Essai du pantalon de pluie DXR Tactic


Essai du pantalon de pluie DXR Tactic

Aujourd’hui on double-teste le pantalon de pluie DXR Tactic. Oui car en complément de notre essai, vous pouvez checker celui de Gab pour l’ensemble veste/pantalon de pluie DXR. Grâce à ces deux articles et aux 336 avis disponibles sur le site Motoblouz, vous serez incollable et pourrez éventuellement obtenir le grade de Dr. en pantalon de pluie DXR.

Bon soyons honnête, je ne vais pas vous écrire un article de 3000 mots sur un pantalon de pluie, au risque de vous « noyer » jusqu’à en perdre votre attention. Cette fois, c’est promis : je serai bref, concis, précis, rapide… Ok on arrête de tourner autour du pot.

Finis les pantalons sac-poubelle

Qui n’a jamais succombé à la tentation de se façonner un super équipement avec de magnifiques sacs-poubelle à l’approche d’un orage non-anticipé ou totalement surprise ? Sans oublier ce bon vieux poncho Disneyland qui, on se dit, va potentiellement faire l’affaire… mais finit toujours par se transformer en emmental au bout de dix minutes de trajet sous pluie battante (et non, le gruyère n’a pas de trou).

Le pantalon de pluie DXR Tactic, c’est un peu celui qui vous fera oublier tous ces mauvais souvenirs (ou expériences de vie ridicules). Il permet de dire adieu aux créations en plastique rafistolé. Le pantalon DXR est un vrai pantalon de pluie : costaud, imperméable et durable. Trois essentiels dispo en plus à moins de 30 €.

Essai du pantalon de pluie DXR Tactic

Pantalon de pluie DXR Tactic : étanche, et pas qu’un peu !

Niveau matière, on est sur un Nylon 100 %. L’étanchéité est donc garantie… à 100 %. Dans le même ordre d’idée, les coutures sont thermo-soudées. Résultat, il est tellement étanche que le delta du Mékong créé sur la partie inférieure de votre jambe n’hésitera pas à se déverser sur le bout de votre chaussure (pensez donc à l’associer à des chaussures étanches, et non à une bonne vieille paire de Vans… comme je l’ai fait).

Cependant, je dois vous avouer que je n’ai pas pu le tester sur une longue période ou sous toutes les conditions, même les plus extrêmes. Alors qu’il faisait que pleuvoir l’an dernier, à partir du moment où j’ai reçu mon beau pantalon de pluie DXR : la pluie a littéralement cessé de tomber sur la ville de Los Angeles. Du coup, je n’ai effectué que quelques petits trajets sous pluies légères… Lors desquels, il a parfaitement rempli sa mission.

Aussi, et pour l’anecdote : pendant que je roulais tranquillement avec mon pantalon étanche Ixon Cross Air, mon père (qui avait trop chaud) a pu le tester, sous pluie battante, pendant environ 1h30 SANS PANTALON DESSOUS. Résultat des courses, aucune goutte de pluie ne s’est infiltrée et le pantalon DXR Tactic a permis à la fois de préserver les jambes de mon père et de lui éviter un rhume 3 jours après.

Cette expérience + les 336 avis majoritairement positifs sous la fiche produit, je pense que ce pantalon est largement apprécié. Et à la vue de son prix, je peux facilement affirmer qu’il offre un excellent rapport qualité / prix.

Essai du pantalon de pluie DXR Tactic

Un point sur la coupe ?

La coupe générale tient compte du fait que ce ne sera pas votre seul et unique pantalon (sauf si vous êtes mon père donc). L’équipement moto ayant la fâcheuse tendance à être volumineux : il y a de la place, beaucoup de place sous le pantalon de pluie DXR Tactic. La taille et le diamètre sont bons. La longueur en revanche est un peu extrême… C’est une taille très haute donc. Pour 1 m 76, j’ai pris du M, et c’est largement suffisant.

Les détails qui tuent

A la taille, il y a un élastique qui fait bien son taff et serre bien, tout en permettant de facilement accéder aux poches de votre pantalon (au-dessous). Et au cas où l’élastique fatigue, il y a aussi de quoi glisser une ceinture.

Elastique à la taille du pantalon de pluie DXR Tactic

En partie basse, on retrouve un velcro à la cheville ainsi qu’une bande élastique qui viendra s’appuyer sous la semelle. Du coup, l’ensemble résiste plutôt bien à la prise au vent. Finis les coups de fouet sur le mollet, et fini le pantalon qui remonte jusqu’aux bretelles à la moindre accélération.

sangle sous le pantalon de pluie DXR fermeture du pantalon de pluie DXR

fermeture éclair le long du pantalon de pluie DXR Tactic

Un autre point intéressant concerne la fermeture éclair disposée sur toute la longueur des jambes. Située sur la partie extérieure du pantalon, elle est protégée par un rabat, lui-même maintenu par du velcro. Cela permet de rapidement enfiler le pantalon sans devoir se déchausser ou initier une épreuve olympique de contorsion.

Enfin, la petite marque française DXR n’a pas oublié d’assurer votre visibilité auprès des autres usagers de la route. Vous trouverez donc des éléments rétro-réfléchissants en position latérale basse sur les velcros de fixation des chevilles. De même pour le logo de la marque sur la cuisse gauche.

Micro bémols (ou points d’amélioration)

Un point sur l’encombrement du pantalon. De nature plutôt solide et épais, il est vrai qu’il prend un peu de place dans le top case une fois plié, et qu’il pèse son poids. On n’est pas sur du K-Way ultra compact. Malgré tout, sa robustesse devient un point fort une foie enfilé ! Autre point négatif : l’absence de poches.

Bien sûr, il ne s’agit pas d’un équipement haute performance : ainsi, on évitera de l’enfiler à l’arrache. On soignera l’enfilage pour ne pas tirer sur certains points faibles et le fragiliser.

Sachez enfin qu’il y a une doublure fixe en nylon qui permettrait d’éviter la transpiration… Bon, je vous avoue ne pas comprendre ce point, mais ce pantalon sera définitivement votre allié si la température n’excède pas les 20°C. Au-dessus, et sous un gros orage de chaleur, il commencera à faire un peu chaud.

Voir la fiche produit

Etanchéité5
Confort4
Coupe3.5
Finitions4
Rapport Qualité/Prix4.5

Mon avis : rapport qualité / prix au rendez-vous !

Pour moins de 30 €, on peut dire que le rapport qualité / prix est au rendez-vous. Ce pantalon de pluie, relativement facile à enfiler et à transporter, fera l’affaire au quotidien pour éviter d'arriver trempé au boulot. Cependant, n’oubliez pas qu’il ne s’agit pas d’un équipement de sécurité. Il assure surtout le confort des plus vaillants qui n’hésitent pas à braver la pluie en moto. Il procure une protection thermique, c’est tout !
4.2

Partagez cet article

One Month One Ride

Max est un passionné-passionnant de motos. Moi, Mathilde, je suis passionnée par les voyages (et par la bouffe). C’est en duo (ou trio avec la Super 10) que nous avons décidé de partir vivre et rider sous le soleil de Californie. Histoire de découvrir le pays, la culture… et les merveilles culinaires américaines. Alors c’est en duo qu’on vous résume ici nos folles… ou plutôt nos terreuses, ensoleillées, et merveilleuses aventures. Suivez-nous aussi sur Insta.