5 questions à se poser pour bien choisir son pantalon deux-roues pour femmes


Essai du pantalon Rev'it Tornado 3 Ladies

Mesdames, soyons honnêtes, le pantalon de moto n’est pas l’équipement que l’on choisit en priorité. Face aux blousons, gants, casque, le pantalon ne devient une option que lors d’un voyage au long cours ou pour une utilisation plus sportive. Résultat, quand vient le moment de le choisir, on ne sait pas forcément où donner de la tête. Quel modèle, quelle coupe, en quelle taille ? On essaie de vous expliquer comment trouver le meilleur pantalon de moto femme à travers 5 questions.

On a tendance à penser qu’en deux-roues, à défaut de pantalon adapté, on peut porter son jean préféré, et ça fera l’affaire. Il est vrai qu’entre un pantalon en toile et un jean brut épais, le jean est toujours une meilleure option… Mais un pantalon de moto est un véritable équipement. Protections, revêtements, matériaux : tout a été étudié pour vous protéger que ce soit de la route ou des intempéries. Que vous soyez motarde du dimanche ou roule-toujours, vos jambes méritent aussi une bonne protection. Voyons ici comment trouver celle adaptée.

1. Pantalon deux-roues : pour quel usage ?

La première question à vous poser est tout simplement de savoir pourquoi. Pourquoi souhaitez-vous trouver le meilleur pantalon moto femme ? Car entre un pantalon pour aller travailler tous les jours dans un environnement urbain, en scooter ou sur roadster, et un pantalon pour affronter toutes les saisons lors d’un voyage en Europe, il y a du monde.

La pratique (urbaine, sur route, sur trail, cross, racing / piste…) et votre usage (régulier, occasionnel) sont les deux premiers éléments à prendre en compte pour choisir le meilleur pantalon de moto femme. Car oui, il existe un pantalon pour toutes les occasions. Surtout que les fabricants pensent justement leurs équipements en fonction de la pratique. A vous de préciser quels sont vos besoins.

Si vous n’arrivez pas à vous « définir », fiez-vous au type de deux-roues que vous utilisez : roadster, routière, adventure, sportive, scooter, ancienne… En fonction de la réponse, de votre deux-roues et donc de votre pratique, vous trouverez la gamme de pantalon vers laquelle vous tourner.

Mathilde Denis recrutée par le Team Honda Motoblouz SR

2. Jean ou pantalon textile ? Quid du cuir ?

Le cuir, c’est le matériau le plus résistant à l’abrasion. Une seconde peau… de super héroïne. Il s’agit cependant d’une seconde peau peu pratique pour marcher. Le pantalon en cuir est réputé lourd, collant, chaud. Ainsi, on le recommande plutôt pour les longs trajets ou, mieux, pour la grande vitesse, sur piste (avec coques de protection, sliders, et tout l’attirail).

Le pantalon textile quant à lui se destine aux road trips, aux longs voyages lors desquels vous affrontez la pluie, la chaleur, le froid… Ils sont plus légers, plus techniques, moins près du corps, et généralement pensés pour vous protéger au mieux de la route ou des intempéries. Ces dernières années, le pantalon de moto textile s’est développé pour apporter une protection similaire voire supérieure à celle apportée par le cuir. Il est conçu à partir de matériaux innovants (tels que le Gore-Tex), embarque avec lui de bonnes protections, et résiste à l’abrasion. Il y en a pour tous les styles… mais gardera toujours une apparence de pantalon pour deux-roues.

Le jean au contraire se veut passe-partout. Oui, il intègre des protections pour vous protéger un minimum de la route (rarement des intempéries), voire du kevlar (matériau résistant à l’abrasion), mais ces protections se destinent davantage à une utilisation urbaine ou pour rouler sur les routes de campagne le week-end. Il est stylé, pratique, utile au quotidien. Je dirais aussi que c’est la bonne option pour un premier équipement en deux-roues.

Un conseil : quitte à choisir un pantalon de moto, autant qu’il soit confortable. Quel que soit la matière, pour un surplus de confort, favorisez les pantalons avec soufflets d’aisance ou zones stretch aux genoux, micro perforations pour un flux d’air optimal, doublure amovible facile à enlever…

3. Choisir un pantalon de saison : comment choisir le bon pantalon d’été, d’hiver, pour la pluie ?

La plupart des pantalons, qu’ils soient en cuir, en textile ou en jean, sont généralement conçus « toutes saisons ». Pour un trajet plus confortable cela dit, certains embarquent avec eux une doublure technique (amovible ou non) pour un surplus de chaleur en hiver, des zips d’aération et/ou zones en revêtement Mesh pour vous aérer l’été, ou encore une membrane étanche ou matière imperméabilisante pour faire face aux intempéries.

De manière générale, le meilleur pantalon de moto femme pour affronter toutes les météos, qui vous protège à la fois du froid, de la pluie ou des fortes chaleurs, c’est le pantalon textile. En effet, le jean n’est pas toujours imperméable et souvent chaud en été, tout comme le pantalon de moto en cuir (il existe des pantalons de cuir perforés pour un meilleur flux d’air).

