Essai des baskets Furygan Jet D3O Sympatex


Les baskets moto, c’est cool. Les baskets, c’est stylé. Et on s’y sent bien dedans. Aujourd’hui, j’allège mon équipement et troque mes bottes pour des baskets. Mais pas n’importe quelles baskets, non. Aujourd’hui, je mets à l’épreuve les baskets Furygan Jet D3O Sympatex.

Furygan® Jet D3O® Sympatex®, beaucoup de ® là-dedans…

Bon, avant de commencer à causer de ces baskets Furygan, attardons-nous sur un point. C’est quoi ce nom barbare ?

Alors Furygan® est la marque qui a conçu ces baskets. « Jet » est leur nom, tout simplement. D3O®, nan mais sérieux… Faut-il encore parler de ce matériau souple qui durcit en cas de choc et que l’on retrouve dans nos dorsales, protections de genoux, de hanches, coudes, épaules et malléole ? Et enfin : Sympatex® sous ce nom sympathique (je sais, c’est nul mais je me devais de la faire, désolé) se cache le nom d’une membrane étanche au vent et à l’eau, et respirante (comme le Goretex® quoi).

L’honneur aux dames

Et oui, il existe une déclinaison (plus) féminine des backets Furygan Jet D3O Sympatex : les Furygan Jet lady. Disponibles du 36 au 41, celles-ci sont similaires à la version Noir & Blanc de la version homme sauf que l’intérieur est rose, ainsi que les œillets et le logo. De plus, ces dames ont la chance d’avoir une deuxième paire de lacets disponibles. Bande de veinardes.

Deux coloris au choix

Tout d’abord, il faut savoir que les baskets Furygan Jet D3O Sympatex sont disponibles de la taille 37 au 47, et en deux coloris : noires ou noires et blanches. J’avoue que lorsque l’on m’a demandé d’essayer la version noire et blanche, j’ai fait la grimace… En effet, les premières sont vraiment noires de chez noir. Pas de fioriture, un discret logo sur chaque côté de la chaussure et un autre, plus flashy, sur la languette.

Sur les noires et blanches, c’est un peu moins passe-partout. En effet, les empiècements en cuir sont aussi blancs que les dents de mon dentiste. Le tissu Mesh interne est rouge. Enfin, dans la partie interne, le félin de chez Furygan se dessine en blanc piqué de noir pour que ça ne saute pas aux yeux comme un coup de pied au derrière. Classe ! En fait, je les aime bien dans ce coloris. Malheureusement, contrairement au modèle féminin, il n’y a qu’une paire de lacets disponible, en noir. J’avoue que des lacets blancs ou rouges en plus auraient été sympas.

Quoi qu’il en soit, les deux modèles ont en commun un empiècement en imitation carbone qui est franchement pas mal.

Finition des baskets Furygan Jet D3O Sympatex

Dans l’ensemble, la finition des baskets Furygan Jet D3O Sympatex est correcte, les empiècements sont bien réalisés. Quelques fils de couture dépassent. On retrouve les logos de Sympatex® en métal sur chaque chaussure. On retrouve aussi un logo D3O® sur chacun des rabats.

A l’enfilage

Il faut un peu de temps pour que ces baskets se fassent, elles sont assez compliquées à enfiler au début. Bonne surprise, c’est la bonne taille du premier coup (avec des chaussettes épaisses). Bon, avec mon pied fin, je flotte un peu sur la largeur mais ça reste supportable. Une fois les lacets noués, un rabat de cuir avec une bande velcro s’assure qu’ils n’aillent pas faire un tour sur le kit chaîne ou dans les repose-pieds…

Au quotidien, les baskets Furygan Jet D3O Sympatex sont assez fastidieuses à mettre quand on est pressé. Desserrer les lacets, les mettre, resserrer les lacets, les nouer, mettre la languette… Cependant, elles se montrent agréables à porter et ce, même après les avoir gardées une journée entière au boulot ou en soirée. Après, restons honnête, je n’irais pas me faire un GR® avec elles… Par contre, si comme moi vous avez les pieds fins, elles se déformeront facilement avec le temps vu qu’elles restent partiellement « vides », cela créant des plis dans les empiècements en cuir.

