Essai sacoches SW Motech Legend Gear : LA3, LA2 et SLA


Niveau bécane, en termes de style, j’aime le look « Brat ». Une moto dépouillée sans chrome, avec une selle plate et un guidon proche du pilote. Avec mon Triumph Street Twin, je fais mes modifications au fur et à mesure pour tendre vers ce style. Un « Brat », c’est aussi une moto pas vraiment pratique, une moto qui se veut presque à l’opposé d’une bonne routière. Pour tout vous dire, je n’ai même plus de garde-boue… Alors, quand on m’a proposé de tester un ensemble de sacoches SW-Motech Legend Gear, imaginez-moi. Ajouter quelque chose de pratique sur mon brat, ça n’a pas de sens ! Et pourtant. J’ai reçu, installé, testé et apprécié, la sangle SLA, la pochette LA2 et la sacoche smartphone LA3 de la marque allemande SW-motech. Vous êtes prêt-e à découvrir pourquoi ?

Legend Gear, c’est-à-dire ?

SW-Motech est l’un des leaders de l’équipement moto. Vous y trouvez de quoi protéger votre moto, améliorer son ergonomie, son style, et de quoi l’équiper d’un système de navigation. SW-Motech offre une gamme de bagagerie qui donne à votre moto classique ou néo-rétro, la capacité de transporter autre chose que votre séant. Et c’est sur ce dernier point que la marque tape dans le mille avec les sacoches SW-Motech Legend Gear.

Parce qu’acheter une belle anglaise au look Old School et lui coller un top case en alu, ça fait mauvais genre, SW-Motech a réussi à créer des sacoches spécialement étudiées pour les motos classiques. Que vous rouliez en Ducati Scrambler, en Yamaha XSR700, en Triumph Thruxton, Street Twin, ou autre modèle néo-rétro, je pense que vous trouverez votre bonheur. On a affaire à un design mêlant la classe intemporelle du cuir à l’efficacité des textiles modernes. Le tout, en restant raccord avec le look ancien de votre moto.

Comment installer la légende…

Je ne suis pas franchement un grand mécano. D’ailleurs, je suis rarement seul quand je modifie ma moto. Mais là, même avec deux mains gauches, je vous assure que vous saurez installer la sangle SLA sans autre assistance que le manuel d’installation. Approchez, que je vous explique comment ça s’est passé pour moi.

Protection du réservoir

Installation du film protecteur de réservoir en vue du montage de la sangle legend gear SLA de SWmotech

Je sors la sangle d’une jolie housse en tissu, et dans le fond, je trouve une grande feuille d’adhésif transparent, enroulée comme un parchemin. Je comprends rapidement que cette feuille est un revêtement de protection à coller sur le réservoir. Logique. La sangle posant directement sur le métal, les frottements doivent certainement générer des micro-rayures. Merci SW-Motech de penser à ma belle peinture !

Il m’a suffit d’un crayon à papier et d’une paire de ciseaux pour obtenir un film de protection sur-mesure. Je nettoie la surface soigneusement, j’applique sans difficulté le film… Mais impossible de le faire sans bulle à cause de la rondeur de mon réservoir. Tant pis pour le look, de toute façon la sangle SLA recouvre le film.

Fixation de la sangle

Installation de la sangle legend gear SLA de SWmotech

J’enlève la selle, et je desserre l’axe de fixation du réservoir pour le faire glisser à travers deux pattes de fixation, en bas de la sangle. Après avoir resserré l’axe et remis la selle, il ne reste plus qu’à serrer la sangle autour de la colonne de direction. Ce, grâce à une grande lanière en cuir. Cette lanière passe dans une espèce de boucle de ceinture pour serrer une dernière fois le tout. Ça y est la sangle est en place. Je constate qu’elle n’est pas parfaitement plaquée sur toute la surface du réservoir. Mais c’est logique, car sur le Street Twin, la colonne de direction est légèrement plus haute que le réservoir.

Voilà une bonne chose de faite. C’est facile, et ça m’a pris 30 minutes en prenant un café. Passons maintenant à la mise en place de la sacoche SW-motech LA2 et de la pochette pour smartphone LA3, toutes deux équipées d’un système de fixation MOLLE.

Une fixation MOLLE ?

C’est un acronyme qui veut dire : Modular Lightweight Load-carrying Equipment. Et que l’on pourrait traduire grossièrement par équipement porteur modulable de charges légères.

