Test du top case Shad SH 58X Expandable Carbon


L’un des principaux dilemmes qui taraudent les conducteurs de deux-roues (ou plus) motorisés, c’est de trouver des équipements qui répondent à la fois à leurs prérogatives sécuritaires et/ou pratiques, et à une esthétique pas trop dégueulasse. La marque Shad s’est attelée à ce problème avec son top case Shad SH 58X Expandable Carbon avec un talent certain. Avec lui, plus d’excuse pour ne pas aider ses potes à déménager, même à moto… Le look en plus.

Le top case Shad SH 58X, une bande annonce prometteuse…

Adepte des top case Shad depuis 5 ans avec le SH 48 qui m’accompagne tous les jours, chargé comme un mulet, j’étais en terrain connu à l’arrivée du Grand frère, le top case Shad SH58X. La marque espagnole qui s’est spécialisée dans la bagagerie moto depuis les années 90 propose ici un top case modulable sur trois positions. Mais au-delà de l’ingéniosité du postulat de départ, le constructeur ibérique a franchement bossé le design…

Le top case Shad SH 58X est livré avec sa platine, suffisamment lourde pour inspirer confiance. Indiquons ici que c’est la même que pour le SH 48, ce qui a grandement facilité la mise en place sur mon destrier. Elle est assez arrondie, ce qui dénote un peu avec les lignes plus tendues du top case Shad SH 58X. Bien évidemment, elle est invisible une fois le top case arrimé.

La bête, une fois déballée, est assez imposante. Le plastique est bien ébavuré, la coque façon carbone est très belle, la serrure fonctionne bien… Mais aura besoin d’un petit rodage. Normal. J’ai monté très facilement le dosseret ad hoc, qui apporte beaucoup de cachet à ce coffre. Les 6 trous à percer sont déjà « pointés », et l’assemblage est une affaire de 10 minutes grand maximum. Nous reviendrons sur son utilisation un peu plus tard.

J’ai rapidement ouvert le top case Shad SH 58X afin de me familiariser avec le système de « déploiement ». Rien de plus simple : il suffit de déverrouiller deux loquets rouges et de tirer sur le couvercle. Ou plutôt, le haut de la partie qui accueille le dos du passager. Puis de verrouiller à nouveau sur l’une des trois positions disponibles. Super simple, et ultra rapide.

Un top case qui ajoute du cachet à votre brêle, c’est possible !

Il existe encore, chez certains motards, une réticence toute légitime à équiper leur monture d’un tel appendice. Le problème arrive lorsque le ou la pilote est contraint-e de transporter la moindre chose. En effet, au-delà de l’aspect sécurité, certains effets sont tout simplement trop gros pour rentrer dans un sac à dos, et rouler en duo vous interdit d’envisager cette solution au risque de vous brouiller définitivement avec votre sac de sable préféré.

Le top case Shad SH 58X en position « L »(48 litres) offre des lignes tendues, avec une poupe relevée très dynamique. Il semble large et plat, façon raie Manta. Et si vous optez pour le dosseret en option, l’effet « prolongement de la selle » est très réussi.

Dans la position intermédiaire « XL » (52 litres), l’esthétique est plus massive, la poupe et la proue se retrouvent quasiment au même niveau. On perd en dynamisme mais le top case reste flatteur.

En mode armoire bretonne « XXL » (58 litres donc), on a affaire à un gros top case. Et on se dit que le dosseret et le top carbon sont toujours aussi beau, et c’est tant mieux.

Que peut contenir le top case ?

Je me suis servi du top case tous les jours avec, au minimum, un casque enfant (HJC CLY) et un gilet Alpinestars BIONIC. Ça rentre même en position L ! Il faut seulement veiller à bien positionner le casque (couché sur le flanc), la partie la plus profonde du coffre se situant coté serrure dans cette configuration.

En mode XL, la contenance et l’agencement sont proches du SH 48, avec un volume moins tarabiscoté… Donc plus facilement exploitable.

En mode XXL, c’est l’éclate totale. Deux casques et une besace y entrent sans problème, sans compter tous les recoins restants que vous ne manquerez pas de remplir de toutes sortes de joyeusetés. Gilets jaunes, barres de céréales, baumes anti hémorroïdes… Enfin, plein de trucs super utiles au motard en goguette.

Attention toutefois, le top case Shad SH58X est grand… mais il ne peut pas tout contenir, du moins, pas tout ce qui est trop volumineux.

Et niveau finitions ?

C’est très honnête. Bien que le plastique utilisé pour les coques se raye plus facilement que ce que je pensais… En deux mois d’utilisation quotidienne et en dormant paisiblement dans un box, j’ai tout de même réussi à l’orner de plusieurs griffures. Le grand joint caoutchouc qui assure l’imperméabilité entre le couvercle et le corps du top case se déloge facilement, mais se replace en le poussant dans sa rainure. Rien de dramatique.

Concernant la serrure (point faible de certains modèles Shad), aucun problème de mon côté. J’en avais eu avec le SH 48, mais avec un peu de lubrifiant moto, c’était réglé.

En comparaison avec le SH 48, l’ouverture du top case Shad SH 58X a beaucoup plus d’amplitude. Ceci permet un chargement plus aisé.

 

Le dosseret est extrêmement beau. Il donne au top case Shad SH 58X une touche « bagagerie de luxe ». Toutefois, par « l’architecture » et la dynamique du top case, le confort est un peu en deçà du SH 48. A mon avis, sans être indispensable, il est hautement recommandé car il n’apporte que des avantages, sur les plans esthétiques comme pratiques.

Notez que Shad propose un sac qui se loge dans le top case, et qui vous permettra de mettre un max d’affaires pour un road trip. Histoire d’optimiser le transport, la manutention et l’agrément de votre escapade.

Désolé pour les photos, on en viendrait presque à souhaiter un peu moins de soleil !

Capacité d'emport5
Finition3.75
Praticité5
Montage5
Poids4.25

Mon avis : Idéal pour les voyages

Avec ce top case, vous serez en mesure de transporter un maximum de choses en dénaturant au minimum votre monture moderne. Vous pourrez à loisir lui adjoindre des valises coordonnées pour augmenter encore plus sa capacité d'emport. Mais vous pourrez tout aussi bien le laisser quotidiennement sur la moto en position L. Il vous permettra d'avoir un coffre déjà conséquent, très stylé et peu encombrant en hauteur, ce qui ne perturbera pas votre pilotage.
4.6

Partagez cet article

Anthony

Passionné de moto et friand de tout ce qui touche à la culture motarde depuis l'adolescence, je ne suis pratiquant que grâce à la crise de la quarantaine. Je reste, pour le moment, scooteriste quotidien et par tous les temps depuis bientôt 4 ans. Je soigne mes trajectoires et pose le regard comme un vrai, pour le genou on verra plus tard!