Essai des bottes Dainese TR-Course Out


Bottes Dainese TR-Course Out

Les bottes Dainese TR-Course Out sont présentées par le fabricant italien comme des bottes sportives conçues pour une utilisation routière. Lancé en 2013 (!) ce modèle n’a subi que peu d’évolutions en 7 ans. Une chose assez rare dans le domaine de l’équipement moto, surtout sur le segment sportif. Un signe qui démontre aussi qu’il s’agit d’un équipement qui a su devenir une référence avec les années. Mais en 2020, que valent les TR-Course utilisées au quotidien ? Et quid de la qualité de fabrication ramenée aux standards actuels ? Faisons ensemble le bilan après 2 mois passés avec les bottes Dainese aux pieds, dans le Nord de la France.

Des bottes racing pour la route ?

Si vous lisez mes articles, vous savez que j’ai un faible pour tous ces équipements issus du monde sportif et adaptés à une utilisation routière. En effet, il s’agit la plupart du temps de ce qui se fait de mieux en termes de protection. Cependant, la contrepartie est d’avoir à composer avec des équipements rigides. Parfois (souvent ?) trop si on souhaite aller au-delà de la balade de quelques kilomètres…

confort des bottes Dainese TR-Course Out

Même en ayant les jambes fortement repliées sur une machine sportive, les Tr-Course restent confortables

Et justement, Dainese a créé les TR-Course avec l’idée de limiter ces contraintes. C’est d’ailleurs probablement la raison de leur succès depuis de si nombreuses années ! Certes, il s’agit de bottes bien rigides, surtout sur les premières sorties… Néanmoins les bottes Dainese TR-Course Out restent vivables au quotidien. Et ça tombe plutôt bien, il s’agit exactement de la façon dont j’ai utilisé les TR-Course pour cet essai. Des parcours routiers aux guidons de mes gros roadsters sportifs.

Des bottes sport avec lesquelles on peut marcher (!)

Un des plus gros soucis des bottes racing se trouve dans la rigidité à l’articulation de la cheville. Le problème est ici résolu par le mécanisme ADC pour « Axial Distorsion Control« . Il s’agit d’une articulation permettant de bouger presque librement le pied, sans réduire la protection contre les torsions de la cheville.

articulation ADC sur bottes Dainese

L’articulation ADC pour Axial Distorsion Control permet de conserver une certaine souplesse

Le résultat est probant : associé au soufflet d’aisance situé au cou-de-pied, les bottes Dainese TR-Course Out ne posent aucun problème pour marcher. Cerise sur le gâteau, aucun couinement n’est à déplorer en marchant (les amateurs de bottes racing savent très bien de quoi je parle !)

Alors attention, hors de question de passer une journée complète à marcher avec les Dainese. Mais ça reste largement tolérable pour ne pas avoir envie de les retirer dès que l’on descend de moto. Et vu la plupart des bottes racing, c’est déjà beaucoup !

soufflet d'aisance sur les bottes Dainese TR-Course Out

Le soufflet situé au cou-de-pied participe grandement au confort des Dainese TR-Course Out

Pour les non-initiés, la voûte plantaire pourrait vous sembler très compressée (en largeur) lors des premiers essayages. Mais cette sensation disparaît rapidement après quelques jours. C’est un gage d’une bonne tenue du pied dans la botte et donc, d’une bonne protection. Ces bottes mettent donc un pied dans le domaine du touring, toutes proportions gardées bien entendu.

Un look racing du plus bel effet…

Des formes complexes et travaillées, de multiples pièces en cuir synthétique ou plastique savamment assemblées : on reconnaît immédiatement la touche Dainese. Les différents renforts positionnés aux endroits stratégiques et les nombreux marquages rappellent sans cesse que ces bottes Dainese TR-Course Out ont pour origine le monde du sport.

Le cuir synthétique employé est du Lorica, respirant et étanche. Celui-ci est plus résistant à la perforation et à l’abrasion qu’un cuir véritable, mais aussi plus facile à entretenir. Les sliders, interchangeables par l’intermédiaire de vis allen (clé fournie) viennent définitivement souligner cet aspect racing.

sliders interchangeables sur bottes Dainese

Une clé allen et une vis de rechange sont fournies afin de changer les sliders

… Mais une finition pas toujours au niveau

Aïe, le fabricant italien nous a habitués à des produits à la finition exceptionnelle… Alors quand des points de colle ou des fils dépassent, cela ne fait pas très sérieux pour un équipement de ce calibre. Et malheureusement, on se retrouve dès la sortie de boîte à décoller des surplus de colle près des grilles d’aération ou à devoir couper de nombreux bouts de fils « oubliés ».

finition qui laisse à désirer pour les bottes Dainese

Points de colle et fils non coupés : une finition qui laisse à désirer…

En bref, une finition en deçà de ce à quoi nous a habitués Dainese. Alors que paradoxalement la qualité perçue des différentes pièces est irréprochable. Certes il ne s’agit que d’esthétique. Aucun problème d’assemblage structurel qui pourrait entacher la protection n’est à déplorer. Mais ça reste tout de même regrettable… Notez également que les surfaces (surtout brillantes) sont particulièrement fragiles. Il sera difficile d’éviter les petites rayures à l’usage.

Une facilité d’enfilage sans égal !

Il s’agit d’un des principaux points forts des bottes Dainese TR-Course Out. Les concepteurs italiens ont fait preuve d’une très grande ingéniosité pour faciliter l’enfilage de leurs bottes.

Bottes Dainese TR-Course Out

Une facilité d’enfilage remarquable !

