Essai casque modulable carbone AGV SportModular


Présenté pour la première fois à Milan lors du salon EICMA 2017, le casque AGV SportModular est enfin disponible. Il faut dire que l’équipementier Italien AGV n’y est pas allé avec le dos de la cuillère question arguments, au sujet de son nouveau modulable tout carbone. Et les promesses avancées étaient pour le moins audacieuses : proposer un casque modulable capable de s’aligner sur les standards de sécurité, de stabilité, de poids et de confort des intégraux sportifs les plus haut de gamme. Rien de moins.

Après plus d’un mois d’usage intensif, voyons si les objectifs sont atteints. Et essayons également de cerner comment se positionne ce casque, bien à part sur le marché des modulables.

Un casque racing ultra léger déguisé en modulable

Comme je le disais en préambule, AGV avait annoncé la couleur dès la présentation du casque AGV SportModular. L’objectif était de proposer un casque modulable reprenant les atouts des intégraux sportifs haut de gamme du constructeur. Et quand on connaît les qualités du casque AGV Pista, on sait à quel point la barre est haute.

Dès le déballage, la trame du carbone, émaillée de quelques micro-défauts (caractéristiques des fibres placées manuellement, presque un gage de qualité) sous un vernis absolument impeccable impressionne. Une fois en main, la légèreté est absolument bluffante : 1295 g. 1298 g à la pesée en L ! Déjà très léger pour n’importe quel casque… Alors pour un modulable !

Le casque AVG SportModular est un des rares casques modulables sur le marché à bénéficier d’une construction tout carbone. Mentonnière comprise, là où certains font appel à des matériaux composites pour cette partie… Afin de proposer une sécurité optimale et un poids aussi contenu, la structure du casque fait appel à cinq densités de fibres carbone différentes en fonction de la zone couverte.

La conception aérodynamique a été tellement poussée que la marque avance un poids dynamique nul à partir de 130 km/h pour son casque AGV SportModular. Comprenez que l’effet des courants aériens permet de soulager théoriquement le casque de son propre poids à partir de cette vitesse. Concrètement, impossible à vérifier pour ma part. Néanmoins, je peux confirmer l’impression d’extrême légèreté ressentie sur voies rapides… La plus impressionnante qu’un casque m’ait donné à ce jour sans le moindre doute.

Look sport intégral

Question look, en position fermée et au premier coup d’œil, difficile de dire qu’on a affaire à un casque modulable si on ne remarque pas immédiatement la limite de la mentonnière. Certes moins effilé qu’un Pista, malgré la conception effectuée en soufflerie, l’allure de profil se rapproche de celle d’un X-Lite X 803 ou d’un Shoeï NXR. Il est très profilé avec une mentonnière qui descend très bas en avant.

Ici dans sa déco Aero, le casque AGV SportModular présente une peinture rouge (Ducati ?) sur le haut et sur les côtés. À l’arrière, le dégradé de couleur se fait par une teinte rouge mêlée au vernis recouvrant le carbone, permettant un jeu de lumière à la manière de ce que propose le coloris « Nuance » chez X-Lite. Sublime.

Racing toujours, le choix de la fermeture de la jugulaire par un système double-D est une vraie exception sur le marché des casques modulables. Ici encore, AGV ne fait pas les choses à moitié avec des boucles en titane, annoncées 45 % plus légères que l’acier. Le casque AGV SportModular fait clairement la chasse au poids superflu.

Si vous suivez mes articles, vous savez tout le bien que je pense de ce système de fermeture. Il demande un petit temps d’adaptation pour le néophyte. Mais il s’agit du système le plus simple, le plus fiable et le plus sûr. Raison pour laquelle il est le seul à être autorisé en compétition d’ailleurs.

Notez enfin que le casque AGV SportModular est disponible avec 3 tailles de calottes (2XS à S / M-L / XL à 3XL).

Un niveau de sécurité identique au AGV Pista GP R

C’était une des promesses d’AGV : proposer le même niveau de protection que sur les modèles dédiés à la piste les plus haut de gamme. Là encore, le défi est relevé ! Le casque AGV SportModular a en effet subi avec succès les mêmes « tests maison » que le Pista GP R. L’absorption des chocs va bien au-delà de la protection minimale imposée par la norme que respectent tous les casques homologués (Norme ECE 22-05).

