Essai veste airbag Helite Touring 2


Quand on parle airbag moto, pour beaucoup, il est exclusivement question de gilet airbag. C’est vrai que le format gilet présente des avantages, mais le blouson ou la veste intégrant un airbag n’en manquent pas non plus ! Plus transparent à l’usage, plus discret, le blouson airbag est censé se faire oublier très vite. Pour me forger un avis sur la question (et le partager avec vous), j’ai testé pendant une période de six mois la veste Helite Touring 2, un vêtement routier équipé d’un airbag à déclenchement mécanique.

Les tripes de la Helite Touring 2 protègent les vôtres

L’airbag mécanique a un peu perdu de sa superbe en quelques mois. Eh oui, à l’heure où l’électronique s’invite dans les airbags (et partout ailleurs), les modèles à câble ont-ils encore leur mot à dire ? Sans avoir poussé le sens du sacrifice jusqu’à me prendre une gamelle volontairement, je peux quand même vous livrer mon ressenti sur la question de la protection, qui n’est pas anodine quand on investit dans un airbag. Les tripes de la veste Helite Touring 2 sont celles du gilet airbag Helite Turtle, une référence du secteur ajoutant une dorsale à la protection airbag.

Avec l’équipe #EnjoyTheRide, on a procédé à un déclenchement en statique. Rien de plus simple : une traction (musclée) sur le câble et la chambre à air se gonfle en un instant. Le coussin gonflé met l’accent sur la protection du dos, couvrant abondamment l’arrière des hanches et la colonne vertébrale. Il bloque également les mouvements de la nuque (et vous épargne donc le coup du lapin), ainsi que la cage thoracique. Au final, seules les épaules et les bras restent restent exposés en cas de gamelle ; les organes vitaux sont à l’abri.

veste airbag Helite Touring 2

La veste airbag Helite Touring 2 avant et après déclenchement

L’airbag mécanique, valable ou pas ?

Planqué dans une poche, le système de déclenchement mécanique est plutôt bien intégré. Si ce genre de système est mis en avant pour sa fiabilité, il présente un défaut conséquent : la lenteur avec lequel il opère. Il arrive ainsi dans certains cas (chocs frontaux à haute vitesse par exemple) que l’airbag ne soit pas complètement gonflé avant l’impact.

Ok. Pour autant, les airbags filaires ne sont pas à mettre à la benne. Parce que c’est vrai, il y a plus rapide, mais c’est deux ou trois fois plus cher… Et dans beaucoup de cas, la Helite Touring 2 pourra vous sauver la mise quand même ! À vitesse urbaine, ou en cas de chute en solo, elle jouera pleinement son rôle.

Connexion câble airbag

Un clip à verrouiller et c’est parti !

Par ailleurs, en ce qui me concerne, je trouve que le déclenchement mécanique a quelque chose de rassurant par sa simplicité. Basique, Vous savez qu’il ne vous fera faux bond pour cause de bug ou de batterie déchargée. Quoi qu’il en soit, je vous laisse vous faire une idée plus précise sur la question en buchant notre guide d’achat complet dédié aux airbags moto, rédigé avec amour par Le Moniteur Hors des Clous !

Un airbag moto facile à vivre

Et au quotidien, ça donne quoi une veste airbag ? Eh bien c’est assez transparent à l’usage – comprenez, vous l’oubliez très vite ! J’ai relevé deux différences d’usage avec une veste touring classique.

  • La première : avant chaque départ, il ne faut pas oublier de raccorder le câble fixé à la moto avec la veste. Il s’agit d’un simple clip à verrouiller. L’opération est d’une simplicité enfantine et ultra rapide rapide. Seul défi : ne pas omettre de s’en acquitter avant chaque départ ! Pas de panique, il suffira de quelques jours pour que cela devienne un réflexe.
  • La seconde : la veste airbag est équipée d’un système de fermeture plus complexe qu’une veste routière classique. Tout est la faute du rabat qui couvre le zip de fermeture : il est maintenu par un combo pressions + velcros qui requiert pas mal de manipulations à l’enfilage. J’imagine que cet ensemble contribue à la résistance de la fermeture quand l’airbag se déclenche. Et effectivement, une veste dont le zip s’ouvre quand l’airbag se gonfle, ça ferait mauvais genre ! Bref, il vous faudra quelques secondes de patience en plus.

Bref, hormis quelques secondes de plus avant le départ, opter pour une veste airbag mécanique ne changera rien à votre quotidien. En tout cas moins que d’enfiler un gilet par dessus un blouson ou une veste !

Le poids ? Contre toute attente, il reste assez mesuré. Comptez à peu près un kilo de plus qu’une veste routière classique, à vue de balance de cuisine. Pas mal quand on sait que la Helite Touring 2 embarque une chambre à air et un système de déclenchement en plus. Objectivement, une fois la veste sur le dos, ce kilo supplémentaire est imperceptible.

Câble airbag moto

Mauvais emplacement pour le câble de connexion ! Idéalement il faut l’assurer entre le réservoir et la selle.

Longueur du câble : Ne faites pas la même erreur que moi !

Puisque le déclenchement du gonflage de l’airbag repose sur la tension du câble, en toute logique, un câble trop long ou mal placé retardera les opérations. Plein de bonnes intentions, à l’installation, je le tends donc au maximum afin de m’assurer une rapidité de déclenchement optimale. Après quelques sorties, le constat est sans appel : le câble me gêne dans certaines manœuvres… J’ai donc consulté à nouveau le mode d’emploi fourni avec la veste, qui précisait bien que le câble doit être « le plus court possible, sans que cela ne restreigne vos mouvements ». Bref, gardez un peu de latitude quand même. Et prenez le temps de bien lire le mode d’emploi, pas comme moi !