On trouve un long zip, situé à l’arrière du pied, qui permet d’ouvrir la botte sur presque toute sa hauteur. Il s’agit du même système que sur les autres bottes sport du fabricant italien. Et juste derrière ce zip, se trouve une sorte de « chausse-pied intégré ». Il permet un enfilage plus facile, et protège aussi le zip de la friction contre la jambe.

À l’intérieur, au niveau du cou-de-pied, une patte mobile permet d’ajuster le jeu de la doublure intérieure à la largeur de votre pied. Ainsi, aucun problème de pression à ce niveau, même avec les jambes fortement repliées sur une sportive.

adaptation à la morpho des bottes Dainese TR-Course Out

Cette patte permet d’ajuster la position de la doublure intérieure à toutes les morphologies

Les bottes Dainese TR-Course Out, adaptées à toutes les morpho

Pantalon racing, combinaison ou jean moto, les bottes Dainese TR-Course Out s’adaptent à tout. Et à toutes les morphologies ! Si vous avez lu mes essais d’autres bottes ou de pantalons, vous savez que je rencontre les problèmes des motards « à gros mollets ». Il est parfois compliqué de réussir à loger un pantalon dans la botte sans problème de compression. Avec ces bottes Dainese, aucun problème. Même avec les protections de tibia des pantalons racing, comme mon Dainese Delta Pro C2 ou ma combinaison Alpinestar.

essai des bottes Dainese TR-Course Out

Aucun problème pour glisser un pantalon racing dans la botte, même pour les mollets musclés !

Il faut surtout remercier le système de réglage en largeur sur le haut de la botte. Deux empiècements en velcro qui permettent d’ajuster la circonférence sur plusieurs centimètres. De même, aucun problème avec un jean mis par dessus la botte. Le système de réglage permet de réajuster la largeur en un instant. Tout simplement parfait !

système d'ajustement à toutes les morpho sur bottes Dainese

La double patte velcro permet d’ajuster la largeur de la botte sur une large amplitude

Un niveau de protection au top pour ces bottes Dainese TR-Course Out

Comme souvent chez Dainese, la protection est une priorité absolue. Protection à l’abrasion grâce aux matériaux épais, de nombreux renforts aux endroits stratégiques afin de ralentir la perforation et les chocs sont de mise. La plante du pied est protégée des fractures grâce à une résistance à la torsion optimale sur l’ensemble de la semelle.

Ici, le zip de fermeture placé à l’arrière est aussi un avantage. La fermeture de la botte étant une potentielle faiblesse lors d’une chute. Elle est ici complètement protégée des frottements latéraux. Le talon est largement enveloppé par un renfort en polyuréthane, très rassurant.

ensemble des protections des bottes Dainese TR-Course Out

Un très large renfort en polyuréthane sécurise le talon

Semelle et renfort sélecteur de qualité

La semelle anti-dérapante fait parfaitement le job. Même à la station-service, peu de risque de glisser sur un sol trop gras. Sur les repose-pieds minimalistes des machines les plus sportives, aucun problème à positionner le pied avec précision. Les appuis sont solides.

semelle anti-dérapante pour les bottes Dainese

La semelle anti-dérapante fait parfaitement le job, les appuis sont solides

Les larges renforts sélecteur disposent également d’un excellent grip. La sélection se fait de façon précise, et le ressenti est suffisant pour éviter de se demander si on a bien positionné le pied ou non.

Attention, bien qu’utilisant un cuir synthétique « Lorica » imperméable, les TR-Course ne sont pas étanches. L’eau s’infiltre aisément par les différents raccords, aérations et au niveau du soufflet d’aisance au cou-de-pied. Suffisant pour supporter quelques gouttes, mais pas une averse. Vous voilà prévenus !

renfort sélecteur des bottes Dainese TR-Course Out

Le renfort sélecteur dispose d’un excellent grip et d’un très bon ressenti des commandes

Bonus : Pourquoi « Out » ?

TR-Course « Out », car il s’agit de bottes conventionnelles pour lesquelles la partie haute de la botte, la protection du tibia, se met au-dessus de la combinaison ou du pantalon racing. Contrairement à la version Tr-Course « In » qui vient à l’intérieur du pantalon. Il s’agit d’équipements développés il y a plus d’une dizaine d’années, popularisés notamment par Rossi au milieu de années 2000.

Notez qu’il existe également des gants présentant la même particularité chez Dainese, disponibles en version « Out » et « In » selon que la manchette vienne sous la manche du blouson/combinaison ou non !

 

Voir la fiche produit

Protection5
Confort3.8
Qualité / finition 2
Facilité d'enfilage 5
Grip semelle 4.5

Mon avis : le compromis racing / route idéal ?

Les bottes Dainese TR-Course Out restent une référence malgré les années. Certes, la finition est en dessous de ce à quoi nous a habitué la firme de Molvena. Cependant, le compromis offert en terme de confort est tel qu'il est tout à fait envisageable de les porter au quotidien. Une protection au top, une facilité d'enfilage remarquable et leur capacité à s'adapter à toutes les morphologies font des TR-Course des indispensables pour les motards souhaitant rouler sur route avec des bottes sportives. Elles confirment donc bel et bien leur réputation !
4

Partagez cet article

Cédric

Enseignant de la conduite et de la sécurité routière depuis 10 ans et motard depuis plus de 15 ans, j’ai lancé le site "Le Moniteur Hors Des Clous !" dans le but de partager le regard particulier que je portais sur l'actualité auto/moto, tout en amenant les lecteurs à penser “en dehors du cadre” concernant les événements en lien avec notre passion. Bénéficiant au quotidien d'une position d’observateur privilégié, j'essaye d’apporter un éclairage particulier sur la prévention routière, la législation et la formation, en dépassant les dogmes et en apportant les éléments nécessaires pour se forger sa propre opinion.