Bien entendu, ce niveau de protection ne vaut que casque fermé. Le casque AGV SportModular ne bénéficie pas de la double homologation. Vous ne devez donc rouler avec ce casque que mentonnière baissée.

Au passage, malgré le très haut niveau de protection et sa fermeture double-D, il ne s’agit pas forcément d’un casque accepté sur circuit pour autant. Les organisateurs banissent souvent les modulables de façon systématique. N’oubliez pas que le niveau de sécurité offert par le casque AGV SportModular constitue une exception dans ce segment.
Pour une journée d’initiation ou de roulage simple (hors compétition donc), le modulable est parfois accepté. Pensez donc à vous renseigner à l’avance si vous prévoyez un passage sur piste.

Aérations presque trop efficaces (!) et spoiler aérodynamique ajustable

Le casque AGV SportModular dispose d’une large ouverture sur le haut du casque et d’une autre sur le devant de la mentonnière. Leur manipulation se fait facilement. En revanche, les ouvrir partiellement n’est pas facile. Seules deux positions bénéficient d’un « clic » de verrouillage : complètement ouverte ou complètement fermée.

Dommage car ces aérations sont presque trop performantes ! Je m’explique : une fois ouvertes, le flux d’air est très important. Limite trop quand le temps est un peu frais. Aucun conduit ne redirige la ventilation, c’est direct sur le visage. A l’inverse, c’est plutôt agréable quand le thermomètre grimpe évidemment. Ces ouvertures sont munies d’une structure en nid d’abeille. Mais la maille est tellement large qu’il n’est pas rare de se prendre des insectes au niveau des lèvres en roulant ! Une maille métallique plus fine aurait été appréciable, quitte à réduire un peu la quantité d’air pouvant passer.

L’extraction de l’air par l’arrière se fait par le spoiler arrière, dont l’angle d’ouverture est réglable. Celui-ci joue en principe un rôle dans la stabilité du casque… Mais dans la pratique, et même sur voies rapides, son impact est limité : le casque est déjà exceptionnellement stable. Peu importe le niveau d’inclinaison de cet aileron, il n’y a pas de différence notable à mon sens. En revanche, l’extraction de l’air est quant à elle très efficace. Et même ouvert au maximum, aucun bruit aérodynamique supplémentaire ne se fait entendre.

Manipulation de la mentonnière

Le déverrouillage de la mentonnière se fait par un large bouton à l’avant de celle-ci. Et un espace confortable est aménagé à l’avant de la bavette anti-remous pour glisser le pouce. Même avec des gants hiver, aucun problème n’est à signaler et la main vient se placer de façon intuitive. Une fois en position haute, la mentonnière tient fermement en place sans demander d’effort disproportionné des cervicales. Le tout est particulièrement bien équilibré.

La fermeture se fait de façon tout aussi facile. Le « clic » de verrouillage est rassurant et ne laisse aucun doute planer quant à la bonne fermeture du casque AGV SportModular…

L’ajustement des différentes pièces est parfait et aucun jeu n’est présent. Du haut de gamme ici aussi !

Des aspects « confort » élargissant le champ d’action du casque AGV SportModular

Le casque AGV SportModular a clairement été conçu pour pouvoir être utilisé toute l’année. En témoigne le très astucieux intérieur réversible : une face pour l’été afin d’évacuer rapidement la chaleur et la transpiration, et un côté hiver qui conserve la chaleur. En pratique les matériaux techniques employés sont surprenant d’efficacité. Avec une impressionnante différence perceptible dès que la peau est en contact avec les mousses du casque. Le changement se fait sans difficulté. 2 pressions à l’arrière et 3 clips au niveau du front tiennent cette partie réversible. Bien entendu, les mousses intérieures bénéficient d’un traitement anti-bactérien « sanitized« , et sont toutes complètement lavables.

Un Pinlock MaxVision est fourni avec le casque AGV SportModular. Il s’avère indispensable par basse température étant donné que l’aération de la mentonnière ne redirige que très faiblement le flux d’air vers la face intérieure de l’écran afin de le désembuer. Limite donc lors des journées un peu fraîches sans Pinlock. Mais parfait en toutes situations avec. D’autant qu’il s’agit d’un Pinlock 120, le meilleur des modèles de lentille anti-buée existant. Le chiffre (30, 70 ou comme ici 120) correspond au temps (en secondes) pendant lequel la lentille résiste à la formation de buée en soufflant de façon continue sur celle-ci.

