Test du Jean DXR Batilius


DXR Batilius - Avant

J’ai pu tester un petit nouveau dans la gamme maintenant très étoffée des jeans moto DXR : le Batilius. Un cargo slim fit de toute beauté qui allie -sur le papier – sécurité, style et praticité. Ajoutez à cela un choix de coloris qui laissera en PLS les plus indécis d’entre nous, et vous obtenez un futur best-seller qui permettra au maximum de pilotes de rouler – enfin – protégés efficacement, à moindre coût. Vérifions tout cela, et passons le jean DXR Batilius au supplice du quotidien pour voir ce que le petit dernier a dans le bide…

Jean DXR Batilius : ça commence bien !

Pour la première fois de ma vie de testeur et de client Motoblouz, il manquait quelque chose dans le carton. Non mais, où va le monde ? Tout va à vélo comme dirait Lance Armstrong. Après 28 commandes en 5 ans… Une honte Ma bonne dame ! Bon alors certes, ce n’était que les coques de hanches et, après un coup de fil, elles sont arrivées le surlendemain mais comme je suis odieux je voulais en témoigner 😉

coques du jean DXR Batilius

Noir pour les hanches et jaune pour les genoux, toutes les deux de classe 1

Donc, le jean DXR Batilius déballé, je caresse fébrilement le tissu de mes doigts encore agiles et constate la grande douceur du tissu extérieur. Le gris choisi est suffisamment clair pour donner un peu de contraste aux nombreux parements qui ornent le jean. Et puis, ça change des éternels denim brut et noir de jais que je porte à longueur de temps.

Pour ce qui est de l’esthétique pure, on est dans une sobriété maîtrisée, agrémentée de quelques empiècements procurant un surplus de résistance et de sécurité sur l’assise (oui, les fesses) et les genoux. Comme c’est une coupe Cargo, le Batilius possède des poches latérales fermant par pression.

Le jean DXR Batilius est un taille haute, ce qui a son importance dans son port au quotidien vous le verrez. Les poches sont facilement accessibles (face et arrière) et leur doublure est douce. Maintenant que les présentations sont faites, je retourne le Batilius…

Un envers qui vaut l’endroit

L’intérieur du jean DXR Batilius est tout aussi doux et suave qu’on peut le souhaiter. Son port est au-delà d’agréable. Plus ce serait trop. Sa doublure intégrale en coton en est entièrement responsable. Les empiècements en Kevlar ne sont pas localisables puisque pris entre la toile extérieure et la doublure. Dans tous les cas, ils ne gênent évidemment en rien le port de ce jean moto. En clair, le confort est indécent et l’enfiler le matin est un vrai plaisir. Je parle bien du Batilius.

surpiqûre bleu blanc rouge pour le jean DXR Batilius

Etiquette CE et surpiqûre Bleu Blanc Rouge !

Jean DXR Batilius : port en condition VS port au quotidien

La coupe slim fit et taille haute du jean DXR Batilius sont à mes yeux des avantages précieux en conduite. La taille haute permet d’avoir le bas du dos totalement protégé des mouvements d’air lorsque vous portez un blouson court (type Speedchaser). Et le confort thermique l’hiver est impeccable. La coupe slim fit vous permet d’éviter les « flap flap » d’un jean trop large et offre un maintien parfait aux coques de protection des genoux. Les straps amovibles fournis éviteront une remontée intempestive du bas du pantalon. Mais ces caractéristiques impliquent d’user de patience et de préparation…

coupe slim pour le jean DXR Batilius

Une coupe slim qui permet un excellent maintien des coques genoux

le jean DXR Batilius porté

Pas besoin de chausse-pied, le jean DXR Batilius est facile à enfiler et la longueur sur la machine ou à pied est impeccable

En effet, la relative raideur de la toile neuve du Batilius ainsi que sa coupe vous empêcheront de produire tout écart facial et autre Kakato Geri avant d’avoir assoupli votre précieux. De la même manière, vous comprendrez qu’en fonction de la hauteur de selle de votre monture bien aimée, vous risquez de peiner à l’enfourcher sans assouplissement préliminaire. Pas de problème pour un custom, plus problématique pour un trail ou un scooter à très large selle avec tunnel central. Après quelques heures de port à blanc, les choses sont plus aisées.

le jean DXR Batilius sous toutes ses coutures

Coupe slim et poche cargo

poches du jean DXR Batilius

Poche cargo un poil trop petite mais toujours utile

Au quotidien…

Le port du jean DXR Batilius est toujours très agréable grâce à sa grande douceur. Ses poches nombreuses seront vos alliées de tous les jours bien que leur taille m’interdise d’y placer mon téléphone en les refermant. Pas de problème en revanche en les laissant ouvertes. J’ai pu observer une tendance à tomber au niveau de la taille ce qui en soi, n’est absolument pas gênant… Mais cela implique un repositionnement avant de repartir sur la route. Ceci afin de replacer l’ensemble jean/coques et de permettre un protection thermique de qualité.

Les protections sont très bien intégrées et ne gênent absolument pas, que ce soit en conduite ou en marche. Merci la coupe slim fit. Les protections de hanches sont assez grandes mais très discrètes une fois installées. Elles sont rigides si laissées à l’air libre et froid, mais gagnent en souplesse avec la chaleur jusqu’à se faire oublier.

Une question de taille

Pour ma part, la longueur des jambes correspond parfaitement à mon usage. Le 42 me permet de loger mon mètre soixante-quinze et mes 77 kilos de barbaque sans encombre. Si vous désirez plus d’aisance, prenez une taille au-dessus mais vous perdrez les avantages de la coupe slim, ce qui est ballot.

Pour en faire un compagnon absolument parfait, peut-être que DXR pourrait placer une zone en stretch à l’entrejambe à l’occasion d’une refonte 2.0 du modèle afin de faciliter les montées et descentes de la machine. Mais pour le tout le reste, le jean DXR Batilius est pétri de qualité pour un prix très doux.

 

Voir la fiche produit

Coupe4
Confort4.5
Finitions4.5
Protection thermique4.5
Coques4.5
Rapport qualité / prix4.5

Mon avis : un Jean moto pratique, beau et protecteur pour un prix aussi doux que sa doublure

Le Batilius est un parfait compagnon de route. Bien protecteur et d'une grande douceur. Vous aurez du mal à ne pas le mettre avant de partir. Seul son manque de souplesse au tout début peut étonner. Sa robustesse vous permettra de l'assouplir quelques jours afin de profiter pleinement de ses qualités.
4.4

Partagez cet article

Anthony

Passionné de moto et friand de tout ce qui touche à la culture motarde depuis l'adolescence, je ne suis pratiquant que grâce à la crise de la quarantaine. Je reste, pour le moment, scooteriste quotidien et par tous les temps depuis bientôt 4 ans. Je soigne mes trajectoires et pose le regard comme un vrai, pour le genou on verra plus tard!