Utilisé depuis l’an 2000 par les militaires, c’est un moyen facile, sécurisé et modulable pour répartir la charge de leurs équipements sur leur corps. Le système MOLLE permet de fixer ensemble deux éléments grâce à un tissage de lanières. Il est normé, ce qui vous permet d’assembler des éléments compatibles MOLLE entre eux. Sachez que de nombreuses sacoches SW-Motech Legend Gear sont compatibles MOLLE. Vous pouvez ajouter une petite sacoche pour augmenter copieusement la capacité d’emport de votre monture.

Comment fixer la sacoche pour smartphone LA3 sur la pochette LA2 ? pour ensuite mettre le tout sur la sangle SW-Motech Legend Gear SLA ? C’est très simple. Il suffit de tresser les lanières de l’une dans l’autre. Pour vous montrer la technique, voici un petit montage photographié :

Tuto comment mettre une sacoche Legend Gear Sw motech avec la fixation MOLLE

Etape par étape

  1. Présentez la pochette LA2 comme sur l’image, et faites passer ses lanières dans les 2 passants de la sangle SLA les plus proches du guidon.
  2. Passez ensuite les lanières de la pochette LA2 dans ses propres passants.
  3. Passez les lanières de la pochette LA2 dans les passants les plus proches de ceux dernièrement utilisés.
  4. Répétez l’étape 2.
  5. Passez les lanières une dernière fois dans les passants de la sangle SLA.
  6. Glissez le bout des lanières de la pochette LA2 dans ses passants.
  7. Sur la vue de côté, le trait rouge représente comment les lanières traversent les différents passants.

Constat

J’ai mis quelques minutes à comprendre tout seul, comment bien utiliser ce système. J’espère que ce schéma vous fera gagner du temps. Avec l’habitude, vous mettrez moins d’une minute pour arrimer votre sacoche, ou autre pochette, à la sangle.

L’ensemble ainsi fixé reste bien solidaire. Je n’ai pas dû revoir mon serrage après le millier de kilomètres parcourus. J’ai choisi de laisser en permanence la pochette LA2 et la sacoche LA3 sur ma moto. Même lorsque je stationnais en pleine ville. J’ai pris soin malgré tout de vider entièrement les sacoches avant de laisser ma moto seule, et accessible à tous les badauds. Vous me direz que je tente le diable, peut-être. Disons que j’ai eu de la chance de ne pas être victime d’un odieux larcin.

Avec l’habitude, la fixation MOLLE ne demande qu’une minute pour fixer un élément à un autre. Et si vous voulez emmener vos petites sacoches et leur contenu loin de votre monture, il ne faudra qu’une petite quinzaine de secondes. C’est bien là le problème : 1 minute d’installation contre seulement 15 secondes pour disparaître. Mais rassurez-vous, un petit cadenas judicieusement placé dissuadera certainement l’Arsène Lupin du dimanche qui oserait tenter sa chance.

Passons au crible l’ensemble de sacoches SW-Motech Legend Gear

Avec l’ensemble de sacoches SW-Motech Legend Gear, j’ai parcouru les monts des Flandres, les rues pavées de Lille, sous le soleil timide et sous les trombes d’eau glacées des Hauts de France, sur plus de 1000 km. C’est bien beau tout ça, mais on a une légende à rendre réelle.

La sangle Legend Gear SLA

Commençons par la sangle SLA de mon ensemble de sacoches SW-Motech Legend Gear. D’abord, elle est spécifique à chaque modèle de moto. J’ai bien évidemment reçu le modèle dédié à mon Triumph Street Twin 2016. La particularité du réservoir est qu’il présente un bouchon légèrement excentré sur la droite de la moto. La sangle, de 10,5 cm de large, passant par le milieu du réservoir présente une découpe parfaitement ajustée au contour du bouchon. Chapeau SW-Motech : là-dessus, rien à dire !

J’inspecte l’objet de plus près, et je tâte le cuir qui recouvre sa face visible. Sans être expert en maroquinerie, ça ressemble à du cuir… Mais au toucher, la sensation est étrange. C’est en lisant la fiche technique que j’apprends que c’est du cuir Napalon. Avec ce nom, on pourrait croire que le cuir vient d’une contrée lointaine et exotique. Mais non. En fait, le cuir Napalon est un cuir synthétique. Et franchement, pour une sangle qui restera en permanence sur la moto, à affronter, le vent, la pluie, la boue et les changements de température, SW-Motech a vu juste. Le cuir, le vrai, est certainement très classe, mais sa résistance aux éléments est plutôt limitée. Alors, utiliser une matière synthétique, qui fait illusion en restant durable, et facile d’entretien au quotidien est un excellent choix.

