Essai du casque modulable HJC I100


hjc i100-trois quart D integral

Avec la mise en place de la nouvelle norme ECE 22.06, nombreux sont les équipementiers qui proposent pléthore de nouveaux modèles. C’est la première fois que je plonge la tête dans un heaume relevant de cette norme et, le moins que l’on puisse dire, c’est que le casque modulable HJC I100 est une nouveauté qui va peser lourd dans le game* !

Éliminons d’emblée le seul gravier dans la botte du motard qui chaussera ce magnifique casque modulable : le poids du bouzin est conséquent. 1900g de technologie sur la mouille, soit l’équivalent d’un Shark EVO-GT avec un rôti de porc pour deux par-dessus. Je préfère annoncer la couleur tout de suite et ne pas vous prendre en traître. Pas de panique, le casque modulable HJC I100 est extrêmement bien conçu et terriblement bien équipé, ce qui fait passer la (lourde) pilule.

Quels choix retenus pour la conception du casque modulable HJC I100?

essai du casque modulable HJC I100

Un spin à 180°, la nouvelle « norme » du modulable

Le casque modulable HJC I100 est le dernier modulable labellisé ECE 22.06 de la marque coréenne. La solution de la mentonnière basculante sur 180 degrés a été choisie et tous ceux qui l’ont essayée chez différents équipementiers vous diront la même chose : c’est absolument redoutable ! La double homologation P/J vous permet de rouler dans tous les modes, en toute légalité.

Là où la marque HJC se démarque, c’est avec la possibilité de bloquer la mentonnière en mode jet à l’aide d’une commande (rouge) côté gauche. D’une simple translation du pouce vers l’arrière, un ergot vient empêcher mécaniquement le basculement de la mentonnière vers l’avant. Pour revenir à une liberté de mouvement, c’est un poil moins instinctif. Il faut tirer l’ergot vers l’avant ET l’intérieur du casque. Je vous conseille de vous exercer « à blanc » afin d’éviter le gros coup de sueur au guidon. A vrai dire, je ne me suis jamais servi de cette fonctionnalité car, sur la plupart des trajets effectués, j’alterne régulièrement les portions urbaines / voies rapides et donc les passages jet / intégral.

commande de verrouillage du casque HJC I100

Pas de fibre mais un transit (urbain) au poil !

Du polycarbonate « avancé » certes mais pas de fibre pour la coque du I100. C’est sans doute une des raisons de son embonpoint. Toutefois, le casque reste assez compact avec un côté stormtrooper dans sa livrée blanche. A noter que les modèles 2023 seront dotés de déco très bien réalisées qui rendent justice au design. Les assemblages sont absolument parfaits.

Aucun bruit parasite lors des manipulations des différentes parties mobiles. Aucune odeur suspecte. Les cinématiques sont fermes, extrêmement bien guidées. A n’en pas douter, le système respire la fiabilité ce qui n’est pas toujours le cas avec ce type de modulable, même chez les marques leaders du segment.

Deux écrans aux petits oignons, et une lentille en plus, ça me fait plaisir !

Non, ça n’est pas la promo de votre charcutier/traiteur préféré, c’est ce que propose le casque modulable HJC I100. Un écran principal incolore (pas référencé classe optique 1 mais d’une clarté dingue), bien rigide et pré équipé pour recevoir la fameuse lentille Pinlock livrée avec le heaume. Ce dernier se manipule aisément grâce à deux ergots discrets mais très bien calibrés, en bas de l’écran à droite et à gauche, permettant une utilisation ambidextre bienvenue.

essai du casque modulable HJC I100 en mode jet

L’écran solaire, à la teinte parfaite, s’actionne sur le côté gauche à l’aide d’un commodo sur glissière. Une translation vers l’arrière, et l’écran s’abaisse. Vers l’avant, il remonte et un cran permet d’être sûr qu’aucune descente intempestive ne viendra perturber votre arsouille. Attention amies/amis mélomanes et bavards impénitents, pensez y pour la pose de votre module Bluetooth préféré. HJC a cela dit aussi pensé à une solution maison, nous y reviendrons. L’écran solaire est réglable en descente à l’aide dune petite molette sur le côté interne gauche de la coque. Un livret fourni vous indiquera la marche à suivre pour le « pimper » à votre convenance.

