Essai du casque Nolan N87 Rapid N-com


Inutile de présenter la marque Nolan qui inonde le marché de ses casques depuis 45 ans maintenant. Par contre, le casque Nolan N87 Rapid N-com, ça je peux le faire ! Retour sur l’essai de ce casque intégral sur 1500 kilomètres.

Un intégral comme on les aime

À l’ouverture de la boîte, il faut dire ce qui est : il a de la gueule ce casque en polycarbonate. La peinture « Flat Lava Grey » est très bien finie, les bandes nid d’abeille sont du plus bel effet, et son look aérodynamique donne un aspect racing. Bref, un design qui peut sembler classique, mais qui sait tirer son épingle du jeu. Le casque Nolan N87 Rapid N-COM se décline aussi en « metal white ».

Visuellement parlant, la finition est au top. La visière est parfaitement étanche et, bonne surprise, le pinlock est déjà installé et bien ajusté. Les mousses intérieures sont agréables au toucher, et les surpiqûres rouges semblent solides. Toutes les mousses sont amovibles afin de pouvoir les laver. Il suffit juste d’attraper le coup de main pour les refixer correctement. Du mesh se situe à certains endroits stratégiques pour assurer une bonne aération des textiles. Cependant, du fait d’un léger et très discret éclat, la couche de peinture semble très fine et plutôt fragile.

Technologie N-COM oblige, deux inserts à droite et gauche de la calotte vous permettront d’y insérer un intercom moyennant l’achat d’un adaptateur. La mentonnière étant assez avancée, elle vous permettra d’y loger un micro. Le casque Nolan N87 est aussi équipé pour recevoir un dispositif ESS (Emergency Stop Signal) pour signaler tout freinage très appuyé ou pour renforcer votre visibilité quand cela s’avère nécessaire.

Si vous portez des lunettes, Nolan a pensé à vous grâce à son eyewear adaptive system. En effet, une partie des mousses de joue peut-être démontée (à titre réversible) afin de ne pas ressentir la pression des branches de vos lunettes, et pourrir votre ride. Bref, un maintien et un confort optimal en toutes circonstances.

Le seul problème viendra des stickers rétro réfléchissants blancs. Il est regrettable de constater qu’à l’heure actuelle les fabricants s’obstinent à livrer des stickers blancs pour des casques foncés, alors que l’offre de stickers noirs s’étoffe…

Le casque Nolan N87 répond à la norme ECE 22.05 P. L’étiquette textile se trouve camouflée pour limiter son usure dans le temps.

Le casque Nolan N87 à l’usage

Une fois le casque enfilé, et la boucle Microlock fermée, on se rend compte que le maintien sur la tête est optimal. Je fais du S, j’ai donc pris un S, et il n’y a pas eu de mauvaise surprise. Lors des premières utilisations, les mousses sont rigides et exercent une sacrée pression sur la mâchoire. Heureusement, la sensation s’atténue assez rapidement.

Concernant la visière principale, le champ de vision est assez large. Le pinlock épouse parfaitement la visière évitant donc la formation de buée par temps froid et pluvieux. L’ergot permettant de la relever se trouve au milieu de la visière, ce qui n’est pas très pratique, d’autant plus qu’il est assez petit. Un ergot côté gauche et plus large aurait été plus adapté.

L’écran solaire amovible est assez simple à actionner. En plus, il se montre très efficace et suffisamment couvrant pour protéger vos yeux quand le soleil pointe le bout de ses rayons. Tout comme la visière, il est doté du VPS (Vision Protection System) qui permet d’éviter les rayures. Technologie à améliorer car à la réception l’écran solaire était… rayé. De plus, il est légèrement creusé pour suivre (pas épouser mais suivre) le design du dispositif d’aération de la mentonnière. Ce qui est réellement dommage car si vous l’utilisez juste en pare-soleil, cela dérange franchement la vision.

D’un poids annoncé à 1 410 grammes sans options, la balance affiche 1 500 g pinlock et Wind Protector inclus (les deux étant de série). N’étant pas un casque des plus légers, j’ai commencé à sentir une gêne au niveau des cervicales au bout de 1 000 km sur deux jours et demi, en ayant fait que du réseau secondaire.

Aération

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le casque Nolan N87 est franchement aéré dans son intégralité. En plus d’une aération de mentonnière, le casque est équipé du « Air Booster Technology ». Deux entrées d’air discrètes se trouvent au-dessus du casque, et le fait circuler jusqu’aux extracteurs situés à l’arrière et offrant un effet spoiler. Ces deux entrées situées à droite et à gauche du casque se manipulent individuellement afin de régler la densité d’air. L’aération est franchement optimale, même lorsque toutes les entrées sont fermées. Un très bon point en été, mais je pense que la cagoule sera inévitable l’hiver.

Le casque Nolan N87 est également creusé sur la base, laissant le cou à nu. Double bon point pour l’aération en été et cela facilite les mouvements lorsque l’on porte une écharpe en hiver.

Bruit

Il faut avouer qu’on entend le flux d’air même à basse vitesse. Il semble plus que cela soit dû au design du casque car une fois la tête dedans, on ressent peu l’effet cloche ou d’amplification. Par contre, si vous roulez « full barouf » les protections auditives seront nécessaires pour les trajets longue distance.

Le casque grince pas mal, probablement du fait des nombreuses pièces plastiques assemblées. Ce qui n’est pas agréable et donne un coup à l’aspect bien fini.

Poids7
Ergonomie8.5
Confort9
Insonorisation6
Ventilation10
Finition8

Mon avis : Un bon casque qui reste cependant améliorable

Le casque Nolan N87 Rapid N-COM est un bon casque milieu de gamme doté d’un sacré look. Les finitions, tout comme l’ergonomie, sont correctes bien qu’améliorables. Il se veut très pratique et confortable au quotidien par tous les temps. Les sifflements dus au frottement de l’air pourront cependant en agacer plus d’un(e). Une chose est sûre, j’ai trouvé mon intégral pour les prochaines années…
8.1

Partagez cet article

Gab

Gabriel, détenteur du permis moto depuis 2013. Depuis, je ne sais plus me passer d'une moto. Je roule quotidiennement sur Sportster, histoire d'aller bosser avec le sourire ou m'évader là où l'envie me mène, tout en ridant sereinement. N'étant pas du genre cloisonné sur un seul type de moto, je compte parallèlement découvrir l'univers du trail. Quoiqu'il en soit, je suis toujours à la recherche du matériel sachant allier style et efficacité.