Essai du casque AGV X70 Montjuic


Les amis, l’heure est grave. Je vais bientôt prendre 30 ans. Merde. Une fois ce constat posé, vient le temps de faire le point sur toutes ces choses que je n’ai pas encore faites et à côté desquelles je ne veux pas passer. Découvrir les USA, me rendre au Tourist Trophy, fêter la Saint Patrick à Dublin, essayer un casque jet… Attendez : essayer un casque jet !?

Oui, chers lecteurs, vous avez bien lu. Dans le classement des choses plus ou moins indispensables que je rêverais de vivre à l’aube de mon trentième anniversaire, le fait de rouler le nez quasiment face aux éléments occupe une place de choix. Toujours partant pour réaliser les souhaits les plus fous (ahah !), Motoblouz a exaucé l’un des miens en me proposant d’essayer le casque AGV X70 Montjuic. C’est au plein cœur de l’été normand (oui, ça existe même chez nous l’été) que je vous invite à me suivre pour découvrir ce qui restera un véritable coup de cœur pour moi !

AGV, trois lettres pour une légende

Si la marque italienne est une véritable référence en matière de casques, saviez-vous que l’innovation a toujours fait partie de son ADN ? D’ailleurs, connaissez-vous l’origine de ces trois lettres désormais célèbres chez les motards du monde entier ?

Test du casque AGV, marque mondialement connue

AGV : 3 lettres mondialement connues par les amateurs de deux-roues…

Tout commence à la fin des années 40 lorsqu’un certain Gino Amisano lance son entreprise dans la ville de Valenza, située en plein cœur du Piémont italien. Fier de ses racines, l’entrepreneur associera les initiales de son nom à celle de sa ville pour donner naissance à AGV. Si, dans un premier temps, la compagnie fabrique des selles en cuir, elle lance rapidement un modèle de casque recouvert de peau. Très vite, les ingénieurs de la marques lancent des études afin de trouver un matériau plus à même de protéger la tête des utilisateurs. Dès 1954, AGV lance son premier bol en fibre de verre, révolutionnant un marché qui n’en était qu’à ses balbutiements. Deux ans plus tard, elle prolonge la base de son modèle vers la nuque donnant ainsi naissance au premier « jet ».

La suite appartient à l’histoire. La marque italienne AGV choisit de s’impliquer de manière directe en compétition, à partir des années 70. De Renzo Pasolini à Barry Sheene en passant par Giacomo Agostini ou Niki Lauda en Formule 1, certains des plus beaux palmarès du sport mécanique mondial ont porté les créations de la marque transalpine.

Ode à la simplicité

Avec une histoire riche de plus de 70 années d’innovation, AGV dispose d’une légitimité naturelle sur le marché du casque Vintage. Le casque AGV X70 Montjuic propose un look terriblement rétro, inspiré d’un modèle porté en Grand Prix par Renzo Pasolini à la fin des années 60.

Commençons notre tour du propriétaire par une présentation de la coque. Dénuée de toute prise d’air ou appendice aérodynamique, elle est un exemple d’élégance. Seuls les boutons pression permettant l’installation de la visière optionnelle viennent « casser » cette nudité extérieure.

dessin simpliste pour le casque AGV X70 Montjuic

Sobre, la livrée « Paso » Replica sublime le dessin simpliste du X70.

La décoration minimaliste, alliant le gris métallique à une paire d’yeux façon Jiminy Cricket, rend hommage au casque porté par « Paso ». En bref, c’est sobre, tout en attirant la sympathie des passants. Histoire d’apporter la touche finale à une copie déjà proche de la perfection, AGV a poussé le détail très loin : la marque italienne a carrément exhumé son ancien logo pour l’apposer sur les flancs du X70.

Intérieur cosy et matériaux choisis !