De belles finitions

Les coutures sont propres, les finitions sont soignées. L’ensemble inspire la qualité qu’on y regarde de près ou de loin. Le petit écusson SW-Motech est du plus bel effet. En plus, il rappelle à qui le lira où a été designé l’objet. La lanière entoure la colonne de direction pour finir sa course dans une boucle en métal bien finie. À noter que la lanière ne crée aucun grincement lorsqu’on manipule la sangle ou les sacoches qui y sont fixées.

Autre effet bienvenu de la présence de cette sangle, c’est la protection offerte contre les fermetures éclairs des blousons et pantalons de moto. En effet, la sangle SLA couvre une large bande qui court jusqu’à ses points de fixation sous la selle.

Quelques détails

Le système MOLLE occasionne la présence de 10 passants répondants aux normes MOLLE. Un des passants est orné du blason corné, cher à la marque allemande. Vous pourrez donc y accrocher toutes les bagageries MOLLE capables de se fixer sur 2 passants de largeur. Cependant, je vous conseille de limiter le poids du bagage. Car malgré mon installation soignée de la sangle, je constate un certain jeu entre elle et le réservoir. Rien de gênant à l’usage mais n’espérez pas transporter trop de poids sur cette sangle. Je pense qu’elle a été principalement conçue pour de petits bagages.

La pochette Legend Gear LA2

À propos de bagages, voyons maintenant la pochette LA2 de mon ensemble sacoches SW-Motech Legend Gear.

Cette petite sacoche offre sur le papier 1,2 litre de contenance. Lors de ma balade en Flandres, j’ai pu délester mes poches de mon portefeuille bien rempli, d’un paquet de mouchoirs, de deux trousseaux de clés et… c’est tout. J’ai voulu, en forçant, ajouter une seconde paire de gants « au cas où il pleut » mais ça n’est pas rentré. La fermeture éclair encerclant les ¾ du pourtour de la pochette n’accepte plus de glisser. Alors, je me suis reposé sur mon ingéniosité et j’ai utilisé un accessoire fourni avec la sacoche : la housse anti-pluie. Oui, j’ai rempli ma sacoche, je l’ai fermée, j’ai posé ma paire de gants dessus, et j’ai enfilé la housse anti-pluie. Malin, non ?

Protection pluie

Cette housse, lorsqu’elle ne sert pas, se loge dans un compartiment zippé sur le dessus de la sacoche. Évidemment, une fois en place, elle m’empêche d’accéder à l’intérieur de la sacoche. Mais elle empêche aussi la pluie de tremper mes effets personnels.

La housse est relativement grande. Elle permet ainsi d’envelopper l’intégralité de la sacoche. Elle se resserre facilement grâce à un cordon et un serre-cordon. De plus, cette protection anti-pluie présente une partie transparente qui permet de glisser entre elle et la sacoche, une roadmap papier avec vos points de passage. Notez malheureusement que la surface transparente très brillante rend difficile la lecture de ses notes en plein soleil.

L’accessoire indispensable

Comme dit plus haut, lors de mon essai de cet ensemble sacoches SW-Motech Legend Gear, j’ai laissé en permanence la sacoche arrimée à ma moto. Pourquoi ? Simplement parce que, lorsqu’elle n’est pas sur la moto, on ne sait pas comment la porter. Elle est trop grosse pour rentrer dans une poche de blouson. Mais attendez, SW-motech a pensé à tout ! En achetant la sangle d’épaule LA4, vous pourrez transformer votre petite sacoche en bandoulière. Ils sont forts ces allemands.

Mais attendez là… Où est Monsieur Marcin avec son Street Twin transformé en moto Bratstyle, dépouillée, pas pratique ? Au point de chercher sa route en lisant les panneaux, ou en emportant une carte routière au format papier « à l’ancienne » comme disent les jeunes ? Avec l’équipement Legend Gear, j’avoue avoir perdu de vue mon projet, en cédant au confort moderne. Se laisser aller au plaisir de savoir où l’on est à chaque instant, de pouvoir trouver où me nourrir et nourrir ma monture sans me perdre sur les chemins des monts de Flandres… C’est pourquoi, j’ai demandé à tester la sacoche pour smartphone SW-Motech LA3.

