Test du casque Jet Astone FJ10


Astone FJ10- solaire

Le début d’une relation qui change à jamais votre façon de voir la vie transforme certains détails anodins en artefacts chargés d’affect. C’est le cas de la marque française Astone et Motoblouz en ce qui concerne mon histoire avec le deux-roues. Mon premier casque (un intégral toutes options acheté pour le quart d’une bouchée de pain chez Motoblouz) était un Astone. Un Roadstar gloss black, lourd comme une enclume mais qui a protégé le peu de neurones qu’il me restait pendant plus de deux ans tous les jours et par tous les temps. Lorsque Motoblouz m’a proposé le test du casque jet Astone FJ10, j’étais heureux de retrouver un modèle de la marque si chère à mon cœur.

Ne pas se fier aux premières impressions…

Sur le papier, le casque jet Astone FJ10 présente comme souvent avec Astone, un rapport qualité / prix très motivant. Un casque Jet en fibres, de moins de 1200 g avec écran solaire rétractable, écran longtrip, aérations modulables, pour moins de 160 € (voire moins de 60 € au moment où j’écris ces lignes !) : c’est bonnard.

casque jet Astone FJ10 en fibres

Un casque jet en fibres qui annonce la couleur

Lorsque j’ai reçu le heaume tant attendu, avec deux jours d’avance comme d’habitude, je me suis empressé de déballer le bouzin pour le scruter avec délectation.

Ecran longtrip et écran solaire pour le casque jet Astone FJ10

Un écran longtrip et un écran solaire, le duo urbain gagnant.

Très honnêtement, le casque jet Astone FJ10 est beau. La coque est plutôt bien finie. Les plastiques extérieurs, sans être d’une qualité optimum, sont sans défaut apparent, même si certains auraient mérité d’être mieux ébavurés. Plusieurs détails sont appréciables : le modèle noir emporte par exemple un intérieur rouge qui lui donne une forte identité dynamique. Le blanc (modèle essayé) possède un garnissage brun / beige plus classieux et vintage.

finitions du casque jet Astone FJ10

Logo Astone embossé sur la jupe arrière du Jet et jolie finition beige/brune

De même, la marque apparaît dans certains détails. Elle est embossée sur la base arrière du casque, un logo argenté apparaît sur le front, le logo sur la commande de l’écran solaire… C’est vraiment bienvenu, fait avec goût et discrétion. Seule une différence d’ajustement dans les garnitures de joues trahit l’éventuelle origine moins premium du casque.

aérations du casque jet Astone FJ10

Des aérations frontales avec des commandes discrètes mais parfaitement fonctionnelles

intérieur du casque jet Astone FJ10

Des ajustements perfectibles mais une douceur de revêtement agréable

Et puis, vient le moment de l’essai « à blanc »

Au moment d’enfiler le casque (après les présentations d’usage, on n’est pas des bêtes), le tableau se noircit un peu. Depuis le temps que je roule et teste des casques, je sais rapidement lorsque la taille est la bonne. Ici, la taille est manifestement la bonne, mais le casque ne s’accorde pas à ma morphologie. Nombreux sont celles et ceux à qui on a dit, avec plus ou moins de tact, qu’ils/elles n’avaient pas des têtes à Shoei, Nolan, Shark et autres joyeusetés.

Certaines marques proposent en effet des casques plus ou moins adaptés à la forme de votre crâne. Suivant que votre visage soit plutôt rond ou triangulaire, que votre occipital soit plutôt bombé ou plat, que votre pariétal soit en pointe ou non. Peu importe si votre crâne est plein ou vide, il ne trouvera pas forcément ses marques dans tous les modèles de casque. C’est sûrement ce dont Montaigne parlait lorsqu’il écrivait : « mieux vaut une tête bien faite qu’une tête bien pleine« . Même si de mémoire, je n’ai vu aucune archive de Montaigne sur une XJR 900.

