Essai bottes moto femme Falco Ayda


Essayer des bottes quand on est motarde, c’est plus que simplement considérer les qualités de l’équipement et le style du produit. Il faut aussi imaginer s’il se mariera bien à notre garde-robe. Il a donc fallu m’habiller au quotidien avec les bottes Falco Ayda, marcher et espérer ne pas trop souffrir avec (je suis souvent debout dans mon boulot). Mon avis sur ces demi-bottes italiennes !

Des bottes de moto typées mais discrètes

Pour ce test, on va donc commencer par l’esthétique… Déjà, vous pourrez un peu mieux admirer les bottes Falco Ayda sur cette vidéo. Première réaction à la question de Motoblouz : « Est-ce que tu veux tester ces bottes ? » = « Heu… bof, c’est pas trop mon style… ». Elles font bikeuse. Ça tombe plutôt bien pour des bottes de moto, mais elles sont pas si typées que ça quand même. Pas mon style habituel, mais allez go pourquoi pas !

Pour les besoins de l’essai, je suis allée au boulot avec ces bottes, et je les ai gardées aux pieds toute la journée pendant un mois. Ça a nécessité d’adapter ma tenue vestimentaire. Mais finalement, comme ces bottes Falco sont fines, dans un beau cuir mat très souple, avec un talon pas trop mastoc, c’est très bien passé. Personne ne se douterait en les regardant que vous les avez achetées sur Motoblouz. Je les ai portées avec des pantalons slims, des bootcuts, et même des mini-jupes. C’était nickel chrome. Jean droit s’abstenir : on peut ni le rentrer, ni le mettre par-dessus. C’est trop moche >__<.

Mes collègues ont été pour le moins… surpris. Enfin, c’est comme ça que j’ai interprété le petit arrêt sur images qu’a eu le premier qui m’a vue avec ces bottes, de bon matin. Puis le « Tu vas à un concert, ce soir ? ». D’habitude, ils me voient débarquer en tenue d’astronaute (motarde d’hiver, quoi)… Mais hop, un petit tour de Wonder Woman plus tard, je suis transformée en fille. Et là, comme il a quand même fallu que j’adapte mon style vestimentaire à ces bottes Falco Ayda, j’ai eu droit à des vannes pendant une bonne semaine.

Sécurité avec les bottes Falco Ayda : peut mieux faire

La contrepartie de l’esthétique plutôt réussie, c’est un peu la sécurité. Les malléoles sont protégées, oui, mais le renfort est souple, non coqué. La pointe et le talon de la chaussure sont renforcés. Mais les bottes Falco Ayda n’ont pas de protection au niveau des tibias. Sur la fiche, il est noté qu’il y en a un mais je le cherche encore… La semelle agrippe correctement, même sous la pluie, mais elle n’est pas anti-torsion.

Bilan pour moi qui suis un peu une maniaque de la sécurité : ça ira très bien pour des trajets de ville… Mais pour les moments où vous avez envie de tourner la poignée, hiiiiiin, mmffbof.

Attention, ça taille grand et fin

Je fais du 41 et demi. Je fais du 41 ET DEMI, quoi ! Quand j’étais ado, TOUTES les marques de chaussures s’arrêtaient au 41, voir au 40. C’était l’enfer pour me chausser. Le taillage des pointures a évolué, et Sarenza m’a sauvé la vie (<3).

Bref. Tout ça pour dire que quand j’ai vu que les bottes Falco Ayda ne se faisaient que jusqu’au 41, je m’attendais presque à ce qu’elles soient trop petites. Et bien non ! Je ne touche même pas le bout (!!!!). Je les ai essayées, et réessayées, j’ai vérifié la pointure sur la chaussure… avec beaucoup de points d’interrogation au-dessus de ma tête. « Ils se sont pas trompés ? ». Non. C’est bien du 41. C’est bien la première fois que ça m’arrive : avoir des chaussures trop grandes pour moi ! Donc, vous l’aurez compris, ces bottes taillent grand. Si vous hésitez entre deux tailles, prenez une taille en-dessous de votre pointure habituelle.

Par contre, les bottes Falco Ayda ne sont pas faites pour des pieds de Hobbits. Elles sont étroites, et conçues pour des pieds fins. Falco a développé un système de construction pour adapter la botte à l’anatomie du pied féminin : ACF women. Ça donne une jolie forme de botte, mais si vous avez les pieds un peu larges ou un petit hallux valgus, oubliez ce modèle. Vous ne serez pas bien dedans.