La sacoche pour Smartphone Legend Gear LA3

Dans mon ensemble de sacoches SW-Motech Legend Gear se trouvait une petite sacoche spécialement étudiée pour accueillir un smartphone doté d’un écran de 5,5 pouces maximum. Ça tombe bien, car derrière cette carapace de défenseur du Old School se cache un féru de High-tech. C’est pourquoi, la sacoche LA3 s’est vue accueillir un iPhone 7 plus pendant quelques heures de balade. Ce grand smartphone s’est de suite senti bien calé dans les deux pattes textiles, solidement serrées par un puissant velcro.

Maintenant que mon smartphone est en place, je ferme le zip qui encercle les ¾ de la pochette. Et là, c’est le drame. J’ai l’air idiot en essayant de déverrouiller, sans succès, mon smartphone à l’aide du lecteur d’empreintes caché derrière la couche de cuir Napalon. La solution est simple : il suffit de régler son itinéraire avant de placer son smartphone. Et ensuite, tout va bien. C’est une simple question d’habitude.

Champ libre sur le paysage

La sacoche LA3 vient s’attacher à la pochette LA2, avec la même technique que celle présentée en images. Elle permet de glisser quelques cartes de crédit ou de fidélité ainsi que quelques billets. On peut aisément imaginer remplacer efficacement un portefeuille, vu sa capacité à organiser les papiers officiels de la moto et de son pilote.

J’ai cependant opté pour un usage exclusif à mon smartphone, pour me guider sur les routes du Nord. Ainsi logé dans sa sacoche et arrimé au réservoir, l’écran du smartphone est moins visible que s’il était fixé au guidon. Mais j’y vois un avantage, car ainsi il ne vient pas gâcher ni le poste de pilotage ni la vue du paysage…

Legend Gear, une légende à écrire

Avec les sacoches SW-Motech Legend Gear, la marque allemande signe une gamme réellement complète pour qui veut transformer sa belle classique, en une moto capable de vous emmener loin et longtemps. La modularité de cet ensemble de sacoches SW-Motech Legend Gear rendra service aux motards du quotidien. Ses accessoires, comme la sangle d’épaule, permet de modifier une sacoche cavalière en sacoche bandoulière pour transporter son ordinateur portable du travail à la maison par exemple.

Avec une moto entièrement équipée de sacoches cavalières, d’une sacoche de réservoir et d’un bagage de selle, j’envisagerais sans problème la possibilité de traverser les contrées françaises pour un road trip sur plusieurs semaines. Et pourtant, je suis également l’heureux possesseur d’un Triumph Tiger 800XCX, qu’il serait plus judicieux d’utiliser pour faire autant de route. Malgré tout, ce test m’a permis d’imaginer une autre vocation pour mon Street Twin, celle d’une potentielle voyageuse classique aux charmes britanniques.

Quelques conseils avant d’acheter

L’équipement que j’ai testé, pour rappel, l’ensemble de sacoches SW-Motech Legend Gear avec la sangle SLA, la pochette LA2 et la sacoche smartphone LA3 sont des compagnons idéaux et relativement accessibles. Pour plus de sécurité, il faudra néanmoins envisager l’achat de petits cadenas pour verrouiller les bagages sur votre monture. Il faudra également prendre soin de protéger et nettoyer vos bagages en cas de déluge, mais ces conseils sont valables pour de nombreux autres systèmes.

STYLE4.5
VOLUME UTILE3.5
QUALITÉ DE FABRICATION4.5
SÉCURITÉ EN CAS DE VOL2.5
PRATICITÉ AU QUOTIDIEN3.5
MODULARITÉ5

Mon avis : Style et qualité SW-Motech

J’ai apprécié l’esthétique globale de la gamme SW-Motech Legend Gear, sa qualité de fabrication et sa praticité. Les fixations MOLLE offrent beaucoup de modularité pour créer une solution personnalisée. SW-Motech a su créer une nouvelle fois des produits de qualité, propices aux voyages. En somme, si vous possédez une moto classique et que l’envie vous titille un jour de charger votre monture pour partir au boulot ou à l’aventure, vous savez ce qu’il vous reste à faire… Bonnes routes et prenez soin de vous ;)
3.9

Partagez cet article

Monsieur Marcin

Un motard qui aime les bons mots autant que les belles motos. Un "Roule Toujours" que ce soit avec sa prépa sur base de Triumph Street Twin ou son Triumph Tiger 800 XCX parée pour le OffRoad. Il aime tous les styles de motos, tant que c'est pas d'origine et que ça a du couple, beaucoup de couple. Tout en contradictions, il aime tout ce qui est hightech mais son domaine de prédilection c'est la moto classique, vintage et custom. Son objectif, vous aidez à faire le bon choix !