molette réglage écran solaire du casque modulable HJC I100

Le test du casque modulable HJC I100 s’est déroulé sur tout le mois de septembre et le début octobre, et je n’ai pas (encore) eu besoin d’installer la lentille Pinlock. Les aérations sont suffisamment bien conçues pour évacuer la buée aux premiers tours de roues. Toutefois, c’est pour moi une option indispensable, pour le pilote tous temps que je suis, et c’est rassurant de savoir qu’en un tournemain, je serais tranquille pour les mois les plus froids et les plus humides.

De l’air, si je veux !

hjc i100-aeration basse semi ouverte

hjc i100-aeration basse fermée

Les aérations du casque modulable HJC I100 sont facilement pilotables avec des gants, parfaitement placées et très efficaces. Les entrées se situent sur la mentonnière et sur le front. La basse possède deux crans d’ouverture, fermes, et ça fait plaisir. La position la plus ouverte place l’obturateur en position horizontale et booste l’entrée d’air frais (si vous n’avez pas une bulle surdimensionnée). L’ouverture frontale possède, elle aussi, deux crans fermes pour doser l’entrée d’air. Les évacuations d’air vicié sont regroupées sous un petit spoiler arrière. Elles sont en plus camouflées lorsque la mentonnière est basculée vers l’arrière. Je trouve l’aération de ce système très efficace. Autant sur la qualité de la vision au petit matin frais qu’au niveau du rafraîchissement du crâne du pilote par temps chaud.

système d'aération du casque HJC I100

Mon cuir, mes bottes, et mon enclume sur la tête…

Le poids conséquent de ce casque HJC ne doit pas vous rebuter au regard de tout ce qu’il offre. Certes, si vous souffrez des cervicales, mieux vaut vous tourner vers un modèle plus léger… Mais vous n’y trouverez peut-être pas tous les agréments du casque modulable HJC I100.

Le confort de port est délicieux. Pour une fois, j’ai trouvé la taille du HJC moins petite. D’habitude, je dois monter d’une taille par rapport aux Shark, Nolan, Shoei ou LS2, et ainsi troquer mon L pour un XL. Cette fois, je suis resté sur du L et, bien qu’un peu plus comprimé, aucune douleur n’est venue perturber le test. Le moelleux des mousses de joues est parfait, comme celui des languettes protectrices de la jugulaire (à boucle micrométrique). Enfin, la très large ouverture, écran relevé, vous permet de profiter d’une vraie sensation de jet tout en vous sentant bien protégé dans cette coque très enveloppante.

casque modulable HJC I100 en mode jet

A moto, l’équilibre, c’est important

Et pour un casque modulable, c’est aussi le cas. C’est cet équilibre de répartition des masses du casque modulable HJC I100 qui permet de le porter sans fatigue. On sent que l’accent a été mis sur la position jet tellement le poids, dans cette position, ne se ressent pas. Les prises d’informations visuelles se font sans problème, même à vitesse soutenue. Porté la majeure partie du temps en jet, j’avais du mal à accepter la différence de poids (pourtant vérifiée) avec mon EVO GT. C’est lors du passage en intégral que la réalité revenait à moi… Je sentais le poids plonger légèrement sur l’avant. Du coup, un léger réajustement de la position de pilotage s’imposait. Tout se fait naturellement avec un peu d’habitude et, après la surprise de la première manipulation, vous n’êtes plus perturbé et accompagnez le mouvement.

casque modulable HJC I100 en mode intégral

Sens, efficacité, fluidité

C’est ce qui m’a marqué lors de l’utilisation de la cinématique de la mentonnière. Du sens car HJC a choisi d’abaisser automatiquement l’écran lors du passage en jet et en intégral. Tout le contraire de la concurrence française. Et croyez-moi, ça marche tout le temps, et c’est exactement ce que je cherchais. Imaginez un passage jet/intégral rapide pour vous protéger des projections (eau, gravier, fleurs d’admirateur). En un geste, l’intégralité de votre visage est protégé. Pas besoin d’enchaîner un combo qui vous fera quitter le guidon deux ou trois secondes de trop.

