Tuto IZYSCOOT #10 : Bien s’équiper en scooter


On vous dévoile en vidéo, avec Izyscoot, le TOP 5 des bons équipements à adopter en scooter pour allier protection, confort et style. Oui, certains ont tendance à l’oublier mais comme en moto, il est primordial de bien s’équiper en scooter.

Bien s’équiper en scooter, c’est ESSENTIEL

En scoot, comme en moto, il est essentiel de bien s’équiper pour circuler en toute sécurité (et sérénité). Et cela ne veut pas dire un casque et basta ! Il s’agit surtout de trouver un équipement à même de vous protéger dès lors que vous enfourchez votre monture, et ajusté à votre pratique et usage. Autrement dit, inutile de sauter sur le premier plastron de moto cross venu pour bien vous équiper en scooter…

Alors, quel est le bon équipement en scooter ?

1. Un casque homologué selon la norme ECE 22.05

Un casque homologué est non seulement obligatoire, mais il est aussi primordial pour assurer votre protection. S’il bénéficie de la norme ECE 22.05, c’est qu’il a passé des tests, et qu’il est apte à vous protéger sur la route.

Mais il est important que votre casque soit aussi parfaitement adapté à votre tour de tête (autrement dit, il doit être à votre taille), et à votre utilisation.

Par exemple, les casques jets et demi-jets sont plutôt destinés aux courts trajets et trajets urbains. Tandis que les casques intégraux et modulables, plus protecteurs, sont plus adaptés si vous empruntez souvent les voies rapides. Dans tous les cas, que vous optiez pour un jet ou un modulable, il est essentiel de bien l’attacher et l’ajuster à votre jugulaire.

2. Des gants certifiés

Les gants moto aussi sont obligatoires, depuis juin 2016, et notamment ceux certifiés et pourvus d’une étiquette CE. Ils vous évitent quelques dégâts en cas de chute, et le paiement d’une amende de 68 € en cas de contrôle… En plus, entre les gants en cuir, les gants citadins ou plutôt sport, vous pouvez aujourd’hui facilement allier protection, et style.

3. Une veste étanche

La veste elle, n’est pas obligatoire… Cela dit, elle est vivement conseillée. Notamment les vestes étanches avec doublure contre le froid amovible. Histoire de s’adapter à toutes conditions climatiques (ou presque).

On vous conseille aussi d’opter pour une veste résistante à l’abrasion, ou encore mieux, avec des protections aux coudes, aux épaules et une dorsale. En fonction des modèles et des marques, les protections peuvent être dispo d’origine ou en option. Et au top de la technologie, il existe aussi les blousons et gilets airbags, filaires ou électroniques, qui assurent au mieux votre protection.

4. Un pantalon renforcé

Encore une fois, non obligatoire mais fortement conseillé : le pantalon renforcé. En cas de contact avec le sol malheureusement, un jean classique offre une très faible résistance à l’abrasion. Beaucoup plus faible qu’un jean conçu pour la moto ou qu’un pantalon renforcé. Petit plus : les pantalons nouvelle génération ont la capacité de vous protéger… sans casser votre style. Alors, pourquoi s’en priver ?

5. Des chaussures fermées et couvrantes

Dernier élément à ne pas négliger pour bien s’équiper en scooter, les chaussures. Pour assurer votre bonne protection, vos chaussures doivent couvrir intégralement votre pied, et idéalement le haut de la cheville. Entre nous, les modèles spécifiques pour les deux-roues vous offrent une protection optimale (notamment au niveau des malléoles) sans rien envier aux chaussures traditionnelles côté style. Si vous optez pour des chaussures moto, privilégiez les chaussures certifiées en tant qu’EPI (reconnaissables par le logo du motard).

Plus d’excuse pour ne pas bien vous équiper en scooter ! Casque, gants, veste, pantalon et chaussures vous permettront de rouler plus sereinement (et peut-être plus longtemps).

Partagez cet article

Mathilde Tay

Rédactrice indépendante depuis 5 ans, je suis motarde « dépendante » depuis 4 ans. Oui, je suis celle que l’on appelle parfois « sac de sable », celle qui prend des vidéos pendant que son mari se régale à moto sur les routes et sous le soleil de Californie. Fan des road trip en trail, je suis aussi fan des vieilles bécanes. Le rêve ultime ? Que mon mari voit enfin le potentiel séduction du side-car, ou rouler les mains sur le guidon d’une Triumph Speed Twin de l’âge de mon papa (1946)