Essai du casque Jet Dexter Element


Malgré l’arrivée massive de casques intégraux au look classique, qui disait « casque rétro » pensait le plus souvent au casque jet. Si certains décrient le manque de sécurité, les adeptes prônent l’incroyable visibilité qu’ils procurent et le sentiment de liberté. L’hiver se terminant, je range le Caberg Ghost avec son masque fort pratique pour le casque jet Dexter Element au look plus estival.

Casque jet Dexter Element : une incroyable panoplie de coloris…

Décliné en dix modèles, avec deux coloris au choix pour certains, cela donne au total 14 designs différents. Cela va du mat au pailleté, en passant par le flaming très Old school sans oublier les gribouillés, ou ceux avec un stripe ou ceux plutôt girly. Sobre ou éclatant, faites vos choix !

… et autant d’accessoires

Le casque jet Dexter Element est aussi customisable que votre bécane. Si si, je vous le jure ! Des pressions métalliques peuvent recevoir l’écran Bubble Plucker. Le passe-sangle à l’arrière du casque jet peut quant à lui accueillir une paire de lunettes plus ou moins vintage, ou carrément le masque Dexter Hannibal en cas de matinée trop fraîche ou de météo pluvieuse. Si l’écran solaire intégré ne vous convient tout simplement pas, vous pouvez le retirer.

Une simplicité déconcertante pour une conception efficace

Ce qui est aussi intéressant avec les casques jet, c’est la conception très simple. Le casque jet Dexter Element ne déroge pas à la règle avec une bonne vieille boucle micrométrique d’une simplicité enfantine. Sa coque est composée d’ABS injectée et le calotin contient plusieurs densités. Encore une fois, du simple qui a fait et fera ses preuves… Le tout pour un poids de 1180 g affiché sur la balance.

Un casque bien pensé…

J’apprécie de pouvoir démonter les mousses pour pouvoir les laver (à la main). D’autant plus que c’est tellement simple de les retirer et les remettre. Les fameuses mousses sont partiellement composées de mesh pour favoriser la circulation de l’air. L’écran lui, tombe bien par rapport au nez. Attention cependant, quand on roule par temps froid (en dessous de 5°c) vos yeux ne vont pas apprécier, privilégiez donc les lunettes. Cela reste également valable pour les trajets autoroutiers !

… Mais (hélas) pas dénué de défauts

Cependant, j’ai un reproche à faire à la finition. En effet, certains modèles du casque jet Dexter Element ont un liseré cuivré sur le pourtour du casque. Or celui-ci étant adhésif, il y a des traces de pli sur mon modèle d’essai… Pas terrible pour le coup.

En outre, la première fois que j’ai voulu baisser l’écran solaire en roulant, j’ai eu une drôle de surprise : c’est quasiment impossible ! Il faut obligatoirement le baisser à deux mains grâce aux deux ergots placés de part et d’autre de l’écran. Un peu dommage…

Toujours par rapport à cet écran solaire, il est indiqué qu’il est amovible. Or le contenu de la boîte ne comprend pas de notice d’utilisation. Et celle répertoriée sur le site de Motoblouz n’en fait nullement mention. Par peur de tout casser ou de rayer l’écran, j’ai préféré ne pas tenter le démontage…

Sécurité

Comme tout casque jet homologué qui se respecte, le casque jet Dexter Element est homologué selon la norme ECE 22.05/J. Donc comme pour tout casque jet, ne vous attendez pas à une protection digne d’un casque intégral ou modulable. Et c’est tout… Chapitre clos !

Un intérieur respirant !

Sur un jet, nous n’avons pas de souci de ventilation… Mais certains fabricants font le choix d’un intérieur franchement pas respirant, laissant votre front aussi transpirant que lors d’une grippe carabinée à 40°c de fièvre. Avec le casque jet Dexter Element, que nenni ! Enfin, je l’ai testé au mois d’avril dans le Noooord, donc pas franchement révélateur je vous l’accorde…

Commander deux tailles et renvoyer la mauvaise…

J’avoue que lors du premier enfilage, je me suis dit « il taille petit ce casque« , surtout lorsque j’ai voulu mettre mes lunettes à branches épaisses… Là, j’ai compris le sens du mot douleur. En regardant les avis des acheteurs (qui sont excellents dans l’ensemble), beaucoup trouvaient qu’il taillait en effet petit. J’ai donc troqué mon S contre un M. Et bien, j’ai dû garder le S.

Conditions d’essai

Pour réaliser cet essai, j’ai parcouru 260 km dont 10 d’autoroute, 200 de nationale et 50 de ville sur une plage de température allant de 1°c à 21°c. L’essai a essentiellement été réalisé par temps sec (je vous expliquerai les raisons après).

Un bonheur à utiliser…

Quoi qu’il en soit, c’est un vrai plaisir de rouler avec ce casque Dexter. Rien ne vient gêner le confort, l’insonorisation vous permettra de rouler en full barouf sans avoir le paradoxe de mettre des bouchons d’oreille. Et franchement, cet écran solaire, je l’adore. Exit les lunettes de soleil (qui m’auraient fait mal de toute façon), plus besoin de m’en encombrer !

… mais surtout pas sous la pluie

Bon, vous me direz que nous sommes peu à rouler en custom sous la pluie. Si malgré tout, ça devait vous arriver, ne comptez pas sur le casque jet Dexter Element. Celui-ci ne pouvant pas recevoir d’écran Pinlock®, la buée se forme et on ne voit plus rien. Vous pouvez tenter le coup avec de bonnes lunettes ou un masque suffisamment aéré ou ayant lui-même un écran Pinlock®. Mais perso, je ne l’utilise qu’en cas de météo absolument sèche.

Finition mat ? Attention aux traces !

Ô rage, ô désespoir, ô tristesse infinie… Le casque jet Dexter Element Orange Flake n’étant plus disponible à ma taille, tout comme bon nombre d’autres déclinaisons à succès, j’ai dû me rabattre sur un bon vieux noir mat… Si c’est cette couleur qui vous fait vibrer, sachez qu’elle demande une attention particulière. Evitez de le manipuler avec des doigts gras, sales ou autres car vous risqueriez d’abîmer la peinture. Nettoyage fréquent obligatoire !

Poids4.5
Finition3
Insonorisation4.5
Choix d'accessoires4.5
Confort4.3
Ergonomie4

Mon avis : un casque jet aussi simple que son prix

Si l’idée de mettre une somme astronomique pour un casque jet "basique" vous rebute, alors vous apprécierez le casque jet Dexter Element. Simple, pratique avec son écran solaire rétractable et son intérieur démontable, un large panel de designs et la possibilité d’y ajouter des accessoires… Que demander de plus ? S’il n’est pas exempt de défauts, ceux-ci ne sont pas rédhibitoires et ne m’empêcheront pas de l’utiliser dès que la pluie n’est pas au programme !
4.2

Partagez cet article

Gab

Moi c'est Gab', depuis que j'ai obtenu le précieux sésame en 2013, je roule sur mon Sportster pour déambuler sur les boulevards et plus récemment mon Africa Twin pour affronter les conditions climatiques hostiles ou pour rider vers d'autres horizons. Egalement cycliste et parfois automobiliste, je prône le partage, la responsabilité et la sagesse collective sur la route. Quoiqu'il en soit, je recherche l'équipement sachant allier style, efficacité et protection.