Essai du blouson DXR Albatros


essai de la veste DXR Albatros

Hey buddies! Si vous recherchez le blouson idéal pour votre road trip vers l’IPW Duxford ou tout simplement un blouson moto résolument vintage qui nous propulse vers les pionniers de l’aviation, le blouson DXR Albatros pourrait vous intéresser.

Utilisation hivernale uniquement !

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il faut tout d’abord savoir que le blouson DXR Albatros a une doublure interne fixe. Il est donc destiné à une utilisation fraîche (mi saison / hiver).

Un peu d’histoire, ça vous dit ?

Le blouson DXR Albatros s’inspire clairement du blouson aviateur type A2 utilisé depuis 1931, et toujours produit par les marques iconiques telles que Schott®, Redskins® ou plus récemment Daytona 73®. Ce blouson DXR reprend donc les codes esthétiques du blouson A2 : marron, col chemise avec doublure style laine amovible, deux poches à rabat sur le devant et des poignets élastiqués.

Du old school à la pelle avec le blouson DXR Albatros

Avec un style pareil, nul doute que les amateurs de vieilles motos, ou plutôt néo rétro, y trouveront leur compte. J’avoue que, pour l’essai, j’aurais bien troqué mon Sportster transgenre Kawasaki pour une Harley WLA ou un P-36 Hawk. Voire pour les deux ! Bref, vous l’aurez compris, le blouson DXR Albatros est loin d’être un blouson passe-partout…

blouson DXR Albatros de dos

Style quasi centenaire mais conception moderne

Ne vous y méprenez pas, le blouson DXR Albatros saura remettre à leur place les « bandits«  sous estimant ses capacités. Le cuir de vachette est particulièrement souple et sa texture est lisse. La doublure interne est réalisée en polyester et en laine synthétique sur le torse, et « standard » au niveau des manches, ce qui permet une meilleure respirabilité de celles-ci. Le logo DXR est discrètement incorporé pour ne pas choquer.

Un col, deux styles

La doublure du col en laine synthétique est amovible pour ceux qui trouvent le style « too much ». Elle se retire de manière assez simple, un bouton, un élastique et zou. Les élastiques étant de taille irrégulière, un seul m’a donné du fil à retordre.

Attention à la manière dont vous stockez le blouson : si on positionne mal le col, il a tendance à prendre une position non désirée. Un bouton pression aurait été apprécié pour éviter ce désagrément.

autre col sur veste Albatros DXR

Sous la pluie, tu ne l’utiliseras pas

S’il ne semble pas aussi étanche qu’une veste trail / touring, ce blouson DXR Albatros dispose cependant d’une poche intérieure étanche pour y ranger vos affaires les plus précieuses si une pluie vient gâcher votre balade. Dans tous les cas, vu la doublure du col en « laine de mouton » synthétique / bionique, je vous déconseille l’expérience (odeur peu agréable et temps de séchage long garantis). Bref, du plaisir plus que du pratique.

attaches du col amovible du blouson DXR Albatros

Des poches par-ci, des poches par-là

Comme toujours chez DXR, ce ne sont pas les poches qui manquent. Deux frontales, trois poches internes, qui le sont tout autant, une poche au niveau de l’avant-bras gauche qui peut accueillir un badge télépéage et une double poche sur le biceps gauche pour y mettre des clés ou un transpondeur par exemple. Mon seul reproche viendra des poches frontales difficilement accessibles. Peut-être le seront-elles moins quand le cuir des manches se sera assoupli…

poches intérieures du blouson DXR Albatros

Un parachute ? Pour quoi faire ?

Le blouson DXR Albatros mise sur la sécurité. Il est homologué AA selon la norme EN17092-3-2020 tout comme ses protections de coudes et aux épaules. Une poche permet d’accueillir une dorsale. Enfin, les éléments rétro réfléchissants sont discrètement incorporés au blouson.

Une poche est prévue sur le blouson DXR pour accueillir une dorsale

Hmmm chaleur, hmmm douceur

La doublure interne fixe en polyester, effet laine de mouton, tient chaud même par 0°C. On la retrouve sur le col et sur le torse. Même avec une machine sur laquelle le pilote est exposé, elle tient chaud.

Par contre, oubliez l’utilisation estivale… sauf si vous comptez aller très au Nord ! J’ai essayé de rouler col relevé pour éviter l’utilisation de l’écharpe ou du tour de cou mais j’ai abandonné l’idée, pas assez couvrant. Il faudra du coup trouver une écharpe blanche pour compléter le look !

Poignets hybrides

Qui n’en a jamais eu marre d’ouvrir et fermer les fermetures à glissière de son blouson pour avoir, au final, la manchette des gants qui a du mal à passer… Ce blouson DXR Albatros a la particularité d’avoir une partie élastiquée sur les poignets. Pour vraiment s’adapter à vos poignets de bûche ou d’allumette, un bouton pression permet de régler les poignets à votre morphologie. Me trouvant dans le 2ème cas de figure, j’ai tenté de réduire la largeur de la manche au minimum : inconfort garanti, j’ai laissé tomber l’affaire. Je trouve que DXR aurait dû aller à fond et laisser les poignets totalement élastiqués…

On apprécie les poignets élastiques du DXR Albatros

Un blouson qui a le cuir fragile

Le cuir est certes souple et doux au toucher mais également très sensible au frottement. Il n’a pas du tout apprécié l’utilisation du sac à dos par exemple ! Suite au conseil de la team DXR, un léger coup d’huile d’amande douce pour renourrir le cuir et j’ai fait disparaître les traces de frottement.

Voir la fiche produit

Protection5
Souplesse4
Coupe5
Finition1.5
Aspects pratiques3.5
Poches3.5

Mon avis : le digne Héritier du blouson A2 à destination des motards

Avec son blouson Albatros, DXR propose un cuir vintage au look légendaire combiné à une conception moderne et à une protection qui l’est tout autant. Son utilisation hivernale se destine plutôt au plaisir qu’à la pratique quotidienne.
3.8

Partagez cet article

Gab

Moi c'est Gab', depuis que j'ai obtenu le précieux sésame en 2013, je fais partie de ceux qui roulent quotidiennement à moto. Que ce soit sur mon Sportster par météo clémente ou sur mon Africa Twin pour affronter les conditions climatiques hostiles ou pour rider vers d'autres horizons. Egalement cycliste et parfois automobiliste, je prône le partage, la responsabilité et la sagesse collective sur la route. Quoiqu'il en soit, je recherche l'équipement sachant allier style, efficacité et protection.