Essai ensemble veste et pantalon Spidi 4Season


Voilà plus de 30 000 kilomètres que je parcours le continent sud-américain. Au total j’ai eu un peu plus de sept mois pour tester mon équipement. Et je l’ai mis à rude épreuve, les variations climatiques étant beaucoup plus variées que pendant mon voyage en Mongolie. Pour commencer, je vais vous parler de l’ensemble Spidi 4Season, composé d’une veste 3 en 1 et d’un pantalon. Ce duo de choc m’a protégé du mieux qu’il a pu. Attention, il n’est pas exempt de défauts, mais il a surtout beaucoup de qualités ! C’est une veste technique, modulable, avec un bon esprit aventure.

La Spidi 4Season, une veste légère et confortable

De prime abord, il y a une grande différence de mentalité entre l’ensemble Spidi 4Season et le Revit Defender Pro Gore-Tex que j’ai testé l’année dernière. Spidi semble avoir mis un point d’honneur à mixer différents tissus pour augmenter le confort et l’efficacité de sa veste. Un très bon point, car elle est très légère, fine et aérée. Avec l’ensembel Spidi 4Seanson, pas besoin de se soucier des hautes températures qu’on peut trouver au milieu des déserts. Les aérations sont bien présentes et surtout très bien placées. Je n’ai presque jamais eu trop chaud en plein cœur de la forêt amazonienne et c’est en soi un exploit.

Mais cette légèreté constitue aussi l’un de ses principaux défauts. Certaines parties de la veste se montrent extrêmement fragiles pour un usage aventure. Les poches au niveau des pectoraux ont percé après une semaine de pratique intense. Au niveau du pantalon j’ai vécu la même avec les coutures des aérations que j’ai du rafistoler moi-même car j’avais un courant frais pile au mauvaise endroit. Et vous le savez tous, en Patagonie, vaut mieux éviter les courants d’air !

En ce qui concerne le pantalon, pareil, tout est réglable, bien placé et confortable. Les aérations manquent un peu plus mais rien de grave. Les réglages au niveau des hanches sont ajustables et pour parfaire le tout le tissu est élastique à ce niveau. Le bas de pantalon est solide et s’adapte très bien aux bottes. Rien de plus à dire mis à part des coutures qui ont lâché.

Le H2Out, bien étanche sous conditions

Avec sa doublure H2Out, la veste est bel et bien étanche – mais pas sous toutes les conditions. Il lui manque un petit rien, juste un petit zip pour fixer l’ensemble veste et pantalon et éviter que l’eau passe entre les deux, ce qui finit en noyade après quatre heures de pluie.

Autre point négatif, la doublure anti-pluie est trop courte et s’arrête au nombril. Du coup, elle ne protège pas assez au niveau des hanches. L’eau s’y installe tranquillement mais sûrement pour finir par vous tremper tout entier avant d’arriver au bivouac. Heureusement qu’elle sèche super vite : un brin de soleil suffit pour ré-alléger la veste. Bref, sous la pluie prolongée, on atteint ses limites.

Avec la doublure pluie vous ne craignez pas les courants d’air. Sans, vous allez vite être ventilé. Et franchement c’est une super qualité sous un soleil torride.

Des poches partout, mais des améliorations possibles

Comme la Hard Track Pro testée par Mr iMattheus, niveau rangement, la Spidi 4Season est assez adaptée au voyage. Les deux grandes poches à l’avant ne sont pas complètement étanches mais tout de même assez résistantes. Elles offrent assez de place pour mon Leatherman, ma caméra ou l’embout de ma poche à eau. Je n’en dirais pas tant des poches extérieures au niveau du thorax, qui sont inutiles et ultra-fragiles.

Par contre les poches internes sont très pratiques. Il ne faut juste pas oublier ses papiers dedans s’il vient une belle averse, car elles ne sont pas imperméables non plus. Et c’est là que je ne comprends pas Spidi. La doublure étanche n’a qu’un seul tout petit compartiment en tissu élastique. Pas très sécurisé pour mettre les papiers… Au final je vous conseille de les mettre dans un Ziplock directement dans la poche principale. Un dernier point pour le rangement, je trouve qu’il manque une petite poche secrète quelque part sur la veste (au niveau des hanches par exemple).

Les renforts de protection de bases sont efficaces et réglables. Rien de spécial à redire, Spidi a du métier en la matière. Surtout quand on rajoute la dorsale et la protection de poitrine (qui ne son disponibles qu’en option). Cette dernière est très utile lorsque vous roulez en groupe en TT. En revanche, la couche intérieure de la veste au niveau des bras n’est pas adaptée. Elle m’a valu deux grosses brûlures suite à des glissades à cause du tissu interne (qu’on retrouve à l’intérieur de nos shorts de bain par ex) qui est très abrasif quand on est bras nus.

Confort9
Agrément thermique6
Étanchéité6
Aspects pratiques8
Finition7
Protection8

Mon avis : Adaptée à tous les climats

L’ensemble Spidi 4Season est d’une grande qualité. Il a du potentiel. Il est vraiment léger, bien adaptée à tous les climats et reste assez solide malgré quelques imperfections. Toutefois je ne la mettrais pas dans la même catégorie que l’ensemble Rev'it testé sur le voyage précédent, bien plus lourd mais plus durable dans le cadre de l'utilisation extrême que j'en fais. Cette 4Season est une veste plus grand public et aussi plus abordable, qui conviendra à la plupart d'entre vous aussi longtemps que vous ne vous lancez pas dans un périple transcontinental. Dans ce cas de figure, elle présente des défauts de conception qui, j’espère, seront corrigés dans le futur.
Si cet essai vous a plu et que vous voulez en savoir plus, vous pouvez aussi avoir mon ressenti sur l'ensemble du matos que j'ai emporté avec moi sur mon blog !
7.3

Partagez cet article

gplus-profile-picture

L'aventurier viking

Parfois webdesigner, parfois aventurier, j'aime communiquer, enseigner, apprendre, entreprendre, découvrir. C'est cette multiplicité qui m'anime quand je voyage, travaille, photographie, écris, mange ou bois. Je crois au hasard et je souhaite lui donner un maximum de chance de pointer son nez, pour le meilleur ou pour le pire !