Essai des valises Givi V37N


Envie de vous évader pour les vacances, pour le week-end ou simplement besoin de rangements au quotidien ? Si vous cherchez des bagages spacieux et discrets, vous devriez vous pencher sur ces valises Givi V37N.

Se taper de bonnes barres

Quelle histoire, ces valises Givi V37N ! Elles sont arrivées livrées directement par le fournisseur avec une clef cassée dans la serrure, et l’autre pliée. En même temps, quelle idée de laisser les clefs dedans… Bref. Elles ont été remplacées par Givi, évidemment, mais vérifiez quand même l’état des valises avant d’accepter la livraison. En effet, elles étaient mal calées dans un énorme carton et elles se sont entrechoquées.

En plus de ça, les barres qui m’avaient été conseillées par Motoblouz n’étaient pas les bonnes. Il a donc fallu prendre les références directement sur le site de Givi. Motoblouz ne référençant pas encore les barres dont j’avais besoin pour ma moto, il a fallu les commander directement au fournisseur, ce qui a pris un temps fou. Entre la première commande et les valises opérationnelles + barres, il s’est passé 4 mois. Ne vous y prenez pas à la dernière minute pour partir en vacances avec, j’vous l’dis, moi. XD

Autre conseil donc : avant de commander des valises pour votre moto, assurez-vous que les barres existent pour votre modèle et qu’elles sont effectivement disponibles. Mon homme avait commandé des valises Shad pour sa CB650, et comme les barres de support étaient en rupture de stock chez le fabricant, il n’a pas pu les installer pour notre road trip de cet été.

Installation des valises Givi V37N en un clic-déclic

Là, rien à dire. Une fois que les barres sont installées sur la moto (crédit à mon homme parce qu’il fallait forcer comme un bœuf pour mettre les vis en face des trous et j’avais pas la force de le faire), c’est on ne peut plus simple. Vous mettez le bas dans les encoches, vous poussez vers la moto, ça fait clic, c’est mis. Pour déverrouiller, un coup de clef dans la serrure, on pousse le gros bouton rouge, déclic, et on les enlève. La poignée pour les porter est bien située et offre une bonne prise en main.

Une forme design mais peu pratique

J’entends bien que ces valises Givi V37N sont faites pour rester discrètes et épouser le plus possible les lignes d’une moto. Elles le font d’ailleurs très bien. Je suis plutôt satisfaite de ce côté-là. Il fallait aussi qu’elles soient compatibles avec les jambes d’un passager, d’où leur forme improbable.

Mais par contre quand vous partez en mode road trip / camping, et que vous devez les ouvrir plusieurs fois par jour et ranger vos affaires dedans de façon optimale et efficace, c’est compliqué. En tout cas c’est clairement moins pratique que des valises type trekker qui sont rectangulaires (et moches, ok), et qui s’ouvrent par le dessus. Parce que là, en plus de s’ouvrir à la verticale et par le milieu, la forme pour ranger vos affaires est… atypique. Il faut un peu chercher pour optimiser votre rangement en parallélépipède. Si vous avez des vêtements, ou des trucs mous à caser, pas de souci. Mais dès qu’il faut caser une paire de chaussures, une boîte de ceci, une trousse de secours carrée ou une pochette de cela, c’est Tetris. En pas carré !

Manipulation : un jeu d’enfant

Le truc pas méchant mais un peu agaçant au quotidien quand vous ouvrez souvent vos valises la journée pour prendre un vêtement de pluie, caser vos courses ou ranger vos gants par exemple, c’est qu’on ne peut pas ouvrir ni fermer la valise sans que la clef soit dans la serrure. Comme je n’en avais pris qu’une, vu que c’est la même pour les deux valises, je passais mon temps à changer ma clef de valise. Si j’avais pris les deux, ça aurait été même combat vu qu’elles auraient été sur le même trousseau pour ne pas les perdre.

J’ai voulu faire mes valises avant de partir tranquillement chez moi, en les mettant à plat sur la table. Impossible. Il y a une sécurité qui empêche d’ouvrir les valises Givi V37N en grand. L’idée étant d’éviter que le contenu de votre valise ne se déverse par terre quand vous l’ouvrez à la verticale sur la moto, d’accord. Sauf que pour la remplir à plat, et bien… je pouvais pas. Et le couvercle ne tenant pas en position ouverte, je n’avais pas envie de me le prendre sur les doigts. Ça m’a brisé les ovaires, et j’ai eu vite fait de dévisser cette sécurité que je trouvais insupportable. Par contre, il faut penser à venir poser le couvercle sur votre cuisse quand vous l’ouvrez à la verticale, cela va sans dire. Sinon, tout tombe par terre.

Un rangement intérieur à revoir ?

