Essai des gants Rev’it Sand 4 H2O


les gants Rev'it Sand 4 H2O à l'essai

Les gants Rev’it Sand 4 H2O sont une version orientée touring des petits frères Sand 4. Imperméables et plus chauds, ils représentent une option fiable, capable d’affronter des conditions climatiques plus extrêmes et variées. Après plus de deux mois et demi d’un usage quotidien, parfois intensif, en Amérique centrale, je vous partage mon opinion quant à ces gants d’aventuriers.

Des gants de voyageurs qui se méritent !

Pour la petite anecdote, ces gants Rev’it ne sont pas arrivés dans nos mains sans peine. Avec une dizaine de jours de retard, notre colis arrive enfin à Los Angeles en Californie (passage des douanes difficile à priori). Manque de pot, nous sommes déjà sur les routes du Mexique. C’est un ami qui se charge de transférer le colis à San José del Cabo, à la toute pointe de la basse Californie où nous devrons le récupérer quelques jours plus tard. Mais ça, c’est sans compter le passage aux douanes à Mexico où le colis sera séquestré pendant pratiquement un mois. Bien sûr, une fois (enfin) réceptionné à San José del Cabo, nous ne sommes plus là ! Un envoi DHL plus tard, nous voilà à la réception d’un bureau de Mexico city, colis dans les mains, sourire aux lèvres.

Malheureusement, à l’ouverture du colis, on se rend très vite compte que les gants ne sont pas là (alors qu’ils y étaient bel et bien à Los Angeles). Merci la douane mexicaine, pas de petite note administrative d’importation, un beau vol en bonne et due forme… Il faudra donc attendre la venue de mes parents (merci papa et maman), au Guatemala, pour enfin récupérer cette paire de gants Rev’it Sand 4 H2O tant convoitée. Et merci aussi à Motoblouz qui aura pris la peine de remplacer la paire de gants volée, et de l’envoyer cette fois-ci plus simplement en France !

Alors ces gants qui ont fait le tour du monde, que l’on a crus recevoir mais en fait non… On en pense quoi exactement ? Au prix affiché de 140 €, on est sur du haut de gamme. Pour ce genre d’investissement, on s’attend à des matériaux de qualité, une finition parfaite, une bonne durabilité, en plus du classique confort et de la protection, bien sûr.

Des noms compliqués pour des matériaux dernier cri

Niveau look, Rev’it nous propose deux coloris pour ces gants Rev’it Sand 4 H2O. Une première version à dominante noire avec une touche de bleu, blanc et rouge pour les plus chauvins (initialement prévue pour nos voisins Hollandais, j’imagine, étant donné le pays d’origine de la marque – mais ça marche aussi pour la France…). Et une seconde version full black. On a opté pour le bleu, blanc, rouge, bien sûr et niveau style, c’est du propre.

Niveau construction : du PWR/Shell 500D, de l’Hydratex/z-liner, du TPU, du TPR, du Temperfoam… Wow, ça en jette tous ces chiffres et toutes ces lettres. Les constructeurs aiment bien les brevets avec des noms compliqués qui ont l’air super robustes. Malgré tout, sur le papier comme dans la vraie vie, la R&D a fait du bon boulot et on est vraiment sur des matériaux robustes de qualité.

essai des gants Rev'it Sand 4 H2O
Tout s’agence parfaitement, rien ne dépasse. C’est un patchwork complexe et réfléchi censé offrir protection avant tout ainsi que confort et dextérité. La grande majorité du gant est composée de cuir de chèvre, associant une bonne sensation de toucher et une haute résistance à l’abrasion. Pour la mobilité, le PWR/Shell 500D (Cordura façon Rev’it) offre un poil plus d’élasticité avec tout autant de résistance à l’abrasion. On le retrouve sur les zones mobiles du dos de la main comme le poignet et la base des doigts. Enfin la manchette est essentiellement constituée du z-liner Hydratex, un tissu plus léger, mobile et peu volumineux qui permet de glisser la manchette du gant sous n’importe quelle veste de moto.

