque typé sport, un casque intégral dual sport, un casque modulable voire un casque vintage.

Les protections auditives Alvis Audio Mk4 sont très légères. On les oublie très vite. Même après 1h30 de route, je n’avais ni douleur, ni gêne dans les oreilles. Je n’ai pas pu les tester sur de plus longs trajets mais le silicone médical est vraiment confortable. Il empêche d’ailleurs le glissement des bouchons même lorsqu’on commence à transpirer.

Et ce qui nous intéresse vraiment : la protection ?

Ces protections auditives fonctionnent aussi bien en pratique qu’en théorie. Si l’on me parle, à l’arrêt, j’entends très bien. Et dès que je roule, les bruits du vent sont particulièrement bien filtrés. Très agréable sur autoroute. Et entre nous, c’est beaucoup moins fatiguant de rouler au calme.

Par contre, si vous avez une moto carénée, et que votre bulle vous envoie un bruyant flux d’air en plein milieu du casque : là, les protections ne font pas de miracle. La puissance du bruit est diminuée mais on entend toujours une turbulence. Si vous avez par contre une moto non carénée ou avec une grande bulle, les protections auditives offrent une excellente absorption du bruit.

Autre détail : cette atténuation du bruit ne vous coupera pas du monde. Vous entendrez les sirènes des pompiers ou de la police. Vous pourrez aussi écouter de la musique avec votre intercom (comme le Dexter D-1 que j’ai testé plus tôt) si vous le souhaitez.

Cela dit, je ne suis pas du tout fan des bouchons avec clapets fermés. J’ai l’impression pour le coup d’être coupé du monde et de ne plus rien entendre. Le résultat est le même qu’avec des bouchons en mousse… On perd la fonction d’atténuation du bruit si pratique pourtant quand on roule. Par contre, c’est très utile dans d’autres contextes. Genre pour dormir dans un train, un avion, ou lire dans son jardin…

Focus sur l’entretien

Oui, parce que toute la journée dans nos oreilles, on peut se poser la question de l’entretien. Résultat : c’est très simple à nettoyer avec des lingettes ou un spray pour appareil auditif. Ces produits s’achètent séparément des Mk4 (vous pouvez trouver les produits de la marque). Et ils vous permettent de retirer très facilement résidus de sueur et cérumen. On n’est pas des princesses après tout !

Une bonne surprise

Je suis agréablement surpris par ces protections auditives Alvis Audio Mk4. Je dois bien avouer qu’à la réception, j’étais sceptique quant à leur capacité à diminuer seulement certains bruits… Maintenant que j’en ai l’habitude, je sens clairement la différence quand j’oublie de les prendre. C’est un vrai confort ! Et je me rends compte à quel point on maltraite nos oreilles dès qu’on roule à +90 km/h sans protections (hormis le casque).

Côté prix, enfin, elles sont dispo à 35 € (2 tailles différentes). Bien sûr, à ce prix là, on peut se payer un sacré paquet de bouchons en mousse… Mais entre le système d’atténuation progressive, le bon maintien, l’entretien simplifié qui vous permet de les garder longtemps et le confort : ça en vaut l’investissement ! Elles seront parfaites pour tous les motards soucieux de protéger leur ouïe, mais qui ne veulent pas pour autant se couper du monde lorsqu’ils roulent.

Ergonomie9
Confort9
Isolation phonique 9.5
Finition9
Entretien8.5

Mon avis : Pour se protéger sans se couper du monde

Confort, entretien simplifié, bonne atténuation du bruit et bon maintien : les protections auditives Alvis Audio Mk4 sont parfaites pour les motards qui veulent protéger leur audition sans pour autant se couper du monde !
9

Partagez cet article

Mr iMattheus

Motard roule toujours, tous les jours, en Triumph Tiger Explorer XCX sur le bitume et en Yamaha XT660Z Ténéré sur les chemins. Amateur de routes qui salissent les motos mais aussi Triumph fanboy sur les bords. J'adore tester de l'équipement moto ; le tout mis en scène dans des vidéos de bonne qualité :-)

  • Lime 78

    J’utilise ce depuis un bon moment et il est vraiment top.

    • Mr iMattheus

      Ravi de l’apprendre 🙂

  • Max

    Quelle est la durée de vie approximative si l’on effectue des entretiens réguliers?

    • Mr iMattheus

      Très franchement je dirai qu’il n’y aura pas de durée de vie définie tant qu’ils ne sont pas maltraités, nettoyés de temps à autre et surtout rangés dans leur boite lorsque l’on ne s’en sert pas. Cela semble bien costaud donc cela devrait durer un bon nombre d’années sans soucis pour peu que l’on soit un minimum soigneux.

    • Lime 78

      Je roule tous les jours, donc nettoyage régulier avec eau + savon puis un coup de spray du fabricant
      Le remplacement ? et bien que je les trouve plus ;o)

  • fred

    Je les ai essayées aux 24h du mans car on nous an avait donné tout un lot.
    On a pu les comparer à des mousses à 1 euro les 10 (…) , et à des alpine à 20 euro la paire. On a tous convenu (on était 6-7) que ces protections ne sont pas efficaces, ni même vraiment confortables car trop longues elles irritent le fond de l’oreille au bout d’un moment. Je préfère très largement les alpine. Les mousses étaient aussi meilleures que les alvis en confort et isolation…. bref 35 euro pour ça. Autre défaut le bouchon a un petit diamètre, cqfd en terme d’isolation. Fred