Toujours dans l’optique de pouvoir traverser les 4 saisons avec le casque AGV SportModular, deux bavettes anti-remous sont fournies. Elles sont de longueur différente, de façon à adapter le passage de l’air selon ses préférences et en fonction de la présence ou non d’un tour de cou ou d’une cagoule. Bien pensé !

Pour les porteurs de lunettes, le passage des branches ne pose aucun problème. Mais, contrairement à certains modulables, il sera préférable de mettre ses lunettes après avoir enfiler le casque. Les mousses à la base du casque étant assez étroites. Autre détail : la base du casque (sur sa partie arrière) dispose d’un rebord destiné à rediriger l’eau de pluie vers l’arrière. Ce, de façon à protéger la nuque.

Un niveau d’insonorisation digne d’un casque fibre

Un autre domaine dans lequel le casque AGV SportModular s’est démarqué des modèles racing : l’insonorisation.

Très bonne pour un modulable, tout simplement excellente pour un casque carbone. Les bruits sourds sont largement atténués, sans nuire à la bonne compréhension de l’environnement et à l’écoute des bruits de la circulation. Ajoutez à ça qu’aucun sifflement du vent de se fait entendre. Même si les bruits aérodynamiques restent présents, bien que très limités… Le système de fermeture de l’écran et sa perméabilité à l’air en position fermée font parfaitement le job.

Globalement, le niveau d’insonorisation est similaire à un bon casque fibre, et bien au-delà de celui de la plupart des casques racing carbone en général.

Visibilité irréprochable

Le casque AGV SportModular dispose d’un champ de vision latéral à 190°. En pratique, même en regardant le plus possible sur les côtés, difficile de distinguer le bord vertical de l’écran. A vous la route en panoramique !

Le champ de vision vertical n’est pas en reste avec 85° d’ouverture. Cela permet d’être aussi à l’aise sur une routière, sans avoir à baisser la tête pour voir l’instrumentation, ou sans avoir à la lever pour voir la route, en étant couché sur le réservoir d’une sportive !

Un écran solaire secondaire est présent. Il descend très bas, et peut être ajusté sur une position intermédiaire sans souci. Celui-ci se manipule par l’intermédiaire d’une glissière assez minimaliste située sous le bord gauche du casque. Pas le système le plus précis mais probablement le plus léger. Après plusieurs semaines d’utilisation, il m’arrive encore de ne pas réussir à le saisir du premier coup. Cet écran est un peu clair à mon goût. Comme tous les écrans solaires homologués en réalité, il est un peu limite en cas de forte luminosité ou de soleil rasant. Des écrans principaux plus fortement teintés sont disponibles en option. Mais attention à la taille : écrans référence GT3-1 pour les tailles 2XS à L, GT3-2 pour XL à 3XL. Notez que les écrans principaux et solaires bénéficient d’un traitement anti rayures.

Verrouillage de l’écran et mécanisme entièrement en métal

L’écran dispose d’un système de fermeture « double action » de l’écran, là aussi hérité du sport. Comprenez qu’en refermant l’écran, celui-ci se rapproche du casque au tout dernier moment de quelques dixièmes de millimètres. Ce, de façon à comprimer le joint qui permet d’assurer une étanchéité parfaite. L’articulation de l’écran est entièrement en métal, gage de solidité.

Également issu des modèles sportifs de l’équipementier Italien, le système de verrouillage de l’écran nommé Visor Lock System (VLS) fait appel à un anneau présent à sa base. Cet appendice vient se loger automatiquement dans le mécanisme présent sur la mentonnière en abaissant la visière. Ce verrou dispose de deux positions : complètement fermé ou entrouvert de façon à laisser passer un filet d’air.

Dans les deux cas, l’écran est solidement tenu en place, et aucun risque de le voir s’ouvrir de façon inopinée. Le déverrouillage se fait en appuyant sur le bouton central, facilement manipulable avec un seul doigt, après un petit temps d’acclimatation si vous n’êtes pas familier du système. C’est en revanche un peu plus difficile avec des gants hiver, mais ça reste tout à fait gérable.

