Essai pantalon femme Ixon Amaris


Lorsque j’ai passé mon permis moto il y a de ça un an et demi, en plein été donc, mon premier équipement a été des plus basiques : un casque, des gants et un blouson. L’exception a été l’achat de bottes à talons afin d’être bien à l’aise sur la Gladius. Mon pantalon était un simple jean. Pourtant, à force de rouler après avoir eu mon A2, j’ai réalisé qu’il ne me protégerait que très peu en cas de chute. Cela fait donc quelques mois maintenant que je cherche LE pantalon pour mes trajets en moto. Est-ce que le Ixon Amaris répond à mes critères ? Vous allez le découvrir dans cet essai !

Avant-propos : La quête du bon pantalon

La quête de pantalon de moto peut être très difficile, surtout pour une femme. J’ai remarqué que si les marques font de plus en plus d’efforts dans les coupes, les couleurs et les motifs pour les blousons, ce n’est pas forcément le cas pour les pantalons. Beaucoup ne correspondent pas à une morphologie plus « féminine ». Il est bien entendu très difficile de trouver un pantalon qui conviendra à toutes les femmes, alors la recherche est parfois longue. Il a d’ailleurs fallu un premier essayage infructueux pour que je teste le pantalon IXON Amaris.

Motoblouz m’a d’abord proposé de tester le pantalon SPIDI Gradus. Après un premier retour de la taille L, le XL ne m’allait toujours pas et le pantalon n’existait pas dans une taille plus grande. J’ai donc conversé avec des conseillers, et il se trouve que la coupe de ce pantalon correspond davantage à des femmes grandes et fines. Tant pis pour mon mètre 70 et ma taille 40. Lui et moi, nous n’étions pas faits pour vivre des virées ensemble. Cependant, si vous correspondez au profil je vous conseille fortement de vous pencher sur les avis présents sur le site. C’est un très bon rapport qualité/prix.

L’Amaris, juste à ma taille

Suite à ce premier échec, nous nous sommes finalement tournés vers l’Ixon Amaris. Avant de choisir ma taille, j’ai cette fois-ci bien regardé le tableau des tailles de la page et j’ai pris mes mesures. C’est parti pour un XL. Oui, un XL ! Pour une taille 40… Autant vous dire que ça déprime un peu de commander une si grande taille quand on n’est pas si grosse. Mais si le pantalon convient, c’est peu de chose.

C’est avec un peu d’appréhension que j’ai enfilé l’Amaris. Mais mes cuisses passent et mes hanches aussi. Je suis très légèrement serrée, dans le sens où la doublure me colle un peu mais c’est ce qu’il faut afin que les protections présentes, à savoir les genouillères, les renforts sur les hanches et le haut des cuisses puissent rester en place en cas de glissade. Je tente de me mettre accroupi, rien ne craque, je ne me sens pas compressée, je suis ravie !

Mais bien qu’il m’aille en largeur, il faut dire qu’il est très long au niveau des jambes. Mais Ixon a pensé à tout. Au bout des jambes se trouvent 3 lignes de boutons pression qui permettent de raccourcir plus ou moins la jambe. Très pratique plutôt que de devoir faire un ourlet et perdre le scratch. J’ai donc pu adapter le pantalon à mes petites pattes. Il ne touche même plus par terre grâce à cet ingénieux système.

Le pantalon Ixon Amaris sur la route

Quelques jours plus tard, je décide de partir pour une petite balade afin de tester l’Ixon en conditions réelles, et non pas seulement chez moi avec le chauffage. Je sors ma petite ER6 et m’apprête à m’installer… seulement voilà, je n’arrive pas à passer la jambe par-dessus ma selle. Je décide d’enlever la doublure pour voir si le pantalon serait plus souple. Heureusement, c’est le cas, mais le passage de jambe est toujours difficile. Mais l’important c’est que je sois sur la moto.

