Essai des chaussures Rev’It Ginza 2


essai des chaussures Rev'it Ginza 2

Pour le daily commuter à moto, protéger ses pieds sans avoir à se changer une fois arrivé à destination peut être un casse-tête. Pas facile, en effet, de trouver une paire de chaussures/bottes qui soit à la fois protectrice en cas de pépin sur la route, et visuellement pas trop typée « équipement de moto ». Heureusement, les fabricants pensent à nous et proposent des chaussures montantes qui parviennent à répondre à cette problématique. C’est le cas des chaussures Rev’it Ginza 2.

Rev It, fabricant d’origine hollandaise, est généralement plus réputé pour ses produits destinés au grand tourisme routier ou aventure que sa gamme urbaine. Et pourtant, celle-ci est aussi riche d’excellents modèles. Des produits qui répondent bien aux besoins des motards du quotidien, tout en étant assez polyvalents pour être utilisés au-delà de la jungle citadine. Avec les chaussures Rev’it Ginza 2, on est exactement dans ce cadre-là. Je les ai éprouvées durant tout un trimestre de trajets périurbains pour aller au bureau, et elles ont aussi vu un peu de pays lors de quelques balades bien loin d’un centre-ville. Elles se sont avérées être de fort bonne compagnie dans toutes ces situations !

Chaussures Rev’it Ginza 2, un look discret

Indéniablement, le point fort de ces chaussures Rev’it Ginza 2, c’est qu’il est difficile de les identifier comme spécifiques pour la moto. Pour tout dire, les premières fois que je les ai portées au bureau, mes collègues les confondaient avec des chaussures (souvent « jaunes ») du même style, d’une marque bien plus mainstream dont le logo est un arbre… Vous voyez sans doute de qui je parle. Il faut dire qu’avec son design général, ses lacets assortis et sa semelle blanche, on peut s’y tromper… Et c’est sans aucun doute fait volontairement.

Hormis le renfort (sélecteur) sur le dessus de la pointe du pied, rien ne trahit esthétiquement la spécificité moto de ces chaussures Rev’it. Ah si, quand même. Le cuir retourné de la tige marque terriblement au contact du caoutchouc du sélecteur. Après seulement quelques dizaines de kilomètres parcourus, le dessus de votre chaussure gauche sera nettement noirci, vous identifiant inévitablement comme motard ! L’usage régulier d’une gomme pour daim et nubuck limitera ce noircissement, sans le faire totalement disparaître.

essai des chaussures Rev'it Ginza 2

Une protection efficace

Sous ses allures de chaussure ordinaire, la Ginza 2 est en fait une vraie bottine de moto. Les protections intégrées sont bien présentes partout où il le faut : coque de renfort sur la pointe, coque de renfort au talon, pastille de protection des malléoles internes et externes… Tout ceci confère à ces chaussures une certification EPI de classe 1.

La protection au quotidien, c’est un peu plus que cela : c’est aussi mettre les pieds du motard à l’abri des agressions météorologiques. Sur ce point, les chaussures Rev’it Ginza 2 font aussi le job. Dans certaines limites néanmoins. Par exemple, si elles résistent sans souci à la pluie en mode averse, c’est-à-dire pour un trajet pas trop arrosé d’une demi-heure, ces chaussures ne sont annoncées que comme imperméables et non étanches. Vous ferez sans doute la distinction par vous-même ! Bon point en revanche à la construction de la languette en mode soufflet cousu qui permet d’annuler les entrées d’air en roulant pour une excellent isolation thermique et à l’humidité.

chaussures Rev'it Ginza 2 à l'essai

Un confort bien présent, mais…

Le confort des chaussures Rev’it Ginza 2 portées est indéniable. La tige et la semelle sont assez souples après les quelques premières heures pour se « faire ». On peut sans aucun souci envisager de les porter toute la journée au boulot sans avoir l’impression de marcher avec des armures. Les renforts de protection ne sont jamais non plus une gêne pendant la marche, et ceci est vraiment à noter car ce n’est pas toujours le cas. Bref, pas de reproche sur le confort général.

Cela dit, le diable niche dans les détails et quelques-uns de ceux-ci pourront vous agacer. À commencer par l’enfilage : l’ouverture et le laçage ne descendent pas très bas sur la tige. Cela crée ainsi une entrée de chaussure relativement étroite. Même en desserrant bien les lacets, rentrer son pied pourra être une épreuve. Encore plus si vous avez un fort cou-de-pied. Vous me direz, on pourra toujours s’aider de l’anneau situé à l’arrière, mais en fait non… Parce qu’il est impossible d’y faire passer un doigt ! Très bête ça ! On se consolera en voyant que cet anneau dispose d’un dispositif rétro-réfléchissant.

Voir la fiche produit

Confort4.5
Protection4
Look4.5
Aspects pratiques2.5
Finition4
Rapport prix / prestations4

Mon avis : un bilan largement positif

Malgré ces petits détails, les chaussures Rev'it Ginza 2 sont de très bonnes chaussures moto. D'abord parce qu'elles procurent un bon niveau de protection apte à rassurer dans leur utilisation au quotidien. Ensuite parce qu'elles se font totalement oublier que ce soit quand on est en selle, lorsqu'on les porte toute la journée au bureau ou que l'on marche avec. Leur qualité de construction et de finition, à l'image de ce que produit Rev'it de façon générale, est très satisfaisante et promet sans doute une bonne durabilité. Bref, ces chaussures ont su me convaincre.
3.9

Partagez cet article

Le Brélomane

Deux roues, un moteur et un guidon ? Ca m'intéresse ! En selle plus de 300 jours par an, des dizaines de milliers de kilomètres avalés par tous les temps, pour aller chercher le pain comme pour un road trip, je vis la "brèle" comme beaucoup : avec une indéfectible passion !