Essai du gilet airbag Smart Jacket de Dainese


essai du gilet airbag Smart Jacket de Dainese

L’offre en termes de gilet airbag moto commence à être vraiment riche. Pas simple de s’y retrouver parmi ce catalogue pléthorique. Je porte depuis deux mois le gilet airbag Smart Jacket de Dainese. Directement inspiré par les recherches de la marque en compétition, ce gilet qui se reconnaît à sa diode Led D-Air n’a besoin d’aucune connexion à la moto pour fonctionner et peut se porter à la fois par-dessous ou par-dessus votre blouson. Retour sur mon expérience avec cette Smart Jacket de Dainese.

Avant de prendre la route, un peu de configuration

Lorsque vous recevez le gilet airbag Smart Jacket, prévoyez un minimum de configuration avant de prendre la route. Vu le niveau technologique de cet airbag, il vous faudra une petite heure avant de pouvoir en profiter. Aussi, prévoyez un ordinateur pour la première mise en route.

le gilet airbag Smart Jacket de Dainese, ready to ride?

Ready to Ride ?

On commence d’abord par une recharge complète avec le câble USB-C fourni. Ça laisse le temps de feuilleter le livret d’explication du fonctionnement, notamment en ce qui concerne les codes couleur du gilet et sa mise en route. Enfin, il faudra réaliser vous-même quelques branchements pour armer l’airbag au premier usage, avant de l’enregistrer en ligne via l’application dédiée de la marque et vous assurer qu’il est complètement fonctionnel. Rien de très compliqué si vous êtes familier avec les équipements électroniques.

branchements du gilet airbag Smart Jacket de Dainese

Le branchement du gilet airbag Smart Jacket se trouve facilement dans la bas du dos

Au-dessus ou en dessous ? A vous de choisir !

Quand bien même ce gilet se porte aussi bien en dessous et au-dessus du blouson, je l’ai principalement testé sous mon blouson pour la simple raison que la météo n’était pas de mon côté pendant l’essai. Aussi, la matière du gilet ne me semblait pas adaptée aux temps pluvieux. La marque précise tout de même que le gilet est complètement fonctionnel sous l’eau. J’ai juste cherché à lui épargner la saleté de la route !

gilet airbag Smart Jacket de Dainese sous et sur un blouson

Aussi à l’aise par-dessous le blouson, à condition d’avoir un espace de 5 centimètres.

Testé en taille M, sous un blouson en taille L, il prend quand même pas mal d’espace. J’ai dû faire une croix sur ma doublure ainsi que sur ma dorsale D3O pour y être confortable. Je vous recommande donc de bien réfléchir à la taille de votre gilet en fonction de votre utilisation, et si vous portez un blouson très ajusté ou plutôt ample. Notez également qu’il faut que votre blouson présente une circonférence d’au moins 5 centimètres en plus que votre taille avant d’endosser votre gilet airbag Smart Jacket sous ce dernier. Cet espace est nécessaire pour éviter toute contrainte en cas d’activation du système d’airbag. Avec une doublure en moins, je courais le risque d’avoir froid sur la route, il n’en était rien. L’épaisseur du gilet présente l’avantage de bien protéger des températures fraîches, sur le torse tout du moins.

Le poids du gilet approche les 2 kg. C’est relativement léger mais disons que cela rajoute tout de même une masse supplémentaire à porter sur le dos. Le poids reste bien réparti, avec son système d’ajustement à la taille.

Un petit air de Moto GP avec la LED colorée

activation du gilet airbag Smart Jacket

Une vibration indique que la veste est bien fermée

Maintenant prêt au départ, j’enfile le gilet et je verrouille la fermeture magnétique qui active automatiquement le système. La petite Led passe au bleu pour indiquer que le système est armé mais pas encore sécurisé. Le petit effet whaou se produit quand on monte sur la moto, le système détecte automatiquement et en une fraction de seconde que le moteur est en marche. Bluffant ! La Led passe au vert, le système vibre et tout est prêt pour vous protéger. Pour les motos électriques, le système détecte quand la moto dépasse les 10 km/h.

Led du gilet airbag Smart Jacket

Une Led pour connaître l’état de la veste airbag (armement, batterie)

A ce niveau, l’utilisation du gilet airbag Smart Jacket est enfantine. La Led donne un petit côté pilote de Moto GP. Il n’y a juste qu’à penser à bien fermer le gilet. Il m’est arrivé une fois d’oublier de le fermer et donc, d’avoir roulé sans protection active.

La découverte des codes couleur et vibrations semble assez complexe à la lecture de la fiche techniquement mais à l’usage, c’est très simple.

Comment fonctionne le gilet airbag Smart Jacket de Dainese ?

