Essai du casque Shark Spartan GT Carbon Skin


essai casque shark spartan GT

Disponible depuis le début d’année, la nouvelle version du casque Shark Spartan GT nous apporte son lot de nouveautés : revêtement intérieur complètement revu, nouveau fonctionnement de la visière et des aérations, solidité renforcée des ailettes et look mis à jour. Après avoir usé sa version précédente, c’est au tour du GT Carbon Skin de passer au banc d’essai.

Très bonne tenue, mais pas simple à enfiler

Comme sa version précédente, le casque Shark Spartan GT n’est pas simple à enfiler les premiers jours. Pour maximiser le maintien du casque et son isolation, une bande de textile stretch a été ajoutée. Au moment de mettre son casque, il faut donc passer cette bande avant de profiter d’un maintien qui est effectivement au rendez-vous.

L’intérieur est très confortable, sans être pour autant plus doux que l’ancienne version. Complètement amovible, les mousses sont en Alveotech. Il s’agit d’un tissu aux propriétés antimicrobiennes, anti-odeurs et anti-transpiration. Cette évolution corrige notamment les effets électrostatiques et les salissures qui s’incrustaient durement dans l’ancien revêtement intérieur.

essai du casque Shark Spartan GT

Pas simple de rentrer dans le casque Shark Spartan GT. Ici, on voit bien la couverture offerte par la bavette anti-remous.

De base, ce casque Shark propose une bavette anti-remous couplée à un système de retrait d’urgence. Pour encore plus d’isolation, une bavette encore plus couvrante est aussi fournie à l’achat. Avec toutes ces évolutions, vous avez la sensation d’une couverture totale, ce qui est très agréable. Même si ce n’est pas le casque le plus protecteur en termes d’isolation phonique, on se retrouve bien emmitouflé dedans. Cela le rend d’ailleurs plus accessible en saison hivernale.

Pour vous en dire un peu plus au niveau de la gestion du bruit, c’est à haute vitesse que ses performances se dégradent. Le vent vient siffler dans les oreilles. Avec les ventilations fermées ou sur les routes nationales, cet effet est atténué, le rendant très minime.

Ventilations et aérodynamisme haute performance

Côté aérations, le casque Shark Spartan GT version 2020 offre 3 ouvertures. Il y en a une au menton pour contrôler l’aération de l’écran, une sur le haut du casque pour l’aération du crâne, et une dernière à l’arrière pour augmenter la circulation de l’air. La ventilation est très performante, et est adaptée à toutes les saisons. Petit bémol concernant le système d’ouverture du haut du casque qui, bien que très esthétique et participant à l’aérodynamique du casque, est difficile à prendre en main. Ici point de gâchette, c’est l’ensemble du bloc qui sert d’ouverture.

esthétique reconnaissable du casque Shark Spartan GT

Difficile de ne pas reconnaître le Spartan ! On observe bien ici son isolation au niveau du cou.

Du point de vue de l’aérodynamisme, Shark a optimisé la performance de son modèle tout en conservant ses fixations latérales de visière « Shark skin » au profil aérodynamique favorisant la réduction passive des bruits. En route, le casque Shark Spartan GT ne souffre pas de turbulence et reste bien stable, même à haute vitesse.

Un écran nouvelle génération pour le casque Shark Spartan GT

Shark a revu un des points faibles de son ancienne version du Spartan : l’étanchéité de sa visière. Ce nouveau modèle propose maintenant un système de verrouillage en position fermée. Une excroissance intégrée à l’écran vient se verrouiller sur le devant du casque. Pour débloquer la visière, il suffit d’une pression sur un bouton accompagnée d’un mouvement vers le haut. Le bouton étant assez souple au toucher, la manipulation est très intuitive. Seule ombre au tableau, cette excroissance de visière qui peut gêner la vison en position mi-fermée.

essai du casque Shark Spartan GT

La vue du casque Shark Spartan GT comme si vous y étiez ! Vous la voyez l’excroissance ?

Le crantage ultra soft de l’écran VZ 300 est très agréable. La visière reste bien à sa place, même avec de fortes contraintes de vent, et reste très souple à l’usage. Notons que le système de démontage rapide de l’écran dispose maintenant d’une sécurité pour empêcher toute sortie involontaire de l’écran. Enfin le casque Shark Spartan GT est fourni avec un Pinlock Max Vision et dispose d’une protection solaire très couvrante, labellisée UV380. Celle-ci protège correctement du soleil sans pour autant être trop sombre.

Quoi de plus ?

Sur ce modèle, on retrouve une jugulaire à boucle double D. La mousse est creusée pour pouvoir accueillir un intercom Sharktooth®, mais n’importe quel autre modèle pourra convenir. A condition que les écouteurs ne soient pas trop épais.

Il en profite toutefois pour prendre un peu de poids : 150 g. de plus que sa version précédente, ce qui l’amène à 1440 g. pour une taille M. Alors que le poids était le gros point fort de la version précédente, sans la version 2020, il reste néanmoins dans les normes du marché.

Pour faire un tour du propriétaire encore plus approfondi, je vous donne rendez-vous sur cette vue 360.

Voir la fiche produit

Poids4.5
Ergonomie4.5
Confort intérieur4.5
Ventilation4
Silence3.5
Finition4.5

Mon avis : une référence dans le secteur des casques GT typés sport

Avec ses ailettes, le casque Shark Spartan GT dispose d'un look unique et reconnaissable entre mille. Avec un caractère sportif, ce casque est doté de fonctionnalités très complètes (écran solaire, aérations, Pinlock, etc.) J'ai apprécié son nouvel écran ultra agréable à l'usage ainsi que son poids qui reste très correct.
4.3

Partagez cet article

meuhsli

Créateur en 2013 du blog La poignée dans l'angle, j'ai enfourché ma première moto il y a une bonne dizaine d'années, de la 50cm³ au gros cube. Je roule aujourd'hui en S1000R, que ce soit pour des trajets moto-boulot-dodo ou de longues balades dominicales, seul ou en duo. Enjoy the ride !