Essai blouson SEGURA Sentinel


Désormais passé sur un Triumph Street Cup, j’étais à la recherche du blouson ultime : celui qui s’accorderait avec le look Café Racer de ma machine… Après avoir fait le tour des cuirs vintages du marché sans avoir ressenti le grand frisson, l’essai du blouson Segura Sentinel tomba à pic !

Alors… Peut-on être « stylé » en blouson textile ? Un blouson n’ayant pas recours au cuir permet-il de se sentir en sécurité ? Tom Cruise peut-il craquer pour le blouson Segura Sentinel et avoir la classe dans le prochain Top Gun ? Je vais m’efforcer de répondre à toutes ces questions (et à d’autres !) dans les lignes qui suivent.

Le blouson Segura Sentinel, le bomber des motards !

Depuis quelques années, Segura s’est faite remarquer sur le segment de l’équipement vintage… En lançant sa collection nommée « 70’s », la marque française a visé juste et s’est assurée une place de choix sur ce marché en plein essor.

Alors que le cuir est la matière incontournable dans l’univers des « Néo-rétros » et autres Café Racers, le blouson Segura Sentinel prend le contre-pied et joue la carte du textile de belle facture. En effet, c’est le premier élément qui surprend lorsque l’on prend en main ce blouson Segura. Au toucher, le tissu est relativement épais et semble plus proche du jean que du synthétique. Dès lors, on sent que la sécurité n’a pas été sacrifiée sur l’autel du style.

Cette impression de qualité se confirme en observant les coutures et les fermetures éclair. D’ailleurs, ces dernières proviennent de chez YKK, fabriquant réputé pour produire des mécanismes qui tiennent dans le temps…

Coté look, on retrouve les codes du fameux blouson des pilotes de la Navy. La bande élastique au niveau de la taille, les poches sur les bras, le patch scratché à l’épaule, le col montant… Tout y est ! Seule la doublure matelassée, traditionnellement orange pour être repérable en cas de crash d’avion une fois la veste retournée, passe ici au blanc. Il est à noter que celle-ci est épaisse et équipée de poches de grandes tailles.

Adapté à la pratique motarde…

Bon. Revenons aux principes de base. Avoir le style c’est bien, mais un blouson moto doit avant tout protéger le motard qui le porte.

Tout d’abord, comme je l’ai souligné plus haut, l’épaisseur du textile qui compose le blouson Segura Sentinel inspire confiance. Après avoir parcouru plus de 1 000 kilomètres avec, je ne peux que confirmer ce sentiment. Le revêtement en Serica est conçu pour résister à l’abrasion en cas de glissade.

En plus de proposer un textile de qualité, le blouson Segura Sentinel dispose naturellement de coques homologuées CE aux épaules et aux coudes ainsi que d’une poche prévue pour recevoir une dorsale. Lors de l’essai, je disposais d’un blouson en taille M et d’une dorsale DXR Back Protector en taille S.

… À l’aise à la ville !

Là où le pari est réussi, c’est que une fois les gants enlevés, il est difficile de voir qu’il s’agit d’un blouson de moto. La coupe est ajustée et les coques sont amovibles… De quoi passer pour un pilote de F-14 Tomcat en permission !

Cependant, le blouson Segura Sentinel n’oublie pas d’offrir les détails pratiques, incontournables de nos jours. Cela commence par le fait de proposer des poches en nombre suffisant pour embarquer le nécessaire au quotidien. Sur ce plan, Segura place la barre relativement haute ! En effet, à l’extérieur vous disposez de 6 poches dont deux latérales plutôt grandes. À l’intérieur, vous en trouverez 5 autres, permettant notamment de faire voyager vos papiers sans les froisser.

Toujours au chapitre des bonnes surprises, le blouson Segura Sentinel est pourvu d’un ingénieux système de maintien des écouteurs. Il est constitué de petites boucles élastiques qui longent la fermeture éclair du blouson. Grâce à ces liens, fini le câble qui se prend dans la fermeture ! Basique, efficace… Que demander de mieux ?

Un vrai blouson mi-saison

En plus de veiller à votre sécurité, le blouson Segura Sentinel vous promet une polyvalence à toute épreuve lorsqu’il s’agit de météo. En effet, ce Bomber motard se revendique toutes saisons. Sur le papier, la promesse est belle, mais après avoir connu plusieurs déconvenues avec d’autres vestes du même type, j’abordais ce test avec un peu d’appréhension sur ce point. Le fait que l’essai se soit déroulé sur plusieurs semaines m’a offert l’opportunité de rencontrer tous types de climats… Merci la Normandie !

Lors des journées les plus fraîches (entre 7 et 12°C) la doublure remplit pleinement son rôle. Son épaisseur apporte un réel confort et permet de contrer efficacement le froid. Lorsque le mercure grimpe, deux options s’offrent à vous. La première consiste bien évidemment à retirer l’épaisse doublure… Celle-ci est maintenue par une fermeture éclair au niveau du buste, puis par des boutons situés au niveau des manches. Une fois ôtée, ce blouson Segura est agréable jusqu’aux environs des 25°C… Au-delà, le Sentinel dispose d’une dernière ruse vous permettant de laisser l’air circuler. Effectivement, chacune des manches offre une partie grillagée dissimulée sous une fermeture éclair. Une fois ouverts, ces évents communiquent avec les soufflets présents au niveau de la base des manches, laissant la chaleur s’échapper.

Le plus surprenant de la part du blouson Segura Sentinel, c’est la façon dont il passe l’épreuve tant redoutée de l’averse ! Oui, le bomber de Segura est un textile… En revanche, c’est un textile qui permet de traverser les gouttes sans trop d’encombre. Dans mon cas, le blouson s’est montré parfaitement étanche après les 10-15 minutes d’une averse comme la Normandie sait en offrir à ses motards. Il est certain qu’un véritable orage aura raison de sa bonne volonté, mais il permet de partir en virée de manière sereine, sans craindre de vous faire transpercer de part en part à la moindre goutte d’eau.

Sécurité7.5
Confort9
Etanchéité7.5
Agrément thermique9
Aspects pratiques8.5
Finition9

Mon avis : une belle réussite ce bomber !

Il ne fait aucun doute que le blouson Segura Sentinel mise beaucoup sur son look pour plaire... Cependant, il serait réducteur de s'arrêter à l'apparence de ce sympathique bomber. Le confort du pilote par exemple n'est pas mis de côté. Entre une bonne gestion des aléas climatiques et des détails pratiques convaincants, le blouson Segura Sentinel est une belle réussite sur un segment Vintage en plein développement ! Si son look vous fait craquer, foncez.
8.4

Partagez cet article

JBuzZzLightyear

Tombé dans le chaudron motard dès le plus jeune âge, je suis un amoureux des productions de la firme anglaise Triumph... Proprio d'un Daytona 955i et d'un Street Cup 900, je partage ma passion en photos sur Instagram sous le pseudo @Jbuzzzlightyear! Pour moi, la moto est une passion... Et qui dit passion dit partage! ;)