Essai casque routier Astone GT 900


Choisir son casque est un passage obligé pour tout motard. Les marques sont nombreuses, offrant des prix variables et une qualité qui l’est parfois encore plus. Ça fait maintenant plus d’un an et demi que je porte un SHOEI à chacune de mes sorties, que ce soit en tant que conductrice ou passagère. L’écran est un peu rayé, les mousses sont moins denses et il est tombé quelques fois – les maladroits se reconnaîtront… Alors quand on m’a proposé de tester le casque Astone GT 900 Exclusive Apollo, j’ai dit banco ! C’était enfin l’occasion de mettre à l’épreuve une autre marque et de pouvoir comparer mon tout premier casque.

Astone GT 900 Exclusive Apollo, un look sportif

Mon entourage vous le confirmerait, je ne suis pas fans de sportive pour deux sous. Ça se ressent évidemment dans mes goûts de moto, mais aussi dans mes choix d’équipement ! Je suis plutôt branchée roadster, ou custom. Alors de prime abord, j’avais peur que le look un brin racing du casque Astone GT 900 Exclusive Apollo ne me convienne pas. Mais il ne faut pas s’arrêter aux préjugés ! De plus, les couleurs proposées me plaisaient énormément. En effet, dans cette déco Exclusive Apollo, il est disponible en deux coloris : « Bleu/blanc » (avec du noir) ou « Titanium black » (du noir et du gris/bleu mat). J’ai opté pour la deuxième option. Les amateurs de variété seront ravis de voir que le GT 900 est proposé avec de nombreuses décos.

Lorsque je l’ai reçu, il m’a beaucoup plus plu que sur le site. Il est très agréable au toucher et finalement, j’aime bien ce petit look sportif avec son lettrage sur les côtés. On regrette d’ailleurs de devoir cacher ces inscriptions avec les bandes réfléchissantes…

Le casque est livré avec un écran transparent et son Pinlock. J’ai été assez désarçonnée pour relever la visière, le grippe étant au milieu et non sur le côté comme sur mon SHOEI. Cependant on prend vite l’habitude. Par contre, pour ce qui est de la pose du Pinlock… J’ai bien dû mettre une bonne vingtaine de minutes ! Le mécanisme pour retirer la visière est très petit et laisse peu la place pour les doigts. Mais voyons les choses sous un angle positif : une fois bloquée dans 3 petites encoches, on est sûrs que la visière ne bougera plus.

Un casque pratique et confort

Sur la tête le Astone GT 900 se montre plutôt léger (1490 g) et est très agréable à porter. Le revêtement de ses mousses est hypoallergénique, démontable et lavable en plus d’être particulièrement doux. Il dispose d’un protège nez et d’une boucle micrométrique pour la jugulaire, ce qui est très pratique pour le mettre et surtout pour l’enlever.

Son écran large est très appréciable, notamment lorsque l’on veut s’assurer qu’aucune voiture ne nous gêne pour nous insérer sur les grands axes ou, pour les Parisiens, sur le périphérique.

Pour l’été, il est possible de s’aérer grâce à de multiples aérations qui s’ouvrent et se referment très facilement. Il en existe une sur l’avant au niveau de la bouche, deux en haut du front et une à l’arrière. Qu’elles soient ouvertes ou fermées, la différence de bruit est peu perceptible. Le casque Astone GT 900 est plutôt silencieux et ne siffle pas, même à 130 km/h sur l’autoroute.

Pour les jours de beau temps, la marque Astone a doté son casque d’une petite molette à la base gauche. Cette dernière permet de descendre ou relever une visière solaire. Attention cependant à ceux qui portent des lunettes, cet écran secondaire reste assez proche du visage et risque donc de les percuter.

Légèreté9.5
Insonorisation9
Confort intérieur9.5
Champ de vision9.5
Aspects pratiques8.5
Ventilation9

Mon avis : Un véritable coup de cœur !

Avec un peu de recul, je trouve que le casque Astone GT 900 affiche un super rapport qualité/prix. Il est pratique, confort et offre un look sportif dans cette livrée "Exclusive Apollo", mais pas trop, juste ce qu'il faut ! C'est pour moi un véritable coup de cœur.
9.4

Partagez cet article

gplus-profile-picture

Chloé

Toute jeune motarde de 22 ans, j'ai eu mon permis en septembre 2015. Depuis, j'arpente les routes de la région parisienne sur mon ER6-N, toujours à chercher de nouvelles balades avant de me lancer dans une aventure un peu plus longue... En attendant, je parfais mes tenues de motarde en essayant d'être "stylée" et confortable (sans oublier de chouchouter ma kawa !)