Essai du casque Airoh Commander Carbon


essai casque airoh commander carbon

Ouais, encore un essai du casque Airoh Commander. Si vous avez déjà lu l’article de Monsieur Marcin, vous trouverez ici quelques similarités… Et quelques particularités. Car le casque Airoh Commander Carbon que j’utilise au quotidien est : en carbone (sans surprise, c’est dans son nom). C’est sa particularité principale et je dirais aussi, son plus bel atout.

Vision globale du casque Airoh Commander Carbon

Pour la première fois, le Airoh au bras, un mec m’a abordée en me disant « joli casque ». Alors oui, on peut dire que le casque Airoh Commander Carbon a de la gueule, à tel point que les gens le remarquent. Un design un poil agressif, avec une mentonnière qui pointe vers l’avant et une courbe arrière qui remonte légèrement. La forme générale de ce casque Airoh a été soufflée pour l’aérodynamisme, la prise au vent, l’insonorisation. Mais il faut dire qu’elle lui donne aussi du caractère, SON caractère.

Pour les présentations rapides, la carte d’identité, il s’agit d’un casque intégral avec une coque en fibres de carbone. Côté jugulaire, il est équipé d’une boucle double-D. Et l’intérieur (démontable et lavable) est en tissu microfibre, doux, chaud, agréable.

En termes de coloris, le casque Airoh Commander Carbon affiche fièrement sa composition, avec un aspect carbone à 100 %. Dans les tons noirs, gris, blancs (très légers) : il est discret, sobre. Seul son logo est affiché en gros à l’arrière. Visuellement, il me plaît et apparemment, je ne suis pas la seule à qui il a tapé dans l’œil.

Casque Airoh Commander Carbon testé par OneMonth OneRide

Un casque typé cross

Ce design typé cross avec mentonnière en avant est la raison de mon choix. Ça joue totalement sur son style, son esthétique. Cependant, le revers de cette qualité est qu’il a une prise au vent plus importante qu’un casque intégral basique et rond. Ce n’est pas foncièrement gênant, mais il est vrai que passer d’un casque intégral à la forme classique à une forme typée cross peut surprendre. Tourner la tête, à vive allure, et le casque tient moins en place qu’une « boule classique ». C’est une habitude à prendre, et on la prend très rapidement.

Une taille au poil !

Justement, j’étais avant équipée d’un intégral basique, bien rond, bien classique, car c’était le seul casque qui m’allait en termes de taille… Même en XS, les cross étaient ENORMES. Bien trop gros pour ma micro-tête. Ici, j’ai commandé la taille XS (en y croyant peu, honnêtement) : et il me convient parfaitement. Même s’il s’agit d’un cross. Donc, amis à petite tête, sachez que vous trouverez votre bonheur chez Airoh, et c’est plutôt cool. Ils proposent deux tailles de calotte pour des casques allant du XS au 2XL.

Casque Airoh Commander Carbon au design agressif

Sa qualité : son ultra légèreté

On y vient. Le casque Airoh Commander Carbon, c’est LE modèle 100 % carbone de la gamme Commander (relativement large). Ce casque est ultra léger, un vrai poids plume. Et cela se ressent bien évidemment porté, en balade, on et off road. Il ne me fatigue absolument pas le cou, les cervicales ou donne mal au crâne. Le casque Airoh se fait à peine sentir, que vous soyez sur ou hors sentiers, que ce soit pour faire une course rapide ou un long trip. Je n’aurais pas peur de l’embarquer avec moi pour des aventures plus longues, plus dures, plus physiques. Car cette légèreté joue en plus sur son confort. Ça, et les mousses intérieures. Même avec écran solaire et visière, on est sur un poids contenu de 1400 g.

ventilations et poids plume pour le casque airoh commander carbon

D’autres qualités à citer

Pas de panique, son poids n’est pas sa seule et unique qualité : il en a d’autres.