A noter : pour la pluie, vous avez toujours l’option d’utiliser un sur pantalon étanche ou une combinaison, à enfiler par-dessus votre pantalon de moto ou pantalon classique. Disons que ce n’est pas le plus stylé, d’autant qu’ils sont généralement peu taillés, mais c’est ultra pratique. En scooter, vous pouvez aussi opter pour un tablier.

4. Trouver la taille adaptée : comment choisir la taille d’un pantalon moto ?

Toutes les marques taillent différemment. Ne parlons même pas des modèles ! Ainsi, pour être sûre de ne pas vous tromper, on préconise tout simplement de vous référer aux guides des tailles qui accompagnent les fiches produit. Ils vous proposent généralement un tableau de correspondance : en fonction de la longueur des jambes, tour de hanches et/ou tour de cuisses… Le tableau de correspondance vous indique la taille du pantalon adaptée. Aussi, les avis des clientes, sur chaque fiche produit, sont généralement de bons indicateurs !

Notez aussi que les pantalons de moto restent des pantalons. Aucune marque ne proposera jamais du sur-mesure. Je mesure 1,54 m, j’ai deux pantalons de moto et aucun n’est parfaitement à ma taille. Les jambes sont toujours trop longues et, si j’opte pour une petite taille, mes fesses sont à l’étroit. Les guides de tailles vous permettent de vous rapprocher au mieux de la taille adaptée mais, à moins d’avoir des mensurations de mannequin, il y aura toujours un petit défaut.

Mon conseil est de favoriser le confort au niveau de la taille, surtout si le pantalon dispose de protections aux hanches (il faut qu’elles vous collent… mais vous laissent respirer). N’hésitez pas non plus à vous tourner vers un pantalon qui dispose de réglages à la taille, aux chevilles ou encore, sur la longueur des jambes.

Enfin, un pantalon de moto sera toujours plus long qu’un pantalon classique. Car la position de conduite sur votre deux-roues entraîne toujours une remontée du pantalon. Gardez donc un peu de marge.

Autre conseil : un pantalon ou une combinaison de cuir, pour de la vitesse, doit être taillé près du corps. Un jean aussi se favorise près du corps. Le pantalon textile, pour le off road, la route ou le trail se veut, de préférence, plus large pour une meilleure liberté de mouvement.

5. Est-ce qu’un pantalon de moto pour hommes est adapté ?

Comme je le disais plus haut, étant donné que les fabricants ne proposent pas du sur-mesure, on pourrait se poser la question. D’autant que l’offre chez les hommes est plus importante que l’offre de pantalons de moto pour femmes. Ce qui peut changer entre un modèle pour homme et un modèle pour femme, cela dit, c’est la coupe. Skinny, slim, straight, tapered… Ces coupes, et d’autres caractéristiques spécifiques, sont étudiées pour davantage s’adapter aux morphologies féminines. A priori, je dirais donc non… mais à vous de me prouver le contraire : si vous trouvez un pantalon pour homme qui vous taille comme un gant, alors félicitations (et n’hésitez pas à partager vos bons plans).

On fait le point sur l’homologation

L’intérêt d’un pantalon de moto pour femmes reste le même que n’importe quel autre équipement de moto : la protection du pilote. Ici, des jambes plus exactement. Il doit protéger à la fois de l’abrasion, de la chaleur en cas de glissade, et il comporte des emplacements pour des protections contre les chocs. Par contre, en France et contrairement aux gants et aux casques, les pantalons ne sont pas obligatoires. Ils ne doivent pas forcément être homologués. La plupart le sont cela dit, et ils disposent alors de l’étiquette CE avec le logo du motard.

Le vôtre n’en dispose pas ? Pas de panique, vous ne risquez pas l’amende. Il en va simplement de votre sécurité.

Pour ce qui est des protections, le Cordura (textile), le Kevlar (jean) et la pleine fleur (cuir) sont généralement les matériaux résistants le mieux à l’abrasion. En plus, certains pantalons embarquent des protections (amovibles ou fixes) aux hanches et aux genoux, de niveau 1 ou 2. Les pantalons cross quant à eux s’équipent de sliders pour poser le genou.

Un dernier mot quant au budget pour terminer. On dit généralement que c’est l’usage, ou l’intensité d’utilisation, qui vous permet de définir votre budget. Si vous souhaitez un pantalon qui vous suit tous les jours et pour longtemps, privilégiez les pantalons plus aboutis aux tarifs plus élevés. Il existe tous les styles de pantalon, pour toutes les pratiques… et à tous les prix. Une fois que vous avez rassemblés vos critères de sélection, n’oubliez pas que les retours sont gratuits chez Motoblouz. Ils vous permettent ainsi d’essayer le pantalon de moto pour femmes… avant de l’adopter.

Partagez cet article

Mathilde Tay

Rédactrice indépendante depuis 5 ans, je suis motarde « dépendante » depuis 4 ans. Oui, je suis celle que l’on appelle parfois « sac de sable », celle qui prend des vidéos pendant que son mari se régale à moto sur les routes et sous le soleil de Californie. Fan des road trip en trail, je suis aussi fan des vieilles bécanes. Le rêve ultime ? Que mon mari voit enfin le potentiel séduction du side-car, ou rouler les mains sur le guidon d’une Triumph Speed Twin de l’âge de mon papa (1946)