Les deux points ci-dessus, la forme et l’ouverture des valises m’amènent à aborder le point suivant : l’aménagement intérieur des valises Givi V37N. Il existe des sacoches intérieures qui sont destinées à vous faciliter la vie. Cela pour éviter que tout ne tombe quand vous ouvrez et pour préparer vos affaires à rentrer dans la forme de la valise. Mais ces sacoches sont presque indispensables. Surtout si vous choisissez de laisser la sécurité. Pour cette raison, je trouve un peu abusé de la part de Givi qu’elles soient vendues séparément. Franchement, vu le prix que coûtent des valises (et encore celles-là sont relativement abordables), elles devraient être vendues avec. Bref. Voulant tester les valises telles que, j’avais mis mes affaires dans différents sacs pour les garder un minimum triées et les retrouver facilement.

Le soir, j’enlevais ma valise « vêtements » en entier et je la prenais avec moi dans la tente. Mais avoir des sacoches internes permet de laisser tout le temps les valises sur la moto et de ne prendre que le contenu. C’est moins lourd à porter que la valise. Après, elles sont tellement faciles à manipuler ces valises, que ça m’a pas gêné plus que ça d’avoir à la porter deux fois par jour.

Résistance à toute épreuve

Les valises Givi V37N se sont pris quelques chocs : une marche arrière lors de laquelle une a frotté contre un poteau dans une station essence (je pensais que ça passait mais en fait non ^^). L’autre, je pense que j’ai dû frotter un truc en conduisant vu le sens de la marque. Info : j’avais supposé que la largeur des valises était forcément prévue pour être moins large que le guidon. En fait non. En dehors du fait que j’ai eu un peu de mal à rouler avec au début, ces valises Givi sont résistantes, c’est là où je voulais en venir. J’ai testé pour vous, haha.

Par contre, je m’attendais à ce que des valises en dur soient forcément plus étanches qu’un bagage souple. Et bien non, en fait. Un sac souple étanche type drybag, quand il est bien fermé, vous pouvez le mettre à la flotte. Il reste sec dedans. Là, sur les valises Givi V37N, quand il flottait toute la journée, une petite flaque venait se former à l’intérieur de la poignée. Alors est-ce que ça s’infiltrait au fur et à mesure ou est-ce que l’eau se déversait dans la valise au moment de l’ouvrir ? Je n’ai pas réussi à savoir, mais toujours est-il que le dessus de la valise prenait un peu l’eau du côté de la poignée.

Bon, du coup, j’ai réorganisé le contenu pour que les sacs en plastique soient du côté de la poignée et les sacs en tissu en dessous. Bon, ce n’était pas non plus l’inondation, hein. Juste le linge le plus au-dessus qui était un peu humide.

Sécurité et sécurisation

Les valises Givi V37N sont équipées de catadioptres pour être bien visibles.

C’est quand même plus rassurant de laisser vos bagages dans une valise fermée à clef que dans un bagage souple clipsé sur la moto. Même en Écosse où il y a plus de moutons que de gens, vous avez toujours un petit doute quand vous laissez la moto quelque part pour faire une visite ou aller manger au resto. Après, il existe des anti-vols de sac à dos qui ressemblent à des filets en acier avec verrou. Mais ça coûte assez cher. Et du coup votre bagagerie souple vous coûtera presque aussi cher qu’un bagage en dur. Sans compter que c’est pénible à installer et à enlever.

Faire bonne contenance

On met quand même pas mal de choses dedans. 37 Litres, c’est une grosse contenance pour des valises. Ça fait plus propre que de la bagagerie souple qui fait un peu romano. Et il faut admettre qu’en ville c’est un peu indispensable. En Écosse, on a toujours retrouvé nos bagages à leur place. Je ne me vois évidemment pas laisser des bagages non sécurisés sur ma moto en France. Surtout en région parisienne. Il y a des pays où je me suis fait voler quelque chose à chaque fois. Exit la bagagerie souple que tu peux détacher de la moto, ouvrir au cutter, etc.

Au final, j’étais contente d’avoir ces valises Givi V37N. Des valises carrées type Trekker… auraient certes mieux convenu à mon type de voyage et à ma moto. Mais elles sont vraiment plus chères. Celles-là sont quand même plus à portée de portefeuille. Elles restent plus chères que de la bagagerie souple, certes. Mais en termes de solidité, de durée de vie et de sécurisation sur la moto, vous serez bien plus tranquille. Par contre, prévoyez au budget les sacoches internes, je pense que ça vaut le coup. On perd peut-être un petit peu en volume interne mais c’est quand même vachement pratique, je pense.

Facilité d'utilisation5
Solidité4.5
Agencement intérieur2
Etanchéité3.5
Design4.5
Volume utile3.5

Mon avis : un bon compromis

Ces petites valises Givi V37N sont bien pratiques et bien moins inesthétiques qu'un top case. Pour un prix relativement acceptable, elles vous permettront d'avoir l'esprit tranquille en laissant vos bagages bien sécurisés sur votre moto. L'agencement interne pourrait être un peu amélioré.
3.9

Partagez cet article

Sonya

Une 600XT, des pistes inondées, du sable, ni leçons ni permis et quelques bonnes chutes. Loin de mes débuts en Afrique il y a 15 ans, devenue citadine sur une très sage ER-6, j'attache une attention particulière à la sécurité et j'essaye autant que possible de concilier féminité et moto. Un gros challenge qui demande de la créativité !