Essai gants AlpineStars Kinetic


L’été est déjà bien installé, et même ici dans le Nord il fait chaud. Voire même très chaud avec la canicule que nous sommes en train de traverser au moment où j’écris ces lignes. Et quand le mercure monte, il peut être pertinent de recourir à des gants spécifiquement pensés pour ces conditions, comme les gants Alpinestars Kinetic. Autant dire que ce test tombe à point nommé ! Aération et confort optimum, tout en conservant le niveau de sécurité et de finition auquel nous a habitué la marque transalpine, sont les promesses avancées par cette paire de gants été. Après six semaines en compagnie des gants Alpinestars Kinetic, voyons ensemble si le contrat est rempli.

Les gants Alpinestars Kinetic, fondamentalement pensés pour l’été

Dès qu’on pose le regard sur les gants Alpinestars Kinetic, il n’y a aucun doute : ils sont clairement taillés pour les fortes chaleurs. Leur look sportif, qui peut rappeler celui de certains gants off-road sur le dos de la main, permet d’intégrer sans fausse note un dessus presque entièrement conçu en tissu mesh, complètement perméable à l’air. Au moment de terminer cet essai, j’ai roulé toute une semaine en pleine canicule équipé de ces gants Alpinestars. Et même après une après-midi complète sous 36°C, les mains restent convenablement aérées, et les Kinetic ne se sont jamais montrés inconfortables malgré les conditions. L’objectif est totalement atteint.

A contrario et en raison de l’absence de membrane étanche, sachez que ces gants ne vous protégeront pas de la pluie. A l’inverse, les matières utilisées ont même tendance à « s’imbiber » dès la moindre averse. En revanche, ils sèchent assez rapidement. De la même façon qu’ils n’absorbent pas la transpiration de la main. C’est toujours ça de pris !

Au niveau des doigts, les dernières phalanges sont couvertes par un tissu plus conventionnel, mais toujours très aéré, afin de conserver une bonne résistance aux déchirements.

Du côté des aspects pratiques, on note que le bout des deux index dispose d’une zone permettant l’utilisation d’un écran tactile (smartphone, GPS…). Mis à l’épreuve avec le TomTom Rider 450 et avec mon smartphone, le toucher est ici très précis. Il faut garder en tête qu’il ne s’agit pas d’une paire de gants polyvalente, et l’épaisseur de matière amoindrie autour des doigts (en comparaison à des gants mi-saison par exemple) optimise la réactivité.

Préhension des commandes au top

Côté paume, on retrouve du cuir de chèvre très souple et fin, permettant de conserver un toucher optimal des commandes. A ce sujet, on peut dire c’est tout à fait réussi. Les gants Alpinestars Kinetic permettent même de ressentir la texture des poignées.

Au centre et au niveau de l’intérieur du pouce, on trouve deux larges renforts en matière caoutchoutée, permettant d’éviter les glissements sur le guidon. Ces renforts, fixés par une double couture, sont toutefois très souples, assez fins et surtout plutôt bien positionnés pour passer inaperçus, sans créer une sensation de « sur-épaisseur » en comparaison avec le cuir recouvrant le reste de la paume. A mon sens, il s’agit du point fort de ces gants Alpinestars Kinetic.

En revanche, je regrette l’absence de ce même matériau sur l’index et le majeur. Détail qu’on trouve sur certains gants concurrents. Ceci permettrait une meilleure préhension du levier d’embrayage et de frein. Pas rédhibitoire pour autant. Simplement dommage tant l’amélioration était simple à apporter.

Le dessous de chaque doigt (à l’exclusion du pouce) est également perforé au niveau de chaque phalange. Mais dans la pratique, le gant est tellement ventilé par le dessus que ces perforations semblent presque négligeables.

Objectif confort : du stretch partout !

Comme dit plus haut, la partie supérieure des gants Alpinestars Kinetic est entièrement faite en tissu mesh et néoprène. Ce qui rend le dessus de la main (à l’exception de la zone recouvrant la protection dédiée aux articulations) très extensible !

On retrouve également des inserts en stretch plutôt efficaces entre chaque doigt, ainsi qu’un autre entre le pouce et la paume.

Toujours au rayon des astuces visant à augmenter le confort des gants Alpinestars Kinetic, on trouve sur le côté extérieur de la paume des inserts en mousse haute densité recouverts d’un tissu suédé (aspect « daim »). Sur les sportives et roadsters radicaux, où le corps est fortement basculé sur les poignées, c’est exactement à cet endroit que repose le poids. Ces inserts permettent ainsi de mieux diffuser l’effort en limitant la contrainte sur le bord de la paume.