L’airbag est un bouclier qui protège le dos et le torse sans être aussi encombrant que les protections rigides. Il fonctionne avec la technologie D-air®. On retrouve une poche d’air devant chaque pectoral ainsi qu’une large poche dans le dos. Les omoplates et le cou ne sont pas couverts. La batterie est placée dans le bas du dos. On retrouve d’ailleurs assez facilement la prise pour le recharger. Précisons que ce petit boîtier sert également d’unité de contrôle de l’airbag qui analyse les données recueillies par les capteurs 1 000 fois par seconde.

intérieur du gilet airbag Smart Jacket

Voilà à quoi ressemble l’airbag vu de l’intérieur

Dainese promet une activation du gilet en cas de glissade, d’éjection, d’impact avec un objet ou un autre véhicule ou de collision, que vous soyez en mouvement ou à l’arrêt. Ce dernier point me parle bien, mon dernier accident en date a été de me faire projeter de ma moto suite à une collision par l’arrière.

situations d'activation du gilet airbag Smart Jacket

Détail des situations pour lesquelles le gilet airbag Smart Jacket s’activera

La marque promet que le système D-air® offre une protection équivalente à celle de 7 protections dorsales, sur une surface plus large. En cas d’activation, le sac airbag de la Smart Jacket reste gonflé à la pression nécessaire pendant plus de 5 secondes afin d’assurer une protection adéquate pendant toute la dynamique de la chute. Au bout des 5 secondes, la pression commence à diminuer jusqu’au dégonflage complet pour vous permettre de retrouver une mobilité normale et d’enlever éventuellement la veste.

Fort heureusement, je n’ai pas eu à tester si la marque dit vrai. Mais notez que si c’est le cas, il faut le renvoyer à la marque ou passer par un distributeur pour remplacer les cartouches d’air. Par contre, prévoyez de remplir un chèque de 250€ pour une remise en état. Bon à savoir, certaines assurances moto prennent en charge ce type de frais en cas de chute.

Qu’est-ce que ça donne au quotidien ?

Une fois porté, le gilet airbag Smart Jacket s’oublie assez vite. Qu’il soit sous ou sur la veste. Il communique avec nous par le biais de vibrations lorsqu’il détecte l’allumage de la moto et une fois le moteur éteint. Donc en route, rien à signaler.

Etant du genre à ne jamais partir sans mon sac à dos, je suis content que cet airbag autorise le port d’un sac. Il faut juste laisser un peu plus de jeu que d’habitude dans les bretelles. Bref, il faut toujours s’assurer que le système puisse bien prendre son espace sans vous blesser en cas de chute.

réglage du gilet airbag Smart Jacket

Un réglage très simple par 2 scratchs de chaque côté de la taille

Roulant avec des suspensions assez rigides, j’ai parfois eu un peu peur d’un déclenchement non volontaire, lors de passage un peu brusque de dos-d’âne ou nid-de-poule par exemple. Il n’en a rien été mais je suis clairement plus prudent depuis que je porte cette veste. On ne sait jamais.

le gilet airbag Smart Jacket porté sur le blouson moto

L’autonomie est vraiment bonne, plus de 20 heures de route (la marque promet 26h de protection continue sans rechargement), ce qui laisse de la marge pour les longs trajets. Le rechargement est par contre assez long, 4 heures. La Led de la poitrine permet de connaître l’état de la batterie au démarrage, et vous pouvez aussi connaître le pourcentage précis de batterie en utilisant l’application D-Air sur votre ordinateur. Vous serez d’ailleurs régulièrement amené à le connecter à votre PC pour effectuer des mises à jour, cela m’est déjà arrivé une fois pendant mon essai.

Côté rangement, il se plie facilement, et peut se loger sans problème dans un sac à dos ou une sacoche.

Alors, convaincu ?

led dainese d-air

Je ne suis pas du genre à sauter sur le moindre nouveau gadget pour la moto. Avant cet essai, j’avais quelques a priori quant à me rajouter 2 kilos d’équipement supplémentaire sur le dos, et me rajouter un n-ième équipement à brancher après chaque sortie. Mais je dois avouer que la promesse de Dainese en termes de protection fait oublier ces tracas. La marque fait un beau travail de pédagogie à ce sujet et elle a raison. Ce n’est pas simple de gagner la confiance d’utilisateurs habitués aux dorsales traditionnelles.

Si vous cherchez un gilet airbag autonome (qui n’a pas besoin d’être branché à la moto) avec une qualité de fabrication irréprochable et simple d’utilisation, alors je vous recommande ce gilet airbag Smart Jacket de Dainese.

Voir la fiche produit

Qualité / Finition 5
Ergonomie4.8
Facilité d'utilisation 4.8
Confort 4.5
Autonomie 4.5

Mon avis : facile et polyvalent

Ce gilet airbag Smart Jacket de Dainese, autonome, coche toutes les cases que l'on demande à ce type d'équipement de protection : facilité d'utilisation au quotidien, polyvalence. Recommandé pour un usage sur route, il se montre confortable. Bien qu'il faille mettre le prix, cela reste cohérent par rapport au niveau de qualité et de finition que propose la marque italienne.
4.7

Partagez cet article

meuhsli

Créateur en 2013 du blog La poignée dans l'angle, j'ai enfourché ma première moto il y a une bonne dizaine d'années, de la 50cm³ au gros cube. Je roule aujourd'hui en S1000R, que ce soit pour des trajets moto-boulot-dodo ou de longues balades dominicales, seul ou en duo. Enjoy the ride !