Même si comparaison n’est pas raison, j’ai vite mis en parallèle le confort immédiat que j’avais expérimenté avec le casque HJC FG jet, et le sentiment « d’à-peu-près » ressenti avec le casque jet Astone FJ10. J’avais une sensation inconfortable au niveau du front et aucun maintien au niveau des joues. Et dans le miroir, la désagréable impression d’avoir un cèpe de 20 livres sur la tête. Mais cet effet tête-de-champignon était fortement accentué par l’éclatant blanc de la finition choisie.

En action, les qualités du casque jet Astone FJ10 permettent de revoir son jugement premier…

Sur ces impressions en demi-teintes, j’enfourche mon fidèle destrier et dans le rugissement d’une horde de hamsters nains, je m’élance pour bouffer mes kilomètres de bitume quotidiens. Et c’est là que le casque jet Astone FJ10 montre de quoi il est capable.

Tout d’abord, la qualité des écrans est bluffante. Au niveau optique, le casque Astone tient la dragée haute à des casques de deux ou trois fois le prix. Aucune déformation de la vision, l’empan visuel est démentiel (l’ouverture est très large et haute). Rien ne vient distraire la vue. L’écran solaire est moins teinté que chez Nolan ou LS2 mais il est parfaitement protecteur et exploitable même avec le soleil rasant d’une belle matinée d’automne.

Au départ, la commande de l’écran solaire me paraissait un poil cheap. Elle possède deux crans pour le bloquer en position ouverte ou fermée. Et bien, je n’ai jamais réussi à la prendre en défaut. Avec ou sans l’écran Longtrip baissé, rien ne bouge !

écran solaire du casque jet Astone FJ10

La commande crantée de l’écran solaire, très bien placée et parfaitement fonctionnelle

L’écran Longtrip quant à lui est doté de crans afin d’ajuster sa position en fonction de vos désirs. Cela fonctionne très bien et permet éventuellement de faire baisser les bruits aérodynamiques, plus présents avec l’écran totalement baissé.

C’est dans cette position que le casque est devenu bien plus confortable pour moi

Avec l’écran baissé, les côtés du casque se resserrent et une pression rassurante s’applique sur les joues, tout en faisant quasiment disparaître celle du front. Bon point pour le confort, mais assez dubitatif sur la rigidité du casque du coup…

Mis à part le confort qui dépend fortement de la compatibilité du FJ avec la forme de votre crâne, ce jet est très bien équipé. La qualité des écrans est vraiment un gros plus à ce prix. L’absence de Pinlock et l’impossibilité d’en mettre un pourrait refroidir les hardeurs des plus exigeants d’entre vous, mais la vision dans des conditions de conduite agréables est superbe.

focus sur le casque jet Astone FJ10

Prises d’air avant et évacuations arrières

Pour être le plus exhaustif possible, deux dernières remarques

  • La manipulation de fermeture de la boucle micrométrique ne m’a pas paru facile. Trois fois sur quatre, avec ou sans gants, je ne trouvais pas le trou…
  • Bien que très petits, les ergots permettant l’ouverture / fermeture des aérations sont très accessibles et bien placés.
Poids3.3
Confort2.5
Finitions3.8
Insonorisation3
Fonctionnalités4.5

Mon avis : un Jet au rapport qualité / prix évident

Pour peu que votre morphologie corresponde aux formes du casque jet Astone FJ10, vous serez ravi des performances de ses écrans et de ses qualités dynamiques. Léger et bien équipé, il saura vous accompagner dans la jungle urbaine et périurbaine. Pour un style dynamique et plus agressif, la livrée noire / intérieur rouge vous comblera. La finition blanche / intérieur beige est très réussie.
3.4

Partagez cet article

Anthony

Passionné de moto et friand de tout ce qui touche à la culture motarde depuis l'adolescence, je ne suis pratiquant que grâce à la crise de la quarantaine. Je reste, pour le moment, scooteriste quotidien et par tous les temps depuis bientôt 4 ans. Je soigne mes trajectoires et pose le regard comme un vrai, pour le genou on verra plus tard!