En plus, en 5 semaines de port quotidien, jamais le système ne s’est bloqué. J’ai toujours pu pivoter la mentonnière, descendre l’écran solaire, remonter l’écran principal, ouvrir ou fermer les aérations… Au moment voulu. Peu de bruit plastique, toujours des cinématiques guidées au millimètre. C’est extrêmement rassurant de rider sans risquer de ne pas pouvoir rabaisser sa mentonnière à cause d’un écran trop lâche qui s’est baissé inopinément.

All Inclusive

intérieur du casque HJC

Dans le carton de son casque modulable HJC I100, la marque vous en donne pour votre argent. Outre le heaume protégé dans sa housse grise et une lentille Pinlock emballée, vous avez le droit à un vrai mode d’emploi. Rappelons que ce n’est pas le cas pour d’autres grandes marques et avouez que c’est bien pratique quand on a un casque avec autant de réglages et de manipulations possibles. Ainsi, le système d’aération, la manipulation et le réglage en hauteur des écrans, la manipulation de la mentonnière ou son blocage n’auront plus de secret pour vous. HJC fournit même un petit flacon de lubrifiant pour prendre soin des joints en caoutchouc de l’écran. Plus d’excuse pour ne pas soigner votre précieux.

commande de la mentonnière du casque HJ C I100

Cerise sur le gâteau, ce casque modulable HJC dispose d’un vrai déflecteur sur la mentonnière, garantissant le top de l’agrément thermique en période froide. Seul les autocollants réfléchissants étaient manquants. Qu’est-ce que c’est laid de toute façon !

Module Bluetooth, une solution maison !

La nouvelle gamme HJC propose aussi un module Bluetooth spécialement conçu pour intégrer leurs casques prééquipés, le HJC 21 B. Le casque modulable HJC I100 dispose en effet de « poches » ou de « trous », déjà creusés, pour accueillir des oreillettes, les câbles et la base du système intercom. Si vous achetez le matériel adapté, en gros, vous pouvez très facilement l’installer dans le casque. Seule la commande, très minimaliste, dépasse sur le côté et minimise ainsi l’altération autant cosmétique qu’aérodynamique que provoque ce genre de dispositif.

hjc i100-predisposition intercom

Vous l’aurez compris après (l’éprouvante) lecture de cet essai, j’ai trouvé plein de qualités à ce casque modulable HJC I100. En pratique, il est très confortable, son niveau d’insonorisation est parfait et permet un pilotage reposant. La qualité de ses écrans est surprenante de clarté et d’agréments, même sans le Pinlock. Enfin, l’efficacité de l’aération vous permet de rouler été comme hiver sans désagrément thermique. Le seul véritable défaut de ce casque très bien né, parfaitement équipé, aux normes les plus récentes et de toute beauté… C’est son poids.

Voir la fiche produit

*game = jeu

Poids1.5
Ergonomie4.8
Confort intérieur4.8
Ventilation4.5
Silence4.5
Finition4.5

Mon avis : un casque modulable nouvelle norme très bien né

Le casque HJC I100 modulable est un excellent partenaire au quotidien. Il est bon partout. Son confort sonore et visuel, la cinématique de sa mentonnière, tout permet un ride dans des conditions optimales. Seul son poids conséquent nécessite réflexion au regard de son prix très bien placé et de ses nombreuses qualités.
4.1

Partagez cet article

Anthony

Passionné de moto et friand de tout ce qui touche à la culture motarde depuis l'adolescence, j'écume les routes quotidiennement en deux ou trois roues depuis la crise de la quarantaine. Scooteriste et motard urbain, je soigne mes trajectoires et pose le regard comme un vrai, pour le genou on verra plus tard!