Test du Casque Jet Dexter Soddy


Dexter nous propose le casque Jet Dexter Soddy. Un casque Jet urbain pour une bouchée de pain. D’accord, disons pour le prix de plusieurs baguettes « tradition »… Mais on ne va pas chipoter. Même si la marque de Motoblouz nous a habitués à nous fournir des équipements de qualité à des prix flirtant avec les pâquerettes, on est en droit de se demander ce que « vaut » un Jet aussi peu onéreux.

Un casque Jet urbain à moins de 70 euros, sans blague ?

Disons-le tout net, pas évident de trouver le bon axe pour le test. Dois-je comparer le casque Jet Dexter Soddy aux autres casques Jet (caractéristiques similaires) que j’ai pu revêtir, même si ces derniers sont vendus trois ou quatre fois plus cher ? Dois-je me borner à oublier tout point de comparaison, et rester focalisé sur les qualités et les défauts de ce heaume ? Autant faire les deux, on ne va pas commencer à se priver !

Les caractéristiques du casque Jet Dexter Soddy sont en adéquation avec ce que tout motard urbain est en droit d’attendre. Un poids correct (1 400 g), un système d’aération avec trois entrées d’air et une évacuation, un écran LongTrip et un double écran solaire. Une fermeture par boucle micrométrique, et une prédisposition à la pose d’un intercom viennent parfaire le tableau.

Encore une fois, sur le papier du moins, le casque Jet Dexter Soddy semble être le compagnon idéal de vos trajets quotidiens. Certes, l’absence de prédisposition PinLock le classe plus facilement dans le Jet « été », mais rien de rédhibitoire.

On se demande donc comment Motoblouz peut nous sortir ce jet à ce prix et surtout, pourquoi dépenser plus pour pas forcément mieux ?

Le casque Jet Dexter Soddy au quotidien, bien ou bien ?

Niveau taille, le L que je prends d’habitude est impeccable. Le casque Jet Dexter Soddy tient bien, aucune douleur ni sensation désagréable. Seul le maintien au niveau des joues aurait mérité d’être plus serré pour ma morphologie. Le revêtement des mousses est très doux, ces dernières sont moelleuses mais pas molles. Le port du Jet est très agréable. Seule l’odeur du casque est un peu forte, un séjour prolongé sur le balcon fera son œuvre et permettra au gros des effluves de se faire la malle vers des contrées plus clémentes.

La finition est très bonne. Pas de ligne de colle qui bave, les assemblages sont parfaits. Le placement des divers dispositifs me comble (chacun ses goûts), notamment le placement de la commande de l’écran solaire sur la joue gauche. Pas la peine d’aller le chercher sur le sommet du crâne comme sur les HJC. Les commandes des aérations tombent bien, et leur maniement « on/off » est simplissime.

Aucune des manipulations du casque Jet Dexter Soddy ne sont accompagnées de bruits de plastique ou de frottement. A l’usage, c’est extrêmement agréable et plutôt flatteur pour un Jet de cette gamme de prix. L’écran LongTrip ne possède pas de cran intermédiaire, ce qui ne représente pas un défaut pour moi. Et cela permet une manipulation souple, sans à-coups et silencieuse.

Le Soddy… exempt de défauts ?

Non. Et franchement à ce prix, rien de plus normal.

Tout d’abord, la qualité optique des écrans n’est pas au niveau de ce que l’on peut avoir chez HJC ou LS2 pour des Jets 4 fois plus chers. Rien de vraiment handicapant pour une pratique quotidienne. Mais un œil avisé remarquera de légères distorsions du champ de vision lors des visées de trajectoire.

L’écran solaire est quant à lui trop clair à mon goût. Par grand soleil, on aimerait une teinte plus sombre, ce qui augmenterait l’agrément de ce casque aux nombreuses qualités. Pour y remédier et ajouter un côté canaille au Soddy, Dexter propose un écran fumé qui ravira les forçats du bitume, soucieux de leur anonymat et de leur confort oculaire.

Un des défauts du casque Jet Dexter Soddy découle de ses qualités : les finitions disponibles sont trop peu nombreuses ! Ce casque Dexter aurait mérité une version avec des décors, le Jet ayant une esthétique moderne et flatteuse. La version noir mat testée est très belle. Il existe aussi en blanc perlé et en jaune fluo, mais une version noir/blanche par exemple ajouterait beaucoup de cachet.

Vous éviterez aussi de placer le nom de votre casque préféré dans une conversation si vous faites un trip en « Perfide Albion », ou à vos amis anglophones. Le terme « SOD » a une connotation qui encouragera un rapprochement physique intense indépendant de votre volonté. Ou pas.

Une affaire à faire.

Le casque Jet Dexter Soddy est un Jet au placement prix hallucinant. Si votre pratique du deux-roues correspond aux services rendus par ce casque (urbain, pratique quotidienne), impossible de trouver mieux au même prix. Certains préféreront l’acheter pour leur sac de sable occasionnel mais ne vous trompez pas, le pilote aurait tort de se priver de ce modèle. Économique, bien ventilé, insonorisé correctement, beau et confortable, le casque Jet Dexter Soddy est LE choix de la raison.

Poids8.5
Ergonomie9.5
Confort intérieur8.5
Ventilation8.5
Insonorisation7.5
Finitions8.5

Notre avis : il y a moins bien mais c'est plus cher

Le casque Jet Dexter Soddy est une affaire. Même son prix plancher mis à part, le Soddy possède beaucoup de qualités qui en feront un compagnon de choix sur vos trajets urbains. Seule la qualité optique est un peu en dessous de ses concurrents, 3 ou 4 fois plus onéreux. L'absence de Pinlock est moins préjudiciable sur un Jet, et par temps chaud, vous ne ressentirez aucun manque. A l'usage, le Soddy se révèle agréable à porter et fonctionnel. La manipulation des écrans et des aérations finiront de vous conforter dans votre choix. Testé et approuvé.
8.5

Partagez cet article

Anthony

Passionné de moto et friand de tout ce qui touche à la culture motarde depuis l'adolescence, je ne suis pratiquant que grâce à la crise de la quarantaine. Je reste, pour le moment, scooteriste quotidien et par tous les temps depuis bientôt 4 ans. Je soigne mes trajectoires et pose le regard comme un vrai, pour le genou on verra plus tard!