Vidéo : Moto Journal teste l’ensemble Bering Shield Gore-Tex et sa dorsale


Shield, en anglais, ça veut dire bouclier. Voilà qui décrit plutôt bien l’ensemble Bering Shield Gore-Tex que Moto Journal s’est fait un plaisir de tester. Un ensemble pantalon Bering et veste Bering, bien sûr, rehaussé d’une dorsale Bering pour parfaire… ce large bouclier. A vos armures : Moto Journal a testé l’ensemble pour nous, et nous le présente en vidéo.

Julien, qui a porté l’ensemble Bering Shield pendant 3 000 km est ravi de son expérience. Le confort l’a bluffé, de 0 à 25 °C. Il faut dire que sa conception particulièrement étudiée la rend très polyvalente question gestion des aléas météo. Il n’a jamais souffert du froid. Quant à la pluie, rien à redire non plus. L’un des principaux secrets d’un tel confort est à chercher du côté de la membrane anti-pluie, qui fait appel au Gore-Tex.

L’ensemble Bering Shield contre les éléments…

Avec « Gore-Tex », vous devez vous douter que si cet ensemble Bering Shield excelle, c’est bien contre les éléments ! Car ce matériau a fait de la pluie son pire ennemi. On ne connaît pas mieux pour offrir à la fois une bonne étanchéité, et une bonne respirabilité. Aujourd’hui, tous les meilleurs équipements moto incorporent du Gore-Tex comme cet ensemble Bering Shield. Ajoutez à cela une bonne longueur pour protéger les hanches, une doublure amovible pour l’hiver et des zips de ventilation pour l’été… Et vous voilà avec un ensemble veste et pantalon Bering apte à affronter toutes les saisons.

Sans surprise, cet ensemble Bering Shield est parfaitement adapté pour les voyages, les grands espaces… Et pour vous faire bouffer des kilomètres dans le plus grand confort ! Motards du genre aventurier, adeptes du touring et des gros trails : sachez que cet ensemble Bering Shield en a sous le capot.

En été, les aérations jouent bien leur rôle. Julien explique qu’on a vraiment un flux d’air qui circule à l’intérieur de la veste. À l’inverse, en hiver, la doublure remonte assez haut au niveau du col, avec le tour de cou ajustable, ce qui  améliore l’isolation.

Aspects pratiques : rien ne manque à l’appel !

Vous avez vu toutes ces poches ? Rien de plus pratique pour tout emmener. Julien, qui est du genre généreux avec la marchandise, a apprécié cette grosse capacité d’emport de l’ensemble veste et pantalon Bering Shield. À plus forte raison parce que le contenu des poches n’est jamais mouillé quand il pleut.

Il a signale également que les nombreux systèmes de serrage sont très utiles pour ajuster la veste à sa morphologie. Sans oublier les inserts réfléchissants pour améliorer sa visibilité de nuit, la possibilité d’attacher la veste et le pantalon ensemble, ou le fait que les membranes soient bien longues au bras et aux jambes. Combo gagnant !

Focus sur le taillant Bering

L’équipe Moto Journal a fait le tour des différentes coupes existantes chez Bering. Ainsi, on a du Body Fit, de l’Athletic Fit et du Regular. La veste Bering Shield elle, affiche une coupe Regular : une coupe assez droite, et la plus ample des trois pour offrir un maximum de confort sur les routes. Autrement dit, cette veste moto vous laisse une bonne liberté de mouvement pour conduire des heures durant (ou presque). Pas de point de pression, et de la place pour mettre à la fois une polaire sous la veste Bering et du bazar dans vos poches.

L’avantage de cette coupe proposée par Bering est qu’elle est ajustable. Si vous enlevez la doublure amovible intérieure, vous pouvez ajuster la veste Bering Shield aux poignets, biceps, à la taille et au col. Non seulement, c’est plus confortable mais la prise au vent est moins importante. Moins de bruit, moins de fatigue : vous pouvez continuer à « bouffer » vos kilomètres…

Test en live : le taillant sans doublure

Aurélien et Julien ont retiré les deux doublures de l’ensemble Bering Shield pour tester si Julien ne nageait pas trop à l’intérieur ensuite. Le test est concluant, le taillant reste assez élégant, ça ne flotte pas dans tous les sens. Il reste qui plus est possible de régler les différentes pattes pour rattraper les endroits avec trop d’amplitude.

Bilan : Cher mais durable

Ok, le budget de l’ensemble est assez costaud. Malgré le choix de matériaux haut de gamme, ça reste beaucoup. Et surtout à ce tarif, la dorsale reste optionnelle (comptez une vingtaine d’euros en plus). D’un autre côté, le matos Bering vieillit très bien. Investir dans de du bon équipement sur le long terme, ça mérite réflexion, non ?

Partagez cet article

gplus-profile-picture

Moto Journal

Moto Journal, l'hebdo incontournable de l'actualité moto ! Retrouvez toute l'actualité des sorties moto, vidéos, essais, comparatifs exclusifs ainsi que les résultats sportifs, interviews de pilotes...