Quelques bons points pour la sécurité

Bien entendu les gants Alpinestars Kinetic disposent de l’homologation CE EN13594:2015. Ils sont certifiés « 1 KP« . Comprenez par là qu’ils disposent également d’une protection pour les articulations des doigts sur le dessus de la main. Celle-ci est semi-rigide, réalisée en mousse haute densité. Là aussi le choix de cette matière permet une certaine souplesse, appréciée dans un gant destiné à être porté très ajusté. Aucun inconfort ne s’est fait sentir tout au long de mon essai… Même sur de longues sorties.

La manchette dispose d’un serrage par l’intermédiaire d’une patte munie d’un scratch. Celle-ci est renforcée par un élément en caoutchouc augmentant sa rigidité. Elle permet aussi une meilleure manipulation au moment de procéder au serrage.

L’intérieur de la main est recouvert de cuir comme expliqué plus haut, ce qui offre une protection supplémentaire contre l’abrasion en cas de chute.

Tenue dans le temps à vérifier

En raison de la nature des matériaux utilisés sur les gants Alpinestars Kinetic, la bonne tenue dans le temps reste à confirmer. En effet, par expérience, j’ai eu l’occasion de voir de nombreux équipements fabriqués dans ces matières s’user prématurément.

Le tissu mesh par exemple peut se montrer très fragile. Il en va de même pour le tissu type néoprène présent sur la tranche extérieure de la main et près de la patte de serrage au poignet, très sensible à tout accroc.

J’ai déjà eu l’occasion de voir quelques fils s’effilocher au simple contact du scratch de la patte de serrage en question, lorsqu’on la positionne de façon approximative. Pour autant il ne s’agit aucunement d’un problème de qualité. Juste d’un inconvénient propre à ces matériaux, qui font qu’il sera nécessaire d’être plus soigneux que pour des gants « tout cuir ».

Conseil : des gants été en plus de mes gants habituels ?

Si vous suivez mes articles et essais, vous savez que je suis un habitué des équipements sportifs malgré une utilisation routière. Je passe donc la majeure partie de la belle saison à rouler avec des gants racing.
Mais quand il fait vraiment très chaud, les gants « tout cuir » montrent leur limites lors des trajets urbains. Ou même coincé dans les bouchons.

C’est à ce moment que j’apprécie passer à des gants spécifiquement conçus pour l’été, avec une manchette courte. Bien évidemment vous vous en doutez, le niveau de protection d’un gant à manchette courte est inférieur à celui d’un gant à manchette longue… qui protège mieux le poignet de l’abrasion et dispose en général d’une patte de serrage secondaire.

Néanmoins et comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, la notion de confort procuré par un équipement moto est aussi un gage de sécurité. Rien de pire par exemple qu’une main moite dans un gant trop refermé… Dont les frottements avec le cuir irritent la peau au point de rendre gênant la préhension des commandes.

Il faut donc aussi savoir passer à un équipement parfois un peu plus léger. Surtout pour davantage de confort quand les conditions l’exigent. N’hésitez pas à embarquer deux paires de gants avec vous si vous prévoyez de rouler toute la journée par exemple. De façon à avoir un équipement adapté à chaque température.

Notes : les gants Alpinestars Kinetic existent en 4 coloris

  • noir / rouge (ceux de ce test)
  • entièrement noirs
  • noir / gris
  • noir et blanc avec logo Alpinestars jaune fluo sur l’index

Les gants Alpinestars Kinetic sont référencés en tant que gants « homme ». Cependant, la grande souplesse des matériaux employés en fait un modèle tout à fait approprié pour les mains des femmes.

Design9
Aération9.5
Protection7.5
Finition8
Rapport qualité / prix 9

Mon avis : des excellents gants pour affronter les fortes chaleurs

Ultra aérés et très souples, les gants Alpinestars Kinetic sont d'une efficacité redoutable en plein été. Le choix des matériaux permet de garantir un confort absolu, tout en maintenant un niveau de sécurité correct pour un gant à manchette courte. La finition est bonne, et ces gants Alpinestars Kinetic proposent un très bon rapport qualité / prix. En revanche, ils absorberont l'eau comme une éponge en cas d'averse, ce qui réserve leur utilisation aux beaux jours. Si vous partez en long road trip estival, pensez donc à prendre avec vous une autre paire de gants en complément !
8

Partagez cet article

Cédric

Enseignant de la conduite et de la sécurité routière depuis 8 ans et motard depuis plus de 14 ans, j’ai lancé le site "Le Moniteur Hors Des Clous !" dans le but de partager le regard particulier que je portais sur l'actualité auto/moto, tout en amenant les lecteurs à penser “en dehors du cadre” concernant les événements en lien avec notre passion. Bénéficiant au quotidien d'une position d’observateur privilégié concernant la “Route”, j'essaye d’apporter un éclairage particulier sur la prévention routière, la législation et la formation, en dépassant les dogmes et en apportant les éléments nécessaires pour se forger sa propre opinion.