Pour ceux qui auront l’idée saugrenue de s’enfermer dans un Tupperware à roues, il est facile de conduire avec les baskets Furygan Jet D3O Sympatex.

Sécurité

Les Furygan répondent à la norme EN 13634/2014. Vous savez, cette norme qui catégorise en deux niveaux la résistance à l’abrasion, la résistance à la coupure par impact et la rigidité transversale de la chaussure entière. Pour ces trois catégories, les baskets Furygan Jet D3O Sympatex se classent en niveau 1. Après, ce sont des baskets hein.

Ensuite, ces baskets Furygan répondent, je cite, « aux exigences applicables à la protection de la cheville contre les chocs » via des renforts en D3O® au niveau des malléoles qui sont invisibles à l’œil nu. Enfin, elles sont « conformes aux exigences à la résistance à la pénétration d’eau » (norme EN ISO 20345:2011).

Les inserts rétro réfléchissants se situent sur les contreforts de ces baskets Furygan Jet D3O Sympatex. On en retrouve aussi bien intégrés sur les œillets.

Etanchéité

Oui, tiens, parlons-en de l’étanchéité ! Sous pluie fine ou projections d’eau, pas de souci. Par contre, en cas d’averse, il faut utiliser un pantalon qui recouvre bien la chaussure car sinon c’est la porte ouverte à toutes les infiltrations d’eau…

La membrane Sympatex® quant à elle, ne m’a pas apporté satisfaction. Avec les sculptures profondes de mes pneus, une chaussée détrempée et le vent qui ramenait toute l’eau sur mon pied gauche, celle-ci a fini par percer en vingt minutes sur nationale. Bref, pas des baskets de touring quoi…

Conditions d’essai

Pour réaliser cet essai, j’ai parcouru 580 kilomètres dont 100 d’autoroute, 400 de nationale et 80 de ville, sur une plage de température allant de 0°c à 15°c.

A l’utilisation

Premiers tours de roue avec mon Sportster. Rhhaaaaa, faut régler le sélecteur plus bas… Je réitère l’essai sur mon Africa Twin, pas la peine de bouger au sélecteur. Yes!

A l’utilisation, elles s’avèrent être plutôt souples et laissent un bon feeling sur les commandes. Le contrefort des baskets Furygan Jet D3O Sympatex est très ouvert pour vous permettre une excellente flexion des chevilles malgré qu’il s’agisse de baskets à tiges hautes. A ce propos, si vous utilisez des chaussettes basses, les étiquettes à l’intérieur de la chaussure peuvent être agressives…

Deux bandes de tissu font office de renforts sélecteur. Franchement, vu l’épaisseur, la durée de vie du dispositif est très mince…

En les regardant, les semelles antidérapantes laissent de marbre, notamment les talons qui sont quasiment lisses. A l’utilisation sur sol humide, il n’y a pas de souci pour manœuvrer sur le bitume. Par contre, si votre garage est carrelé et les chaussures humides, gare aux mauvaises surprises !

Finition4
Etanchéité2
Confort4.25
Ergonomie3.5
Agrément thermique5
Protection3

Mon avis : Les baskets Furygan Jet D3O Sympatex, d'excellentes compagnes au quotidien

Ces baskets Furygan seront excellentes au quotidien, quel que soit le type de route utilisée. Elles se destinent cependant plus à être utilisées par temps sec. Très agréables à porter, il faudra peut-être prévoir une pointure en dessous en fonction de votre pied. En tant que baskets moto, elles sont plus stylées qu’étanches et sécurisantes mais elles isolent bien du froid.
3.65

Partagez cet article

Gab

Moi c'est Gab', depuis que j'ai obtenu le précieux sésame en 2013, je roule sur mon Sportster pour déambuler sur les boulevards et plus récemment mon Africa Twin pour affronter les conditions climatiques hostiles ou pour rider vers d'autres horizons. Egalement cycliste et parfois automobiliste, je prône le partage, la responsabilité et la sagesse collective sur la route. Quoiqu'il en soit, je recherche l'équipement sachant allier style, efficacité et protection.