Ce n’est un secret pour personne, lorsque AGV présente un casque, le fabricant ne vise rien de moins que l’excellence. Aussi, quand la compagnie italienne remet le bol au goût du jour, elle prend l’exercice très au sérieux… Et cela commence par l’intérieur. Oubliés les intérieurs rustiques où le confort est plutôt sommaire ! Désormais, la coque intérieure est en EPS, un polystyrène expansé reconnu pour sa capacité à absorber les chocs. Ce dernier est recouvert d’un mélange de cuir et de tissu suédé dont les finitions sont simplement parfaites ! Vous noterez au passage que l’intérieur est démontable et lavable… C’est beau la modernité, non ?

le casque AGV X70 Montjuic est parfaitement insonorisé

Brillement insonorisé et très confortable, le casque AGV X70 Montjuic est un partenaire de choix pour les balades au long cours !

À l’usage, le casque AGV X70 Montjuic est un exemple de confort. Après 200 kilomètres de balade au guidon de ma Royal Enfield, je n’ai ressenti aucune douleur. Il est important de souligner que ce casque porte une attention toute particulière à votre audition… En effet, les oreilles disposent d’une insonorisation remarquable pour un jet ! Attention toutefois, j’ai personnellement opté pour l’ajout de la visière optionnelle proposée par la marque. Cet accessoire, d’une simplicité déroutante, est un véritable indispensable à mes yeux. Permettant de rouler aux limites légales (y compris sur autoroute), sans trop souffrir des attaques du vent dans les yeux, elle élargit considérablement le champ d’action de ce jet.

La modernité au service de la sécurité

On l’a évoqué plus haut, AGV c’est LE spécialiste de la coque en fibre de verre. Forcément, le casque AGV X70 Montjuic bénéficie du savoir-faire de la marque dans le domaine.

Si la légèreté est l’une des qualités premières du matériau, elle est loin d’être son seul atout. Ainsi, en plus d’un poids contenu (870g en taille S), ce jet offre une vraie protection en cas d’impact. Bien sûr, vous ne disposez pas du niveau de sécurité avancé par un intégral. Cependant, ce casque AGV X70 Montjuic est un modèle bien dans son époque. Pour ma part, je ne me suis jamais senti vulnérable, la forme du casque permettant une couverture optimale de la nuque notamment.

lien entre modernité et style rétro, le casque AGV X70 Montjuic

Avec sa coque conçue en carbone et fibre de verre, le casque AGV X70 Montjuic est le lien parfait entre modernité et style rétro.

Cependant, AGV n’a pas totalement cédé aux sirènes de la modernité… Et c’est ainsi que la marque italienne a confié la fermeture de son casque AGV X70 Montjuic à une traditionnelle boucle Double-D. Si vous n’appréciez pas ce système vieux comme Hérode, sachez qu’il n’y a pas plus solide et sécurisant en cas de chute. En effet, si elle est toujours la seule homologuée sur circuit, c’est que cette bonne vieille boucle a fait ses preuves ! En plus de participer à la sécurité, cette dernière est totalement raccord avec l’esprit rétro du casque.

Voir la fiche produit

Poids4.5
Ergonomie4
Confort intérieur4.5
Ventilation3
Silence3
Finition4.5

Mon avis : Surprenant

Surprenant, c'est le qualificatif qui me vient en tête au moment de conclure l'essai du casque AGV X70 Montjuic. Alliant parfaitement le côté historique du bol et la technologie protectrice chère à la marque italienne, son style délicieusement rétro ne laisse pas indifférent. Une fois équipé de sa visière optionnelle, le X70 change de dimension et se transforme en allié de votre quotidien !
3.9

Partagez cet article

JBuzZzLightyear

Motard dans l'âme depuis l'enfance, j'ai longtemps rêvé de pouvoir prendre la route au guidon de ma propre machine! Après avoir possédé des roadsters, des sportives ou encore des trails, c'est au guidon d'un café racer bien rétro que je navigue pour des trajets professionnels ou lors de balades plus ou moins longues. Passionné de compétition motocycliste, je m'éclate à photographier mes pilotes favoris sur les circuits de France et d'Europe...