Une fois sur la selle, l’Ixon Amaris ne me serre pas plus que ça. J’avais peur qu’il me contraigne au niveau du ventre, mais ce n’est pas le cas, sûrement grâces aux deux scratchs qui permettent de régler le serrage au niveau de la taille, ce qui est très agréable.
Je ne souffre du froid que lorsque je monte à 130km/h sur l’autoroute, et ce bien que j’ai enlevé la doublure. Pourtant mon téléphone m’indique qu’il fait 1°C. Les genouillères restent bien en place, et ce même lorsque je pose le pied par terre. Cette première balade est un succès, mais je reste un peu sur ma faim lorsqu’une fois rentrée, j’ai toujours du mal à passer ma jambe par-dessus pour descendre.

Isolation contre le froid : confirmée !

Je décide quand même de retenter une balade quelques jours plus tard. Si les vêtements et les cuirs se détendent, pourquoi ce pantalon ne le ferait pas ? Par contre, il va falloir qu’il passe le test avec la doublure ! Il est donc temps de ressortir ma moto. Là, j’arrive à monter, même avec la doublure, mais non sans mal. Il a fallu que je sautille et que je me tortille, mais c’est passé.

Je repasse également le test de la pointe (tout en respectant les limites de vitesse !) sur l’autoroute. Il fait 0°C, et à 130km/h je sens à peine le froid. Ma balade n’a duré qu’une petite heure, mais grâce à mon équipement, à savoir mon casque, mes gants, mon écharpe, mon blouson, mes bottes et mon pantalon Ixon Amaris, je n’ai souffert de la morsure du froid qu’au bout des doigts.
Malheureusement (ou heureusement ?), il n’a pas plu lors de mes tests, je n’ai donc pas pu tester l’imperméabilité de ce pantalon qui est indiqué comme waterproof, alors je l’ai passé au jet. Sachant qu’il n’a pas le Gore-Tex, il a été des plus satisfaisants ! Cependant, je ne pense pas qu’il résisterait à une longue traversée sous une averse.

Taille7
Confort6.5
Protection9
Isolation9.5
Étanchéité8
Adaptabilité9

Mon avis : Un pantalon qui tient ses promesses

En résumé, même si l’entrejambe est très raide pour s’installer sur la moto, ce pantalon tient ses promesses. Il ne protège pas seulement du froid et de la pluie, mais aussi de lésions en cas de chute grâce à ses protections. Son adaptabilité en taille est également un vrai plus.
8.2

Partagez cet article

gplus-profile-picture

Chloé

Toute jeune motarde de 22 ans, j'ai eu mon permis en septembre 2015. Depuis, j'arpente les routes de la région parisienne sur mon ER6-N, toujours à chercher de nouvelles balades avant de me lancer dans une aventure un peu plus longue... En attendant, je parfais mes tenues de motarde en essayant d'être "stylée" et confortable (sans oublier de chouchouter ma kawa !)

  • nathalie

    et pour les personnes malheureusement ronde et pas grande, avez vous des sites a indiquer car croyez moi pas facile du tout merci

    • Chloé

      Hello Nathalie,

      Je suis moi-même ronde & pas très grande, donc je peux vous dire que c’est difficile également pour moi… Comme Cédric le mentionne, DXR a prévu pas mal de choses en accord avec notre morphologie pour les prochains mois, vous devriez pouvoir trouver votre bonheur. Restez connectée sur Enjoy The Ride, des tests devraient être mis en ligne 😉

      Cordialement,
      Chloé

  • Hello Nathalie !
    De ce qu’on a pu en voir lors de la journée Motoblouz organisée pour les blogueur comme moi et Chloé (qui a rédigé cet essai), pas mal de choses sympas arrivent chez DXR (des jeans moto renforcés par exemple) qui prennent en compte la morphologie des femmes, qui ne font pas toutes des mensurations de mannequin dans le monde réel.
    Il faudra surveiller ça dans les prochaines semaines/ prochains mois. Stay tuned 😉