Casque moto tombé par terre : Dead or alive ?


Ça nous est tous arrivé… Une demie-seconde d’inattention, et bim, le casque posé sur le réservoir tombe par terre. Même si un examen minutieux ne permet pas de déceler la moindre anomalie, est-il toujours prudent de porter son casque ? On a posé la question à plusieurs fabricants pour en avoir le cœur net !

Cas d’école : le casque est posé sur le réservoir de votre moto béquillée sur la latérale. La gravité, aidée d’un léger coup de vent suffit à rompre l’équilibre. Le casque glisse et tombe d’un bon mètre de haut, frappant le trottoir d’un coup sec avant de rouler un peu plus loin. Les nerfs s’échauffent et les jurons pleuvent. Est-ce que je peux encore porter mon casque moto tombé par terre ?

Casque moto posé sur un réservoir

Il ne faudra pas grand chose pour que ce casque salue le bitume de trop près

Comment savoir si on peut encore porter un casque moto tombé par terre ?

Dans la plupart des cas, à un mètre de hauteur, les dommages ne concernent que la surface du casque. Sauf si vous laissez tomber votre casque moto sur un élément contondant (caillou, bord de trottoir, etc.), en principe seule la peinture et/ou le vernis sont abîmés. La calotte externe ainsi que L’EPS (ou polystyrène) qui est prévu pour amortir les G pris par votre tête en cas de choc restent alors intacts. Autrement dit, les capacités de protection du casque moto se sont pas affectées et seul l’aspect du casque et votre zenitude en ont pris un coup
Examinez bien la surface du casque : peinture exceptée, il ne doit y avoir aucune déformation, aucune fêlure, aucun éclat.

Les limites de l’auto-diagnostic

Cela dit, les dommages induits à la structure de la calotte peuvent être invisibles. Pour cette raison, aucun fabricant ne prendra le risque de vous inviter à porter à nouveau le casque sans l’avoir examiné. Certains, comme Shoei, reçoivent parfois des casques tombés par terre en SAV :

 » Toute la difficulté de l’auto-diagnostic par le client est que ce dernier n’a pas accès à certaines parties du casque et pourrait passer à côté d’un dommage peu visible. Nous proposons pour notre part des expertises gratuites pour les clients SHOEI, lors desquelles la coque est inspectée (extérieurement et intérieurement) ainsi que le calotin polystyrène afin de nous assurer qu’aucun dommage ne vienne altérer la capacité protectrice du casque. Ce dernier est renvoyé au client avec un courrier explicatif mentionnant si le casque est toujours apte à protéger et expliquant le cas contraire la nature des dommages relevés.  »

Yoann, du SAV Shoei

Casque par-terre : avantage aux calottes injectées

Une fois n’est pas coutume. Autant la fibre est préférable à l’injecté au guidon pour des raisons de résistance supérieure à poids égal, autant pour un casque qui tombe seul par terre, la calotte injectée lui fait un petit pied de nez. Le plastique qui la compose présente en effet une souplesse naturelle supérieure à celle d’une calotte en fibre (de verre, tri-composite, de carbone, etc.). Résultat, elle risque moins de subir une déformation définitive à cette faible vitesse d’impact. Et c’est Roof, spécialiste des casques en fibre de verre, qui nous a expliqué ça.

Casque Shark S-Drak en fibre de carbone

La fibre de carbone souffrira plus d’une chute que l’injecté

Les écrans et autres accessoires abîmés par la chute

Si l’écran encaisse l’impact, pas de chichi, on remplace. Eh oui, un écran n’est pas qu’un organe optique : c’est une accessoire de protection à part entière qui perd ses qualités s’il subit un choc. Une rayure sur ledit écran fait donc plus qu’entraver votre champ de vision : elle vous expose en cas de gamelle.
C’est la visière ou un aileron qui explosent suite à l’incident ? Reposez ce rouleau de scotch américain : ces pièces sont généralement dispos en SAV. Appelez le service client et on s’occupe de vous trouver ça. Ces accessoires pourraient sauter lors du choc. Rassurez-vous, cette éjection fait alors partie de la stratégie de protection du casque.

Notre dernier conseil

Ne faites pas tomber votre casque ! Un conseil en carton vaut toujours mieux qu’un casque sur le béton… Blague à part, faites en sorte qu’il repose toujours sur un support stable. Encore une bonne raison de s’arrêter au bistrot pour avoir une table pour le poser sans arrière-pensée. Sinon, accrochez-le de manière à empêcher tout basculement. Vous pouvez par exemple ouvrir l’écran et passer la branche d’un rétro par l’ouverture si la configuration de votre moto le permet.

Casque moto sur une table

Poser son casque sur une table, une bonne raison de s’arrêter dans un café

Rappel : En cas de vraie gamelle, changez votre casque !

Et impérativement ! Si vous portiez le casque quand il a touché le sol (même légèrement), pas d’autre option à envisager que le remplacement. Le polystyrène du calottin a forcément subi une compression. En d’autres termes, il ne pourra pas vous sauver la mise une seconde fois….

> Jeter un œil sur Motoblouz

Merci à Dexter, Shoei et Roof pour leur recommandations

Partagez cet article

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis fan inconditionnel de routes à virages. La moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.