À ce sujet toujours, l’emplacement idéal pour attacher le câble, c’est entre la selle et le réservoir. En position centrale, il est assez tendu, en nuisant à vos mouvements le moins possible. Et si jamais vous vous posez la question, peu de chances de déclencher l’airbag par accident sauf si vous avez l’habitude de vous jeter de tout votre poids loin de la moto à l’arrivée…

Ajustement Helite Touring2 Airbag moto

Les possibilités d’ajustement sont multiples

Ajustement et protection

Vous le savez, pour assurer une bonne protection, un équipement moto doit être correctement ajusté, sous peine de perdre en efficacité. Ainsi, un casque trop grand risque de jouer les filles de l’air à la première gamelle. Même constat pour un airbag, il doit être bien plaqué contre le corps. Pour ce faire, la veste Helite Touring 2 dispose de beaucoup de réglages. Et pour le coup, beaucoup n’est pas galvaudé : je crois bien que je n’ai jamais vu autant de réglages sur une veste ! Deux pattes à pression sur chaque bras, des boucles pour ajuster la taille, des pattes velco pour le volume des fessiers, le tour de cou réglable également, ça en fait des possibilités. Pour cette raison, la veste saura s’adapter à un large éventail de gabarits.

Dos Helite Touring 2 airbag moto

La coupe longue apporte sa protection contre les intempéries

Et comme veste touring, qu’est-ce qu’elle vaut, la Helite ?

À ce chapitre, c’est une bonne surprise. On aurait pu craindre qu’Helite, obnubilé par les performances du système d’airbag, fasse passer au second plan le confort du pilote. Il n’en est rien ! En hiver en particulier, le confort est redoutable : l’isolation, aidée par la coupe bien longue, s’est montrée à la hauteur du segment. Pour vous dire, à dix degrés, sur longs trajets, je préférais détacher la doublure isolante, moi qui suis plutôt frileux… De même, la membrane étanche fait très bien son boulot. Un trajet d’une heure sous une belle pluie n’a pas suffit à la faire percer. Mieux, la veste ne s’est pas spécialement imprégnée de flotte, un sacré plus pour le confort !

Zip de ventilation airbag moto

L’un des zips de ventilation, obturé par la membrane anti-pluie !

En été, c’est moins la panacée… Vous pensiez pouvoir compter sur les beaux zips de ventilation avant et arrière pour vous rafraîchir ? Pas de bol, ils sont inefficaces. La membrane anti-pluie a l’air de les obturer complètement. Du coup, au-delà de 25 C°, c’est le sauna, et la tentation de rouler veste à moitié ouverte est grande, ce qui est une très mauvaise idée. À revoir !

En revanche, j’ai apprécié la foultitude de détails bien pensés : les nombreuses poches dont beaucoup d’étanches (et étiquetées comme telles), les zones réfléchissantes, les soufflets pour assouplir les mouvements (rare sur une veste textile)… La finition est flatteuse et le style sobre. Un bonne veste, je vous dis !

Réarmer le mécanisme Helite, mode d’emploi

Scénario typique : vous poussez votre moto pour la rentrer au garage et vous vous laissez malencontreusement entraîner par son poids, ce qui tend le câble au-delà du seuil des 35 kilos. « Bam ! », dans un bruit sec, l’airbag se gonfle. Faudra-t-il envoyer la Touring 2 au SAV Helite pour qu’elle redevienne utilisable ? Bonne nouvelle, vous pourrez vous passer de leurs services ! Il vous suffira d’une cartouche de CO2 de rechange (pour une vingtaine d’euros), d’une clé BTR de 5 mm (fournie dans le kit) et d’une rapide succession de manips aisées pour réarmer le système.

Voici comment procéder :

  1. Ouvrez la poche pectorale pour mettre à jour le mécanisme.
  2. À l’aide de la clé BTR, desserrez le bouchon au bas du mécanisme juste ce qu’il faut pour que le logement de la bille solidaire du câble dans le piston (en aluminium anodisé bleu) soit en face du trou. Inutile de démonter le bouchon complètement.
  3. Dévissez la cartouche de CO2 vide à la main et retirez-la.
  4. Replacez la bille et son anneau dans le logement prévu dans le piston.
  5. Resserrez le bouchon en maintenant la bille en place, ce qui aura pour effet de tendre le ressort. Le bouchon doit être au contact du cylindre noir.
  6. Vissez la cartouche de C02 neuve jusqu’au bout, de façon à faire complètement disparaître son filetage dans le cylindre.
  7. Repassez le câble dans l’orifice prévu dans la poche et refermez la poche.

Le système est prêt à resservir !

Protection3
Confort3.5
Ergonomie5
Aspects pratiques5
Mise en place4
Reconditionnement5

Mon avis : Un bon rapport protection/prix

Idéale si vous ne souhaitez pas consacrer un budget à quatre chiffres pour une veste moto, la veste airbag Helite Touring 2 vous offrira tout de même une protection reconnue et un confort digne de ce nom au quotidien. Le tout sans avoir besoin d’enfiler un gilet en plus avant de partir. Reste qu’en été, elle vous donnera des coups de chaud, et c’est là à mon sens son principal défaut.
4.3

Partagez cet article

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis l'extra-terrestre qui attend impatiemment la pluie pour mettre à l'épreuve l'étanchéité d'une veste ou d'une paire de gants... Fan inconditionnel de routes à virages, la moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.