Protection, le critère à bien évaluer


Le confort, c'est bien, mais la protection reste souvent la principale motivation d'achat d'un pantalon moto. On fait le point sur cette question pointue, tout en souhaitant que vous n'ayez jamais besoin de mettre à l'épreuve votre pantalon dans ce domaine !

Quel matériau pour bien vous protéger ?

Cuir ou textile ? Le débat fait rage depuis longtemps... Les fervents défenseurs du cuir ne manqueront pas de vous rappeler que le cuir devient comme une deuxième peau à l'usage, et qu'il se patine avec le temps plus qu'il ne vieillit. Tout cela est vrai, mais en matière de protection, les textiles modernes comme le Cordura par exemple font preuve d'une aussi bonne résistance à l'abrasion, au cisaillement, à la perforation, etc. Tout du moins aux vitesses routières. Et au quotidien, la protection contre la pluie offerte par le textile pèse lourd dans la balance... Si vous optez pour le tissu, privilégiez dans la mesure du possible les pantalons moto dotés d'empiècements en textile 600 D (pour "deniers", l'unité de poids des textiles) ou plus sur les zones les plus exposées, à savoir hanches, fesses et genoux.

Jeans holder

Les coques de renfort, indispensables... et certifiées !

Pas de pantalon moto sans coques de protection ! Presque toujours disponibles de série aux genoux, mais hélas plus rarement aux hanches, leur fonction est d'amortir l'impact d'une chute. Veillez à ce qu'elles soient bien présentes sur le modèle que vous convoitez. Et surtout qu'elles bénéficient de la certification CE ! Cela vous assure qu'elles vous offriront au minimum l'amortissement ou la protection contre les impacts requis par la certification, un gage de sécurité. Rassurez-vous, cette information figure clairement sur les fiches produit Motoblouz.

Le pantalon EPI, à privilégier

Pour pousser le curseur de la sécurité plus loin, l'idéal reste de choisir un pantalon moto certifié en tant qu'EPI - Comprenez Équipement de Protection Individuelle. Un pantalon EPI moto se reconnaît à son étiquette ornée du logo CE (voir ci-dessus), signifiant qu'il est conforme aux dispositions de la directive européenne et qu'il a subi des tests prouvant sa capacité à vous protéger. Les plus à cheval sur la sécurité préfèreront les pantalons conformes à la norme EN 13595. Définie par les fabricants d'équipement moto, cette dernière se montre plus drastique question protection : résistance aux chocs, à l'abrasion, la perforation, etc. doivent dépasser un seuil établi par la norme, gage d'une protection de plus haut niveau. De plus en plus de pantalons (et de blousons, régis par la même norme) affichent une étiquette avec le pictogramme motard, qui atteste de cette conformité.

Les sliders, pour les plus sportifs

Il suffit souvent de quelques sorties sur piste pour que les genoux ne tardent pas à frotter le bitume... C'est là qu'entre en scène le slider ! Cet accessoire bien utile pour épargner le cuir de votre pantalon racing préféré se fixe à l'aide d'un velcro puissant sur des zones prévues à cet effet. Parfois proposé en option, il s'agit d'un consommable, fabriqué dans un plastique offrant une bonne glisse. Les modèles que nous proposons se fixent indifféremment sur des pantalons moto d'autres marques, sous réserve que vous ne craigniez pas de faire se côtoyer deux logos concurrents sur votre équipement !

Partagez cet article

enjoytheride

Compte des articles collaboratifs publiés sur EnjoyTheRide. Les motards actifs sur le site écrivent à plusieurs ces articles pour vous renseigner et/ou vous divertir !