Vidéo : Test du casque Scorpion Exo ADX-1


La marque Scorpion, on l’a déjà vue sur des casques touring, sports, urbains et cross. Pendant plus de 2 000 km, j’ai pu l’éprouver aussi sur les routes et dans les petits chemins de campagne dans sa version adventure dual sport. Alors, le casque Scorpion Exo ADX-1 : polyvalent ou non ?

Premier coup d’oeil de visière sur le casque Scorpion Exo ADX-1

A réception, on découvre un pack pour le moins complet : casque, écran Pinlock Max Vision, visière et vis de fixation qui vont avec, housse et notice. Petit plus, on découvre aussi que ce casque modulable, comme tous les Scorpion, est garanti 5 ans. Gage de confiance sur la fiabilité de leurs produits.

Au premier coup d’œil, on peut dire que le casque Scorpion Exo ADX-1, ici dans son modèle Anima, offre une finition soignée. Visière solide, ouvertures de l’écran et de la lunette solaire cossues, mousses internes en KwickKwick 2 de belle facture. Rien à redire. J’aime particulièrement son look agressif qui ajoute une touche sportive.

Côté poids, il reste léger pour un modulable, soit 1 700 g visière incluse. Et pour ne rien gâcher, il est dispo en deux tailles de calotte pour s’adapter à tous les formats (de crâne).

Cas pratique !

Pour commencer, je ne peux que souligner le champ de vision extra-large offert à la fois par l’écran, l’écran Pinlock ou encore la lunette solaire. C’est un vrai bonheur à l’usage. On a bien l’impression de ne pas avoir de casque tellement le champ de vision est énorme !

La visière quant à elle peut être installée ou retirée, en un tour de clé, grâce à son système deux vis. Installée, elle offre une protection solaire supplémentaire. Et enlevée, vous pouvez ajouter les caches fournis pour profiter d’un design plus routier. Bon, par contre, il faudra vous munir d’une pièce ou d’un jeton pour verrouiller fermement les vis. Mais une fois placée, on sent bien la solidité. J’ai pris l’habitude de choper mon casque par la visière, et je peux vous le garantir, c’est du solide !

Enfin, pour revenir sur les mousses KwickKwick 2, je tiens à souligner qu’elles sont particulièrement douces. Une bonne nouvelle pour les longues routes. En plus : elles se retirent en quelques secondes ce qui vous permet de découvrir un espace dédié à recevoir un intercom. Pratique.

En intégral, ça roule, en jet, non !

Modulable oblige, il suffit d’ouvrir le casque en mode jet pour l’enfiler. Geste d’autant plus simplifié que le bouton pour passer en mode jet est bien placé, sous le menton. Très qualitatif, le système inspire confiance. Pour terminer l’enfilage, le casque dispose d’une boucle micrométrique… Les têtes en l’air pourront facilement le fermer, même avec les gants. Autre détail pratique : on peut tout à fait ouvrir le casque, en jet, alors que l’écran est déjà ouvert. Un système permet en effet de rabattre l’écran et la visière, sans rien rayer.

Petit bémol : en mode jet, le casque Scorpion Exo ADX-1 n’est pas homologué pour la route. Vous devez obligatoirement rouler avec casque fermé. Alors à quoi ça sert de l’ouvrir ? Il faut dire que c’est pratique, au quotidien, pour enfiler facilement le casque, payer à la pompe à essence sans devoir l’enlever, ou encore boire sans difficulté. Cela paraît peut-être anodin… Mais au quotidien, c’est bien pratique.

A mi-chemin sur les routes

Le casque Scorpion Exo ADX-1 a été pensé pour les routes et les chemins. Résultat, je l’ai testé sur plus de 2 000 km de bitume et de terre pour vous faire part de mon avis.

Sur route pour commencer, il faut dire qu’il est bien agréable. Les mousses s’adaptent à votre tête au bout d’une dizaine d’enfilages, et sa forme aérodynamique évite les vibrations parasites… Sauf au-delà de 120 km/h peut-être où on peut commencer à ressentir de légères vibrations. Mais c’est supportable ! Cela dit, si vous êtes habitués aux longs trajets autoroutiers, à 130 km/h (ou plus), je vous conseille d’enlever la visière. Enfin, les aérations (une au menton, l’autre en haut du crâne) sont faciles à manipuler même avec les gants. Un petit bémol (pour la route) concernant l’isolation phonique. Ce n’est pas le plus silencieux de sa catégorie… Donc peut-être est-il bon d’opter pour des protections auditives au-delà des 100 km/h. Même si le bruit reste encore une fois tout à fait supportable.

Sur les chemins, il faut dire que le Scorpion s’en sort tout aussi bien. Alors, retirez la bavette, ouvrez les aérations, et c’est parti pour découvrir les petits chemins de campagne en mode adventure.

Mon avis : Polyvalent et pas trop cher

Pour moi, le casque Scorpion Exo ADX-1 offre un bon rapport qualité/prix. Ok, ce n'est pas le plus silencieux et il vous faudra une petite pièce pour enlever la visière, mais à ce prix, ce ne sont que des détails. Alors, si vous cherchez un casque polyvalent et pas trop cher, qui vous suivra de la même façon sur route et sur chemin, je vous le conseille.
9

Partagez cet article

Mr iMattheus

Motard roule toujours, tous les jours, en Triumph Tiger Explorer XCX sur le bitume et en Yamaha XT660Z Ténéré sur les chemins. Amateur de routes qui salissent les motos mais aussi Triumph fanboy sur les bords. J'adore tester de l'équipement moto ; le tout mis en scène dans des vidéos de bonne qualité :-)