Essai des baskets Alpinestars J-Cult Drystar®


Les amis, cette fois, ça y est : le printemps signe son grand retour, et ma penderie passe à l’heure d’été ! Terminés les blousons bien épais qui tiennent chaud, les sous-pantalons thermiques, les gants d’hiver et les bottes… Jeans, cuirs et gants racing reprennent du service. Et pour les pieds me direz-vous… ? Et bien, pour commencer l’année, c’est avec les nouvelles baskets Alpinestars J-Cult Drystar® que je pars rouler !

Alpinestars… Maître du style ?

Disons les choses telles qu’elles sont : je suis absolument fan du dessin des nouvelles chaussures de la marque à l’étoile.

Si vous ne le saviez pas déjà, Alpinestars est une société italienne, située 30 kilomètres au Nord de Trévise… Et quand il s’agit de créer des vêtements (motards ou non…), il faut reconnaître que nos voisins sont plutôt doués. Fondée au début des années 60, l’entreprise se démarque très vite grâce à ses designs modernes et sportifs. En un peu plus de 50 ans, la marque s’est fait un nom dans le monde de la moto. Les plus grands pilotes ont porté les créations de l’équipementier transalpin, et Alpinestars fait désormais partie des références absolues en matière de protections dédiées aux motards.

Avec 5 gammes de produits dédiés à la pratique du deux-roues, la marque suit les tendances. Du commuter aux pistards en passant par la gamme femme et les adeptes du Motocross, le nombre de références disponibles est juste impressionnant.

Une basket discrète et tendance

Vous l’avez compris, pour les italiens, le look est un élément incontournable du cahier des charges. Ainsi, s’agissant du style, les baskets Alpinestars J-Cult Drystar® ont bénéficié d’un soin tout particulier.

Commençons par détailler la coupe. On est ici en présence d’une basket montante, relativement fine et élégante. Le laçage couvre tout le dessus du pied, et la partie arrière de la chaussure est composée d’un tissu synthétique noir, renforçant l’impression de modernité dégagée par ces baskets Alspinestars J-Cult Drystar®.

Du côté des matières, la semelle extérieure en caoutchouc blanc vient mettre en valeur un cuir marron à l’aspect vieilli. Ce dernier est utilisé de deux façons. Les plus grands empiècements ainsi que la languette sont constitués de cuir lisse alors que les flancs sont faits du même matériau, mais perforé.

Le logo à l’étoile, signe distinctif de la marque, est présent sur l’arrière de la chaussure. Réalisé grâce à une technique de marquage à chaud, il s’intègre de manière discrète et ne vient pas charger le visuel.

Testées exclusivement avec mon jean DXR Boost, j’ai adoré la discrétion de ces nouvelles venues dans la gamme des baskets Alpinestars. Aussi à l’aise lors des balades du samedi qu’au bureau en semaine, elles se sont habilement adaptées aux usages qui font mon quotidien.

Confort et légèreté : les baskets Alpinestars J-Cult Drystar® assurent  !

Si le but d’une botte de moto est de protéger son porteur à n’importe quel prix (parfois au détriment du confort ou du style), les chaussures proposent une alternative plus « civilisée » pour garder vos pieds en sécurité… Ainsi, en enfilant les baskets Alpinestars J-Cult Drystar®,deux caractéristiques sautent instantanément aux yeux.

Commençons par la semelle intérieure. Celle-ci, construite dans un matériau aux propriétés anatomiques, épouse parfaitement la forme de votre pied. Grâce à ce procédé, vous bénéficiez d’un confort absolu, permettant d’envisager quelques kilomètres de marche sans trop craindre la douleur. Testées durant mes journées de travail notamment, les baskets italiennes ne m’ont jamais dérangé.