Il est super bien ventilé. Il dispose en effet d’une ventilation au menton, et deux ouvertures plus fines sur le haut du crâne. Cette particularité le rend bien agréable en off road ou lorsque les températures remontent. Le champ de vision est lui aussi agréable car ultra large. Il se veut en plus anti-rayures et livré avec écran anti-buée Pinlock, de série. Pour terminer sur votre visibilité, le casque Airoh est dispo avec un écran solaire. Pour résumer : vous pouvez ainsi l’utiliser quelles que soient les conditions météo. Par temps froid, pas de buée, par grandes chaleurs, les ventilations, par soleil, l’écran adéquat.

ventilations du casque Airoh Commander Carbon

D’ailleurs, en parlant d’écran, le casque Airoh Commander Carbon est aussi dans le genre intelligent car l’écran peut être enlevé pour une utilisation à nu. Autrement dit, vous pouvez enlever l’écran pour y glisser un masque et passer sur tous les terrains. La visière quant à elle peut aussi s’enlever (si vous préférez le bitume).

Enfin, le dernier détail qui lui a permis de conquérir mon cœur : une petite ouverture sur le côté gauche de la calotte pour faire passer les fils de l’intercom (visible ici sur la photo). Malin.

Casque Airoh Commander

Le petit détail (qui fâche ?)

Je termine avec le seul et unique bémol, aussi évoqué par Monsieur Marcin : l’agressivité de son écran solaire. La glissière sur le côté pour l’enclencher est assez dure donc je vous avoue que je donne tout ce que j’ai dès que je dois rabattre l’écran. Entre nous, pour moi « sac de sable », ce n’est pas vraiment un souci. Pour les pilotes, je pense que la manipulation est gênante. Aussi, et lorsqu’il descend enfin, il le fait d’un coup sec et franc : c’est assez surprenant. J’ai toujours peur qu’il vienne frapper violemment mon nez, mais s’arrête toujours à temps. Un peu trop à temps peut-être car il est relativement court, cet écran solaire. Mais je finirais par dire qu’il est là, et c’est déjà pas mal.

Aussi et je dois bien vous l’avouer, il y a quelques heures avant de rédiger cet article : j’allais évoquer deux autres « défauts » à ce casque. Deux défauts auxquels Monsieur Marcin lui, n’avait pas été confronté. Quel chanceux, avais-je pensé. En fait, c’est juste que Monsieur Marcin est beaucoup plus malin. Pendant des mois, j’utilisais mon casque en ayant froid au cou… car je n’avais pas installé la bavette. J’arrêtais pas de me répéter : « à ce prix-là, Airoh aurait pu ajouter ce simple bout de tissu qui change la vie« . Ils l’avaient ajouté : dispo dans les accessoires du casque… mais il n’était pas monté, et donc je ne l’avais pas vu. Oups. Et pendant des mois, je me disais aussi que ce casque avait quand même son petit défaut : l’impossibilité de détacher l’intérieur pour être lavé… Alors que si, encore une fois : c’est noté sur la fiche produit. Et je viens de le vérifier.

Comme quoi, avant de juger, il faut toujours chercher, chercher, chercher. Merci Airoh pour la qualité de ce casque, il est parfait.

Voir la fiche produit

Esthétique / Design 4.8
Poids 4.8
Confort 4.5
Ventilation 4.5

Mon avis : toujours à la recherche d'un vrai défaut !

Après 3 bon mois sur le haut de mon crâne, je suis toujours à la recherche d'un défaut pour ce casque Airoh Commander Carbon (mon petit côté français). Quand est-ce que je vais arrêter de chercher, et pleinement profiter de sa légèreté, son design, son confort... C'est un casque clairement agréable à porter, sans défaut, qui se fait vite oublier. Que ce soit sur les routes au quotidien, en off road, sur les longs trips. Je recommande le Commander les yeux fermés !
4.7

Partagez cet article

One Month One Ride

Max est un passionné-passionnant de motos. Moi, Mathilde, je suis passionnée par les voyages (et par la bouffe). C’est en duo (ou trio avec la Super 10) que nous avons décidé de partir vivre et rider sous le soleil de Californie. Histoire de découvrir le pays, la culture… et les merveilles culinaires américaines. Alors c’est en duo qu’on vous résume ici nos folles… ou plutôt nos terreuses, ensoleillées, et merveilleuses aventures. Suivez-nous aussi sur Insta.