Essai casque Scorpion EXO-2000 Evo Air


Double chance pour moi. Non seulement j’ai pu participer à un stage de pilotage organisé par la DRRS sur le Circuit du Val de Vienne, mais je l’ai fait avec le casque Scorpion EXO-2000 Evo Air. Casque racing que j’ai continué à tester lors d’un roulage loisir sur le circuit Bugatti du Mans. Ouais je suis chanceux. Car ce casque Scorpion, mes amis, a tout d’un futur champion.

Question style

C’est la version Cup de ce casque Scorpion que j’ai pu testée. Et je dois dire que cette déco en jette vraiment ! Enfin, de mon point de vue. Comme il en faut pour tous les goûts, la marque Scorpion a décliné ce casque en une dizaine de coloris différents, de l’uni (brillant ou mat) au réplica Bautista, en passant par des versions comme ce Cup ou le Brutus. Tout le monde y trouvera son compte.

Nous sommes plutôt sur un casque à usage circuit. Il est en fibres multi-composites à Structure Ultra-TCT® pour Thermodynamical Composite Technology. Autrement dit, niveau protection, on est au top.

Première prise en main du casque Scorpion EXO-2000 Evo Air

Passons au déballage. Dans la boîte, on retrouve bien évidemment le casque Scorpion EXO-2000, placé dans une housse épaisse et solide. On trouve aussi un Pinlock MaxVision® prédisposé qui recouvre la quasi-totalité de l’écran ainsi qu’un écran fumé, lui aussi placé dans une housse spéciale afin d’être protégé. Première fois que je vois ça pour un écran d’ailleurs… Mais le soleil n’étant pas complètement de sortie, je vais m’élancer avec l’écran clair.

Ce casque Scorpion taille un peu petit à mon goût. Je suis donc parti sur un L alors que je fais habituellement du M chez Shoei ou du M/L chez Shark. J’enfile le casque et là surprise, je découvre un chausson pour tête. Attention, je ne parle pas d’un vulgaire sabot en bois ou d’un vieux chausson. Non, je parle bien d’une version hyper confort…

On retrouve sur ce casque Scorpion EXO-2000 Evo Air la célèbre pompe AirFit System®, celle qui a lancé la marque à l’époque, pour ajuster le casque. Elle s’actionne simplement, à l’aide du pouce, au niveau du menton et vient gonfler des coussins d’air derrière les mousses des joues pour vraiment s’ajuster à votre tête. Pas d’inquiétude : un petit bouton juste à côté de la pompe permettra de les dégonfler, si vous avez par exemple trop forcé sur la pompe, et que vous mangez l’intérieur de vos joues 😀 Si vous portez des lunettes, pas d’inquiétude non plus, il y a de quoi passer les branches.

Une fois bien ajusté, on ne le sent presque plus. Il faut dire aussi que ce casque Scorpion ne pèse que 1 370 g. Il reste très léger, malgré la présence de la pompe. La fermeture double D, que l’on retrouve sur la quasi-totalité des casques racing, permet quant à elle d’ajuster parfaitement le serrage. Cette fermeture reste pour moi le top, une fois qu’on a pris le coup (après 2/3 fermetures).

En piste !

Me voilà parti, et pour tout vous dire, le champ de vision est parfait. Même en condition piste où l’on en fera pleinement usage. Avec un ajustement sur-mesure, le casque Scorpion EXO-2000 Evo Air ne bouge absolument pas. Aucune turbulence n’est à déplorer. Et surtout, il est plutôt du genre silencieux (apparemment, les coussins d’air aideraient sur ce point). Au Mans, j’ai pu pousser à plus de 260 km/h et même résultat… Avec forcément un peu plus de bruit, mais sans que ça en devienne désagréable. Je suis conquis !

Lorsque le soleil s’est pointé, j’ai rapidement pu utiliser les aérations de ce casque intégral grâce à une mentonnière réglable. En roulant, la différence n’est pas flagrante (même si les aérations sont pour moi suffisantes). C’est surtout en fin de session, lorsqu’on enlève son casque en général plein de sueur, que se trouve le gros point positif. Et bien, étonnamment, la ventilation en plus d’un tissu en Kwikwick3® ont permis de vraiment limiter ce côté « mouillé ». Un vrai bon point quand il est question d’enchaîner les sessions ! Bien sûr, après une journée complète, il ne sera pas totalement sec… Mais pas de souci : toutes les mousses intérieures sont démontables et lavables (testé en machine !).

Quand faut conclure…

Le casque Scorpion EXO-2000 Evo Air est un casque de très bonne qualité. Il offre un gros niveau de protection, un beau design, il est du genre plutôt léger et très bien ajusté, il offre un bon champ de vision, et reste silencieux. Que demander de plus ?

Pour ma part, ce casque Scorpion est largement suffisant si vous cherchez un casque racing. Ah oui, et cerise sur le chapeau, on le trouve à moins de 400 €. Je dirais même, moins de 350 € pour la version unie. Avec un tel niveau de performance, il devient difficile de faire mieux…

Poids7
Ergonomie9
Confort10
Ventilation9
Silence9
Finition10

Mon avis : Un casque qui passe en tête !

Avec de telles performances, le casque Scorpion Exo-2000 Evo Air prend largement la tête de la course : très bonne protection, beau design, légèreté, bon ajustement, bon champ de vision, silence... Que demander de plus ?
9

Partagez cet article

Joffrey

Développeur chez Motoblouz, je porte un casque aussi souvent que possible quand j'éteins mon PC ! Certes, je roule au quotidien en Triumph Street triple, mais je suis surtout un vrai fondu de piste, que je pratique au guidon d'une R1 2017. V à tous !

  • Philippe DuDoubs

    Je suis d’accord avec le fait qu’il taille petit. Pour moi il est entre 2 tailles. Je l’avait pris en taille M (ma taille habituelle) et j’ai eu mal aux oreilles sur long trajet. Je n’ai donc pas pu l’échanger mais c’est ma femme qui l’a récupéré. Ouf.
    Il est en effet magnifique en jaune avec des reflets violet. Très beau casque.