Une protection complète

Pour la protection CE, on est sur du niveau 1. Concrètement, on retrouve sur ces gants Rev’it Sand 4 H2O une large coque en TPU dur pour la protection du coup-de-poing. La finition est vraiment sympa, surface diamant, un vrai petit bijou. On a ensuite de nombreux inserts, plus petits et plus mous, en TPR, répartis sur les doigts et la paume de la main. Dans le détail, on en trouve deux sur les phalanges du majeur, de l’annulaire et de l’auriculaire ; un sur l’index, le pouce et la paume de la main. En bonus, le logo Hydratex/z-liner est réfléchissant sur la manchette. Ajouter à cela trois petites bandes sur la base des doigts au niveau des soufflets, et on obtient un surplus de visibilité pour les autres usagers de la route.

A noter qu’il existe plusieurs renforts en cuir de chèvre sur les zones vulnérables du gant. Comme sur la paume de la main par exemple en friction constante avec les commandes. Les doubles coutures assurent un maintien parfait et une durabilité excellente, on l’espère.

La coupe décalée des gants Rev’it Sand 4 H2O

Dans un monde idéal, j’aurais pu tester les gants, m’assurer de choisir la bonne taille, etc. Malheureusement, nous ne vivons pas dans un monde idéal. Et je me vois dans l’obligation de vous révéler l’abominable vérité sur la façon dont ces gants sont taillés. Bon, il faut savoir d’abord que j’ai peut-être des mains atypiques, grandes mais plutôt fines. Alors, je suis quand même allé faire un tour du côté des avis, histoire de proposer une analyse objective et complète. Et c’est unanime : les gants taillent plutôt petit et la coupe ne convient pas forcément à monsieur Tout-le-monde.

Il semblerait que la paume de la main soit assez étroite et pas forcément proportionnelle à la longueur des doigts qui elle, est plutôt grande. De mon côté, le XL est plutôt serré sauf au niveau des doigts. Je pense que le XXL aurait fonctionné à merveille. Si vous avez une morphologie de main similaire à la mienne (plutôt fine et élancée), vous trouverez la taille qui vous convient pour ce modèle.

A noter : les gants sont plutôt durs à « faire » comme on dit. Ne comptez donc pas sur un agrandissement futur si ces derniers sont trop petits pour vous.

focus sur les matériaux des gants Rev'it Sand 4 H2O

Autre petit point noir, il semble que l’étranglement au poignet soit relativement étroit. Les gants Rev’it Sand 4 H2O sont donc difficiles à enfiler. Pour vous aider, Rev’it a ajouté une petite languette à la base du gant sur laquelle vous pouvez tirer. Je pense que ces languettes seront robustes dans le temps si vous avez choisi la bonne taille et que vous les utilisez normalement. Pour mon cas, j’en ai déjà cassé une.

Pas de problème… que des solutions !

Si vous avez une morphologie de main plus classique, petites et dodues, ou « normalement » proportionnée, on vous conseille deux options. La première est de bénéficier du retour gratuit de chez Motoblouz pour ainsi avoir la possibilité d’essayer différentes tailles et s’assurer d’un confort optimal. La seconde est d’opter pour un modèle similaire, en termes de protection et de saisonnalité, qu’on a testé et approuvé : les gants Rev’it Dominator GTX. Certes, moins imperméables, à considérer si vous roulez souvent sous la pluie donc.

Le confort et la mobilité

Souci de taille à part, ces gants sont super confortables. Des coussinets en mousse permettent d’adoucir la sensation des coques en TPU/TPR qui ne se sentent pas du tout. Toutes les protections sont bien placées et n’amputent pas la mobilité générale de la main. Il n’y a pas non plus de couture qui fait mal à l’intérieur, et le tissu est doux et homogène. Malgré la combinaison des différentes couches de matériaux, la sensation de toucher est bonne. On sent bien les commandes on et off road. A la base des doigts (index/majeur/annulaire), on retrouve des petits soufflets qui assurent un accès aux leviers naturel et sans forcer. C’est ici que se trouvent les inserts réfléchissants mentionnés plus haut.

gants Rev'it Sand 4 H2O aux commandes
Ces gants Rev’it Sand 4 H2O sont sécurisés par une sangle fine de serrage en Velcro au niveau du poignet. Une fois serrée, le gant reste bien en place. Une seconde patte de serrage sur la manchette, plus large, permet d’ajuster le gant en fonction du blouson porté. Les gants sont mi hauts. La manchette est plutôt légère et ne pose aucun souci une fois glissée sous la veste.