Poursuivons sans tarder par l’autre « bon point » à mettre au crédit des baskets Alpinestars : leur légèreté. Pour ceux d’entre vous qui me suivent depuis quelques temps, vous vous rappelez sans doute que j’ai essayé les DXR Santa Cruz en fin d’année dernière. Boxant dans la même catégorie, la comparaison entre ces deux produits est intéressante. Tandis que les DXR ont recours à un cuir épais, au grain relativement marqué, les Alpinestars utilisent un cuir lisse plus fin. Le constat est le même s’agissant de la semelle. Les premières citées offrent une épaisseur importante alors que la paire italienne est assemblée sur une fine couche de caoutchouc. Le résultat ? Les Santa Cruz affirment clairement leur côté protecteur et leur capacité à encaisser le froid alors que les baskets Alpinestars J-Cult Drystar® misent sur une finesse très italienne, quitte à se limiter à une utilisation plus estivale…

Rouler stylé… Mais en toute sécurité ?

Place à l’éternelle question philosophique : en matière d’équipement motard, un look branché nécessite-t-il toujours que l’on sacrifie la protection ? Cher lecteur, tu as 2 heures… Bien évidemment, pour moi la réponse est NON ! Et pourtant, les baskets Alpinestars J-Cult Drystar® semblent ici montrer quelques faiblesses.

Ne s’agissant pas de faire le procès d’une paire de chaussures qui m’a jusqu’ici séduit, je me dois de rappeler que les italiennes disposent de l’homologation CE pour la pratique du deux-roues motorisé. Je rajouterais qu’elles disposent de protections de malléoles double densité, censées vous éviter de graves lésions en cas d’accident. Très bien intégrées, ces dernières se font totalement oublier une fois la chaussure enfilée. Si le confort s’en trouve préservé, j’ai ressenti une désagréable sensation de vulnérabilité en cas d’impact…

Reprenons le parallèle fait précédemment avec les DXR Santa Cruz. Leurs protections latérales sont plus marquées sur le plan stylistique, et on les sent clairement à la marche. Cependant, leur présence n’occasionne pas vraiment de gêne, même après une journée passée à piétiner (elles m’ont accompagné durant mes 2 jours de présence à Seclin lors du Freaky Show), et une fois en selle je trouve cela rassurant de les sentir.

Une membrane convaincante… Mais un absent de taille !

Alpinestars a choisi d’équiper ses baskets J-Cult d’une membrane nommée Drystar®. Propre à la marque, cette couche intermédiaire permet d’apporter une étanchéité bien agréable en cas de rencontre avec les averses sournoises de l’été… Autant clarifier les choses dès à présent, je n’ai croisé que quelques gouttes de pluie fine durant ma période d’essai. Malgré tout, son efficacité est avérée sous le crachin. Bien sur, je mettrais à jour cet essai si jamais je me trouve pris sous un déluge typiquement normand prochainement.

Terminons par une petite déception. Voulant jouer la carte du design à fond, Alpinestars n’a pas souhaité intégrer une protection de sélecteur. Ainsi, on se retrouve très rapidement avec une marque liée aux passages des vitesses sur la chaussure de gauche… Dommage !

Sécurité2
Confort4
Poids4.5
Ergonomie3.5
Look5
Finitions4.5

Mon avis : parfaites pour allier confort et style

L'été arrive, et les baskets Alpinestars J-Cult Drystar® débarquent à point nommé ! Si vous cherchez à allier confort et look, ne cherchez plus : elles sont faites pour vous. Leur cuir marron est à tomber, et l'accueil réservé à votre pied ravira même les plus délicats. Seul bémol pour ma part, la sécurité offerte par les renforts latéraux en cas de chute ne m'a pas totalement convaincu... Dommage pour une chaussure motarde.
3.9

Partagez cet article

JBuzZzLightyear

Tombé dans le chaudron motard dès le plus jeune âge, je suis un motard passionné... Véritable fan de MotoGP, d'Endurance et de Superbike, je partage mes photos sur Instagram sous le pseudo @Jbuzzzlightyear! Côté garage ma préférence va aux motos européennes... Propriétaire d'une KTM 690 Duke et d'une Triumph Daytona 955i, je ne manque pas une occasion de sortir mes jouets!