Confort au top, pour toute la journée

Comme je le disais, elles sont fines et étroites. En dehors de ça, en les gardant toute la journée, je n’ai eu aucune zone de pression douloureuse. Pas le moindre petit frottement. Et croyez-en une aficionado des chaussures, ça vaut de l’or. Elles sont SUPER confortables.

Un petit détail quand même : quand vous marchez avec, si le haut de la fermeture éclair est au contact de la peau, c’est assez désagréable. Ou ça vous flingue un collant. Pour éviter ça, je triche avec le scratch pour écarter un peu plus le haut de la botte.

Isolation et étanchéité impeccables

Comme toutes les filles, j’ai tout le temps les mains et les pieds gelés. Là, pour l’instant, rien à signaler. Je n’ai pas eu froid, même tôt le matin, quand les voitures sont toutes givrées.

Par contre ce qui est très bien, c’est que ça respire. Et quand vous les gardez au boulot ou en soirée, vous ne transpirez pas dedans. Je précise parce que j’ai une autre paire de bottes que je mets pour les trajets longs, très chaude, mais alors quand vous rentrez quelque part avec, vous pouvez être sûre de prendre un bain de pied. A moins de prendre ses aises et de les enlever 😀

Ces bottes Falco Ayda sont en matériau High-Tex. Au-delà du nom ronflant, j’ai voulu savoir ce que ça signifiait : le test d’étanchéité consiste à faire 100 pas dans 5 mm d’eau. Alors évidemment, c’est dur de comparer avec la pluie quand on roule. Ce que je peux vous dire, c’est que je n’ai jamais eu les pieds humides avec. Il y a aussi des soufflets sous les fermetures éclair des bottes, anti-froid et anti-pluie.

Le renfort sélecteur de vitesse : oui mais non

(Sautez ce paragraphe si vous êtes passagère). Il y a un renfort sélecteur amovible prévu. C’est un petit accessoire qui peut sembler intelligent, mais à l’usage, ce n’est pas du tout pratique. Il m’a semblé avoir pigé dans quel sens ça se mettait, mais comme c’était pas terrible à l’usage, je l’ai essayé dans les deux sens. Juste pour être sûre XD.

Il y a deux petits carrés antidérapants sur l’élastique qui se mettent sous la chaussure. Si vous mettez le côté antidérapant vers la semelle, pour éviter que l’élastique ne glisse le long de la botte en roulant : c’est votre pied qui glisse sur le cale-pied. Et quand vous voulez faire marche arrière pour vous garer (perso, je pousse sur la pointe des pieds) et bien là, ça glisse par terre. Sans compter qu’au bout de deux utilisations (sans marcher avec, hein, juste en roulant), l’élastique a commencé à s’effilocher à cause du frottement.

Si vous mettez les carrés antidérapants du côté cale-pied, l’élastique glisse et s’en va. En plus, il aurait été utile de le faire deux fois plus large, parce qu’on passe rarement les vitesses avec le sélecteur au même endroit, au millimètre près, sur la botte. Et même avec, j’avais des petites marques du sélecteur sur mes bottes à côté du renfort.

Autre petit truc agaçant, de temps en temps, le renfort accroche le sélecteur de vitesse. Donc, je roule sans, je trouve ce petit accessoire très mal conçu.

Look4
Confort5
Étanchéité5
Protection3
Enfilage4.5
Discrétion4.5

Mon avis : Des bottes citadines passe-partout et confortables

Vous pourrez sans souci garder les bottes Falco Ayda aux pieds toute la journée, rouler, aller bosser, rouler, sortir avec le soir. Vous serez bien dedans aussi pour marcher, le tout sans transpirer. Vous allez les adopter, même quand vous serez à pieds !
4.35

Partagez cet article

Sonya

Une 600XT, des pistes inondées, du sable, ni leçons ni permis et quelques bonnes chutes. Loin de mes débuts en Afrique il y a 15 ans, devenue citadine sur une très sage ER-6, j'attache une attention particulière à la sécurité et j'essaye autant que possible de concilier féminité et moto. Un gros challenge qui demande de la créativité !