Essai des gants hiver DXR Stripe


Des gants hiver à petit prix, ça existe ? En tout cas, c’est ce que propose DXR avec les gants hiver DXR Stripe. Mais du coup, en valent-ils la peine ou non ? C’est ce qu’on va voir.

Gants hiver DXR Stripe, place au vintage !

Ah le vintage, on en mange à toutes les sauces depuis un bon moment. Les gants hiver DXR Stripe ne dérogent pas à la règle. La membrane externe est conçue tout en cuir de chèvre, aucun empiècement textile ne vient gâcher le look. Deux Stripe en languette de cuir traversent horizontalement le dos de la main. Le logo DXR est également intégré sur le dos de la main via un blason en cuir. L’inscription DXR est discrètement greffée sur la manchette de longueur intermédiaire. Cette dernière permet un bon raccord avec la plupart des blousons. C’est avec satisfaction que je constate que la finition ne souffre d’aucun défaut.

Intégration du logo DXR sur le dos de la main.

Deux coloris au choix

Les gants hiver DXR Stripe sont disponibles en deux coloris : noir et brun ou brun et camel. Dans le cadre de l’essai, j’ai utilisé le coloris noir et brun.

Petit prix ? Sécurité minimale !

Effectivement, à ce prix ne vous attendez pas à des gants moto GP dlamortquitue. Les gants hiver DXR Stripe sont homologués au plus bas, soit la norme EN13594 : 2015 de niveau 1. Pas de renfort de phalange, pas de coque. Seulement de légers renforts sur la paume. Ils sont donc tout autant adaptés pour le ski, le vélo, et déraciner des orties ou des ronces (si, si, je vous le jure).

Légers renforts sur la paume de la main.

Conditions d’essai

Là vous allez me dire « euhhh un essai de gants hiver en plein mois de Mai ? T’es sérieux ? » Tout le monde n’a pas l’opportunité de vivre ailleurs que dans le Hainaut Franco-Belge. Et pour être honnête, à mes yeux les gants hiver DXR Stripe se rapprochent plus de gants mi-saisons pour les régions aussi froides que le cœur de mon ex.

Donc, je les ai testés lors de mes trajets maison-boulot et lors d’une balade d’un week-end en Allemagne sur 1 200 km dont 400 km d’autoroute, 700 km de nationale et 100 km de ville. Sur une plage de température comprise entre 4°C et 22°C en utilisant une Africa Twin avec poignées chauffantes et un Sportster.

Les gants hiver DXR Stripe… Ou mi-saison ?

Le confort d’un lit douillet

Ouais enfin, quand on a zigouillé l’armada d’étiquettes qui grattent, c’est déjà mieux. Sinon, effectivement, la doublure thermique ouatinée se veut douce et chaleureuse.

Pour l’étanchéité, DXR a fait le choix d’une membrane Hipora® en polyuréthane étanche et respirante. Malgré ces différentes couches, les gants hiver DXR Stripe taillent correctement.

Les gants hiver DXR Stripe taillent correctement.

Confort thermique : faut pas trop en demander non plus !

Je vais être cash : ne vous attendez pas à avoir les meilleurs gants thermiques du marché. Les gants hiver DXR Stripe sont surtout destinés à un usage urbain.

En dessous des 5°C sur nationale, on a froid au bout de 20 km… Mais ça reste supportable. Passés 18°C, on commence à transpirer et ça, ce n’est pas terrible. Je vous explique pourquoi dans le chapitre « Étanchéité ».

Un bon feeling sur les commandes

Les gants hiver DXR Stripe s’enfilent sans difficulté et la languette de serrage par Velcro® fait bien son travail. Heureusement que ces gants DXR sont préformés. Ce qui ne les empêche pas de rester souples. Le rodage s’est fait au bout de deux utilisations.

Si au début j’étais sceptique quant au peu de grip procuré par la paume toute en cuir, mes inquiétudes se sont vite envolées. En effet, les différents boutons des commodos se manipulent très aisément.

Les boutons des commodos se manipulent très aisément avec les gants hiver DXR Stripe

Étanchéité

Comme expliqué plus haut, les gants hiver DXR Stripe ont une membrane étanche et respirante Hipora®. Celle-ci me donne entière satisfaction pour une utilisation quotidienne. Elle m’a juste montré sa limite lors d’une portion de 100 km d’autoroute sous averse classée vigilance orange.

Cependant, attention, la membrane est collée. DXR laisse d’ailleurs à l’intéressé un conseil via la fiche produit, je cite : « La membrane étanche Ultra fine insérée dans ce gant ne peut être cousue, si elle l’était, elle serait perforée et n’assurerait plus l’étanchéité du gant, elle est donc collée ! Lorsque vos gants sont humides voire mouillés, nous vous recommandons, lorsque vous retirez les gants, de bien pincer le bout des doigts ! »

Smartphone et GPS ?

S’il était impossible de déverrouiller mon smartphone, j’ai su utiliser sans souci mon TomTom Rider 550.

Non, le smartphone, Oui, le GPS.

Confort4.5
Agrément thermique3
Souplesse4.3
Feeling sur les commandes5
Etanchéité3
Finition5

Mon avis : des gants hiver pour une utilisation occasionnelle ou urbaine

Si rouler l’hiver représente une petite partie de vos trajets annuels vous pouvez vous contenter des gants hiver DXR Stripe. S’ils ne sont pas les plus chauds du marché, ils sont peu chers, procurent une protection minimale et une étanchéité correcte pour des petits trajets sous pluie battante ou longs trajets sous pluie modérée. La finition est aussi parfaite que le confort et le feeling procuré sur les commandes.
4.2

Partagez cet article

Gab

Moi c'est Gab', depuis que j'ai obtenu le précieux sésame en 2013, je roule sur mon Sportster pour déambuler sur les boulevards et plus récemment mon Africa Twin pour affronter les conditions climatiques hostiles ou pour rider vers d'autres horizons. Egalement cycliste et parfois automobiliste, je prône le partage, la responsabilité et la sagesse collective sur la route. Quoiqu'il en soit, je recherche l'équipement sachant allier style, efficacité et protection.