Automne, printemps, peut-être hiver et… c’est tout !

S’équiper pour un voyage d’un an et demi en Amérique Latine, ce n’est pas forcément facile. On sait qu’on va affronter un peu tous les climats et on recherche un équipement polyvalent. Nous allions rouler en pleine saison des pluies en Amérique centrale, et je me suis dis qu’une version imperméable des Sand 4 ne pouvait qu’être un bon investissement.

Les gants Rev’it Sand 4 H2O sont bel et bien imperméables grâce au z-liner/Hydratex. Similaire à un Goretex, il s’agit de trois couches collées ensemble, avec les couches intérieures et extérieures imperméables. Cette technologie offre une meilleure sensibilité, une usure moindre et davantage de confort. Mais après avoir roulé et traversé le Guatemala, Salvador, Honduras, Nicaragua et Costa Rica, ça commence à macérer là-dedans… Les températures sont plutôt chaudes et si l’eau a du mal à rentrer dans un sens, elle a aussi du mal à sortir dans l’autre. On privilégiera donc ces gants, comme indiqué sur la fiche produit, pour la mi saison.

Point positif, la technologie McFit. Elle solidarise les différentes couches du gant et leur permet de bien rester en place sur les doigts. De cette manière, vous pouvez enlever vos mains moites sans avoir le revêtement intérieur qui se fait la malle. Retirer et remettre ses gants rapidement dans toutes les situations, on aime.

Go Go Gadget aux gants…

En bonus : index et pouces Touchtech ! Vous pouvez ainsi manipuler vos smartphones et GPS sans encombre. Cela fonctionne parfaitement. C’est d’ailleurs super pratique d’avoir les deux doigts pour pouvoir zoomer et dézoomer une carte sur votre appli de navigation préf’.

Second bonus : l’essuie-glace de doigts. On le retrouve sous forme d’une doublure polaire sur la tranche intérieure de la main gauche. Contrairement aux inserts en plastique, ce dernier offre une plus grande surface, idéal pour essuyer sa visière.

tester les gants Rev'it Sand 4 H2O

Pour conclure, quant à mon expérience personnelle, je dirais que la combinaison d’une utilisation inadéquate (environnement chaud) et d’une taille un poil petite font que mon expérience avec ces gants Rev’it Sand 4 H2O n’est pour l’instant pas parfaite. Mais je reste convaincu que d’ici plusieurs mois, sur les routes venteuses et froides du Chili et de l’Argentine, je ne regretterais pas de les avoir choisis !

Voir la fiche produit

Protection 4.5
Esthétique5
Polyvalence3.5
Coupe / Taille3
Confort4.5
Matériaux / Finition4.5

La qualité Rev'it au rendez-vous... Si c'est la bonne taille

Rev'it associe une fois de plus des matériaux de qualité et robustes pour nous offrir une paire de gants mi saison qui en jettent et qui protègent bien.
4.2

Partagez cet article

One Month One Ride

Max est un passionné-passionnant de motos. Moi, Mathilde, je suis passionnée par les voyages (et par la bouffe). C’est en duo (ou trio avec la Super 10) que nous avons décidé de partir vivre et rider sous le soleil de Californie. Histoire de découvrir le pays, la culture… et les merveilles culinaires américaines. Alors c’est en duo qu’on vous résume ici nos folles… ou plutôt nos terreuses, ensoleillées, et merveilleuses aventures. Suivez-nous aussi sur Insta.