J’ai parlé plus haut de la parfaite étanchéité à l’air : le joint ne laisse en effet pas passer le moindre filet d’air. Et bien entendu, sous la pluie, aucune infiltration d’eau n’est à signaler, et le tissu présent autour du cou est également hydrophobe, de façon à garder la tête au sec en toutes circonstances.

Une installation d’intercom plutôt difficile

Bien entendu, comme tout casque moderne qui se respecte, le casque AGV SportModular est prévu pour accueillir un intercom. En revanche, son installation, et plus précisément celle du micro pourra poser problème. En effet, la place devant la bouche est pour le moins réduite. Et en fonction de votre morphologie (et de la taille de la calotte du casque), il est possible que l’espace restant soit insuffisant pour utiliser de façon confortable le micro d’un kit intercom. Les mousses composant le tour de cou, très ajustées, n’aident pas non plus.

La compacité issue des casques sportifs comporte aussi son lot d’inconvénients pour une utilisation orientée touring.

Ok, le SportModular, c’est donc du 100% sport, mais est-ce bien approprié pour un modulable ? Pour qui est fait ce casque ?

Quand on pense « modulable », il est vrai que ce n’est pas vraiment le genre racing qui vient en premier à l’esprit. À mon humble avis, c’est exactement là que cherche à se positionner AGV avec le SportModular. Proposer un modulable à même de séduire ceux qui recherchent les qualités d’un casque racing sur route.

À titre personnel, je me reconnais tout à fait dans ce profil. Je privilégie en effet la légèreté et la stabilité des modèles racing depuis plus de 15 ans, pourtant dans le cadre d’un usage sur route. Le casque AGV SportModular m’a conquis, alors que je ne suis pourtant pas un fan des modulables de façon générale. Je l’expliquais déjà l’année dernière dans mon essai du Dexter Adron (autre casque appartenant au club très fermé des modulables tout carbone).

Ici le casque AGV SportModular permet de passer au modulable sans devoir laisser de côté aucun des avantages propres aux intégraux sportifs.

Même s’il offre baucoup d’atouts supplémentaires qui permettent d’élargir son champ d’action et de rouler toute l’année sans le moindre soucis, il ne cherche pas à concurrencer frontalement les modèles orientés touring. A la différence du Schubert C4 par exemple, mieux taillé pour les voyages au long court, grâce à un niveau d’insonorisation encore un cran au dessus, et qui bénéficie d’un confort plus important sur de très longues périodes.

Le casque AGV SportModular est clairement pensé pour une autre utilisation, où légèreté et stabilité priment sur le reste. Des domaines où il excelle comme aucun autre modulable jusqu’ici. Le modulable sportif à son apogée en somme.

Poids10
Ergonomie8.5
Confort intérieur9.5
Ventilation9
Insonorisation 9
Finition9.5

Mon avis : Le modulable sportif ultime

L'objectif du casque AGV SportModular est simple : proposer dans un casque modulable tous les avantages et la technologie des casques intégraux sportifs haut de gamme. La mission est relevée avec brio, avec une conception tout carbone et des éléments en titane permettant d'atteindre une légèreté record et une élaboration en soufflerie assurant une stabilité remarquable. Un casque qui s'adresse en priorité aux adeptes de casques racing sur route qui voudraient passer au modulable. Une catégorie à part, à ne pas confondre avec celle des autres casques modulables haut de gamme souvent plus orientés touring, et qui ne proposent donc pas les mêmes fonctionnalités.
9.5

Partagez cet article

Cédric

Enseignant de la conduite et de la sécurité routière depuis 8 ans et motard depuis plus de 14 ans, j’ai lancé le site "Le Moniteur Hors Des Clous !" dans le but de partager le regard particulier que je portais sur l'actualité auto/moto, tout en amenant les lecteurs à penser “en dehors du cadre” concernant les événements en lien avec notre passion. Bénéficiant au quotidien d'une position d’observateur privilégié concernant la “Route”, j'essaye d’apporter un éclairage particulier sur la prévention routière, la législation et la formation, en dépassant les dogmes et en apportant les éléments nécessaires pour se forger sa propre opinion.